Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Noel Balen

Noel Balen
Noël Balen partage ses activités entre littérature, conférences musicales et productions discographiques. Son village est Paris.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Crimes gourmands T.1 ; petits meurtres à l'étouffée » de Noel Balen et Vanessa Barrot aux éditions Fayard

    Isabelle PURALLY-BOISSEL sur Crimes gourmands T.1 ; petits meurtres à l'étouffée de Noel Balen - Vanessa Barrot

    Dans Petits meurtres à l’étouffée, les auteurs ont choisi de nous faire découvrir la région lyonnaise et sa gastronomie. Une journaliste préparant un article pour sa revue culinaire se retrouve au milieu d’une série de meurtres touchant les chefs charismatiques de bouchons lyonnais. L’enquête de...
    Voir plus

    Dans Petits meurtres à l’étouffée, les auteurs ont choisi de nous faire découvrir la région lyonnaise et sa gastronomie. Une journaliste préparant un article pour sa revue culinaire se retrouve au milieu d’une série de meurtres touchant les chefs charismatiques de bouchons lyonnais. L’enquête de la jeune femme devient prétexte à une exploration des traditions, rues et recettes emblématiques de Lyon. Nous apprenons également beaucoup d’histoires et d’anecdotes concernant l’univers particulier des chefs et de leurs établissements. Le livre est jalonné de grands noms comme Bocuse, la mère Brazier, d’autres encore.
    Grâce à ce roman je me suis immergée dans cette ville que j’aime tant, je me suis perdue dans ses traboules, j’ai arpenté les rues de la Croix-rousses et de la Part-Dieu.
    Certes , « Petits meurtres à l’étouffée » n’est pas un polar inoubliable et ne mérite probablement pas cinq étoiles, mais l’atmosphère qui s’en dégage pour la Lyonnaise de cœur que je suis, m’a procuré une telle bouffée de bonheur que, oui, oui, oui, cinq étoiles comme dans les meilleurs restaurant de la capitale mondiale de la gastronomie.

  • add_box
    Couverture du livre « Crimes gourmands T.2 ; la crème était presque parfaite » de Noel Balen et Vanessa Barrot aux éditions Points

    Yv Pol sur Crimes gourmands T.2 ; la crème était presque parfaite de Noel Balen - Vanessa Barrot

    Des retrouvailles très appétissantes avec Laure et Paco, après une première rencontre dans Petits meurtres à l'étouffée qui se déroulait dans la région lyonnaise. Cette fois-ci, c'est la Normandie, ses spécialités culinaires, son terroir et ses paysages qui sont à l'honneur. Pommes à toutes les...
    Voir plus

    Des retrouvailles très appétissantes avec Laure et Paco, après une première rencontre dans Petits meurtres à l'étouffée qui se déroulait dans la région lyonnaise. Cette fois-ci, c'est la Normandie, ses spécialités culinaires, son terroir et ses paysages qui sont à l'honneur. Pommes à toutes les sauces, solides ou liquides et crème bien sûr, puisque le poison est en icelle. Les amateurs de polars rapides et sanglants seront déçus, on est plutôt dans une série qui allie terroir et meurtre(s) en même temps que la littérature, puisqu'un tenancier de maison d'hôtes souhaite ouvrir un restaurant qui ne servirait que des plats issus de l'œuvre de Marcel Proust ; je ne suis pas spécialiste de l'écrivain qui séjournait régulièrement en Normandie, mais certains passages cités ont l'air de véritables recettes de cuisine : "Faites-moi au moins l'honneur de goûter à mes spécialités proustiennes... Cette semaine, je compte sur toi pour me donner ton avis : c'est très important et tu m'aideras à finaliser ma carte. J'ai préparé un bœuf mode en gelée, tel qu'il est évoqué dans Le Temps retrouvé et A l'ombre des jeunes filles en fleurs. C'était un des plats préférés du grand Marcel... Servez-vous !" (p.27/28)
    Le ressort de bouquin n'est pas dans un suspense intenable ou dans des coulées d'hémoglobine. Non, il est dans la découverte de la région et dans la description des gens qui l'habitent et qui sont véritablement habités par leur passion du bon. Il est aussi dans le travail de journalisme, dans le souci de mettre en valeur tant par la photo que par les textes les producteurs et restaurateurs rencontrés. Et c'est lors de ces rencontres que Laure tend l'oreille et recueille des informations, des rumeurs, des bribes de conversations. Laure n'enquête donc pas vraiment, elle accumule et à un moment ou un autre, une hypothèse naît. Elle peut alors s'en ouvrir au capitaine de gendarmerie Cadour. Reste alors à trouver à qui profite le crime. Sur ce coup-ci, Laure a bénéficié de l'aide précieuse d'Amandine sa fille-adolescente et de Daphné, une collaboratrice du magazine venues passer le week-end en Normandie.
    Un roman très plaisant, léger, qui met le lecteur en joie, le fait rire ou sourire, qui se lit aisément, d'un seul coup puisqu'on n'a pas envie de le poser, à rapprocher bien sûr de la série Le sang de la vigne (dont Noël Balen est également le co-auteur). Une série aux couvertures très reconnaissables, sobres et parfaites et aux titres évocateurs tant pour la cuisine que pour le polar. Vivement la suite, normalement, Un cadavre en toque.

  • add_box
    Couverture du livre « Crimes gourmands T.1 ; petits meurtres à l'étouffée » de Noel Balen et Vanessa Barrot aux éditions Fayard

    Yv Pol sur Crimes gourmands T.1 ; petits meurtres à l'étouffée de Noel Balen - Vanessa Barrot

    Dans la lignée de la série Le sang de la vigne dont il est l'un des co-écrivains, Noël Balen, crée ici avec Vanessa Barrot le personnage de Laure Grenadier qui ne sévit pas dans le vignoble mais dans les cuisines. Il est sympa le duo Laure/Paco. Elle, très parisienne, tirée à quatre épingles,...
    Voir plus

    Dans la lignée de la série Le sang de la vigne dont il est l'un des co-écrivains, Noël Balen, crée ici avec Vanessa Barrot le personnage de Laure Grenadier qui ne sévit pas dans le vignoble mais dans les cuisines. Il est sympa le duo Laure/Paco. Elle, très parisienne, tirée à quatre épingles, très sensible à l'image qu'elle donne d'elle-même, très professionnelle, et lui, plutôt rockeur, pas toujours bien sapé, pas forcément attiré par la bonne bouffe, très doué dans son domaine, la photographie. Disons tout de suite que l'enquête n'est pas super originale, que la solution est trouvée en toute fin, peut-être un peu vite et que pendant les cent premières pages on se demande bien pourquoi on pourrait épingler une étiquette "polar" sur ce livre. Certes, meurtre(s) -quel suspens je laisse avec ce "s" entre parenthèses- il y a, mais on ne voit pas le bout de la queue d'un flic ou d'un indice. Rien ! Nada ! Mais, parce qu'il y a un -ou même des- mais, on lit les tribulations de Laure et Paco avec beaucoup de plaisir. On visite Lyon, ses bouchons, ses traboules, ses quartiers comme si l'on y était. Je n'ai visité Lyon qu'une seule fois, il y a deux ans avec un guide exceptionnel (Éric, si tu passes par là, sois-en remercié), et j'ai retrouvé l'ambiance des rues et des vieux quartiers. C'est un vrai guide, j'espère que les adresses données sont réelles et qu'on peut y manger.
    J'ai pas mal d'indulgence pour ce roman parce qu'il est le premier d'une série qui promet et que j'aime bien assister à la naissance de héros récurrents qui ne demandent qu'à s'étoffer -pas s'étouffer. Là, je sens que le duo va me plaire, parce que les personnages sont sympathiques, que le livre est bien écrit, que le titre est on ne peut mieux trouvé, qu'il se lit agréablement, qu'on apprend des choses -comme par exemple l'existence du livre la Gastronomie pratique d'Ali-Bab qui date de 1907 et qui, aujourd'hui fait sourire ou fait peur (des extraits sont cités, assez décalés par rapport aux régimes actuels)-, que même si l'on peut se demander au début en quoi c'est une enquête, eh bien, mine de rien on en est déjà à la page 100 sans s'en rendre compte, qu'il est d'un format pratique et qu'en plus la présentation est soignée : la suite, déjà prévue reprend les mêmes codes de première de couverture très réussis. Ce qui est bien aussi, c'est que si l’on n’est pas Lyonnais et pas attiré par cette ville, on sait déjà que Laure Grenadier se baladera aux quatre coins de la France et donc qu'à un moment où un autre, elle passera par chez nous déguster nos spécialités régionales. En attendant qu'elle vienne visiter le pays nantais, elle devrait passer à l'automne 2014 du côté de la Normandie pour le titre suivant : La crème était presque parfaite, pas mal trouvé non plus.
    J'ai aimé les meurtres à Lyon, je suis alléché par les assassinats normands.