Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Philippe De Villiers

Philippe De Villiers
Philippe de Villiers est passionné d'histoire. C'est aussi un érudit auteur d'une quinzaine d'ouvrages à succès comme Les turqueries du Grand Mamamouchi (2005), Les Mosquées de Roissy (2006), Une France qui gagne (2007), Le roman de Charette (2012), Le roman de Saint Louis (2013), Le Roman de Jea... Voir plus
Philippe de Villiers est passionné d'histoire. C'est aussi un érudit auteur d'une quinzaine d'ouvrages à succès comme Les turqueries du Grand Mamamouchi (2005), Les Mosquées de Roissy (2006), Une France qui gagne (2007), Le roman de Charette (2012), Le roman de Saint Louis (2013), Le Roman de Jeanne d'Arc (2014) ou encore Les cloches sonneront-elles encore demain ? (2016), sans oublier ses incontournables mémoires politique, Le moment est venu de dire ce que j'ai vu (2015), véritable phénomène de librairie : 200 000 exemplaires.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu » de Philippe De Villiers aux éditions Fayard

    Bernard Viallet sur J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu de Philippe De Villiers

    Que penser des « Pères fondateurs » de l’Union Européenne ? Les deux prétendus inspirateurs : Jean Monnet, cet homme d’affaire plus anglo-saxon que français, qui fut l’homme des Américains, lesquels financèrent cette « construction » sous le paravent de la Fondation Ford et de quelques autres…...
    Voir plus

    Que penser des « Pères fondateurs » de l’Union Européenne ? Les deux prétendus inspirateurs : Jean Monnet, cet homme d’affaire plus anglo-saxon que français, qui fut l’homme des Américains, lesquels financèrent cette « construction » sous le paravent de la Fondation Ford et de quelques autres… Robert Schuman, mosellan dont la famille opta pour l’Allemagne en 1870, enrôlé dans les services de la Wehrmacht, ministre sous Pétain, frappé d' « indignité nationale » à la Libération et finalement gracié par de Gaulle. Le premier président de la Commission, Walter Hallstein ancien officier instructeur de la doctrine nazie avant d’être « dé-radicalisé » aux Etats-Unis et recyclé comme un certain nombre d’autres. De drôles de cocos et une idéologie qui remonte donc à la « Grande Europe » d’Hitler et à l’école d'Uriage de Vichy. Les dossiers commençant à être déclassifiés, Villiers et son équipe ont pu faire parler les archives. Bien des vérités dérangeantes comme celle-ci leur apparurent…
    Cet ouvrage est une enquête sérieuse, sas concession et parfaitement documentée. En fin de volume une centaine de pages regroupant les fac-similés de tous les documents en attestent. Depuis le début, on nous a menti. Les preuves sont là, devant nos yeux ! L’Europe puissance n’existe pas. Elle n’a jamais existé et elle n’existera jamais. Par contre, délocalisations, chômage, fiasco économique et immigration de masse sont bien là. Tout comme chez Orwell, la « construction », c’est-à-dire la fabrication artificielle et totalement idéologique, n’est qu’une déconstruction des nations, des familles, des mœurs, des territoires et des civilisations. Organisée, contrôlée et financée par les Etats-Unis (« qui paye l’orchestre choisit la musique ! », dit-on), cette entité totalement artificielle ne leur fait pas contrepoids, mais est une succursale de ceux-ci et leur laboratoire principal pour le mondialisme, la globalisation, l’américanisation sans limite. Le déficit démocratique est tel que ce n’est plus qu’une « prison des peuples ». La propagande, financée par les banquiers qui tiennent tous les médias et par un certain George Soros, est si puissante qu’on peut avoir l’impression que cette nouvelle union soviétique est là encore pour mille ans. En fait, selon Villiers, elle est déjà en soins palliatifs. À quand le Frexit ? Livre passionnant, très bien écrit, qu’un maximum de gens devrait lire pour que les écailles leur tombent des yeux et que les choses changent enfin.

  • add_box
    Couverture du livre « Le roman de Charette » de Philippe De Villiers aux éditions Albin Michel

    Pascale Pay sur Le roman de Charette de Philippe De Villiers

    Très agréablement étonnée par ce roman historique. La première partie qui raconte la carrière maritime du chevalier de Charette peut sembler un peu longuette pour certains, mais pourtant, elle ne manque pas d'attrait, même pour un public néophyte. La deuxième partie, après 1789 et la guerre de...
    Voir plus

    Très agréablement étonnée par ce roman historique. La première partie qui raconte la carrière maritime du chevalier de Charette peut sembler un peu longuette pour certains, mais pourtant, elle ne manque pas d'attrait, même pour un public néophyte. La deuxième partie, après 1789 et la guerre de Vendée est particulièrement passionnante. On a beau en connaître la triste issue, on espère jusqu'au bout une autre histoire, tant l'auteur nous plonge dans les horreurs et la vie de ces hommes qui ont voulu rester libres.
    Je conseille vivement aux amateurs de romans historique qui souhaitent découvrir un personnage moins connu.

  • add_box
    Couverture du livre « Le roman de Jeanne d'Arc » de Philippe De Villiers aux éditions Albin Michel

    Danièle Lecuppre sur Le roman de Jeanne d'Arc de Philippe De Villiers

    C'est la vie de Jeanne qui nous est ici racontée. De sa petite enfance au bucher.
    Le livre émaillé de vieux français au demeurant très facile à comprendre est agréable à lire , mais je n'ai pas ressenti le souffle auquel je m'attendais, à vrai dire je me suis un peu ennuyée, même si il est bon...
    Voir plus

    C'est la vie de Jeanne qui nous est ici racontée. De sa petite enfance au bucher.
    Le livre émaillé de vieux français au demeurant très facile à comprendre est agréable à lire , mais je n'ai pas ressenti le souffle auquel je m'attendais, à vrai dire je me suis un peu ennuyée, même si il est bon de se rafraîchir la mémoire surtout quand il s'agit de l'histoire de France.