Morris

Morris

Morris, de son vrai nom Maurice de Bevere, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée belge né le 1er décembre 1923 à Courtrai et mort le 16 juillet 2001 à Bruxelles.

Dès l’âge de 20 ans, il travaille dans le dessin animé et l’illustration, et rencontre notamment Peyo, Franquin, Will et ...

Voir plus

Morris, de son vrai nom Maurice de Bevere, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée belge né le 1er décembre 1923 à Courtrai et mort le 16 juillet 2001 à Bruxelles.

Dès l’âge de 20 ans, il travaille dans le dessin animé et l’illustration, et rencontre notamment Peyo, Franquin, Will et Jijé.

Il crée le personnage de Lucky Luke en 1946 pour l’Almanach Spirou des éditions Dupuis mais, souhaitant se consacrer uniquement au dessin, il confie le scénario des albums de Lucky Luke à René Goscinny à partir de 1955. Leur collaboration durera jusqu’à la mort de Goscinny en 1977.

Par la suite, il travaillera avec de nombreux scénaristes, parmi lesquels Bob de Groot.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (21)

  • Couverture du livre « Lucky Luke T.8 ; un cow-boy à Paris » de Jul et Achde et Morris aux éditions Lucky Comics

    vinceol sur Lucky Luke T.8 ; un cow-boy à Paris de Jul - Achde - Morris

    C'est ici la deuxième association Jul (scénario) / Achdé (dessin) avec Lucky Luke - Un cow-boy à Paris. La première expérience (La terre promise) était plutôt ratée, ressassant toutes les vannes et clins d’œil possibles et imaginables sur les Juifs. L'album ressemblait plus à une émission des...
    Voir plus

    C'est ici la deuxième association Jul (scénario) / Achdé (dessin) avec Lucky Luke - Un cow-boy à Paris. La première expérience (La terre promise) était plutôt ratée, ressassant toutes les vannes et clins d’œil possibles et imaginables sur les Juifs. L'album ressemblait plus à une émission des Grosses têtes qu'à un Lucky Luke ! Bon, faut dire qu'il succédait à Laurent Gerra ...

    Jul propose dans ce dernier tome une écriture moins caricaturale et évite davantage le catalogue de blagues. L'idée de départ est séduisante : insérer Lucky Luke dans la quête de Bartholdi pour financer sa statue et la transférer aux Etats-Unis. C'est globalement drôle, l'association fiction - Histoire fonctionne bien, le tout se lit avec plaisir et Achdé sort une nouvelle fois une copie honorable dans cette galerie de personnages hauts en couleurs !
    Encore un petit effort et le duo Jul / Achdé nous rendra une 3ème copie réellement séduisante !

  • Couverture du livre « Lucky Luke T.8 ; un cow-boy à Paris » de Jul et Achde et Morris aux éditions Lucky Comics

    Lalo65 sur Lucky Luke T.8 ; un cow-boy à Paris de Jul - Achde - Morris

    J'étais sceptique pour ce Lucky Luke qui me semblait perdre son essence de cow-boy en venant en Europe mais comme on me l'a offert, je l'ai lu! Et bien ce fut une bonne surprise!
    Lucky Luke doit escorter la statue de la Liberté de France pour se rendre en Amérique. Un bon épisode original,...
    Voir plus

    J'étais sceptique pour ce Lucky Luke qui me semblait perdre son essence de cow-boy en venant en Europe mais comme on me l'a offert, je l'ai lu! Et bien ce fut une bonne surprise!
    Lucky Luke doit escorter la statue de la Liberté de France pour se rendre en Amérique. Un bon épisode original, quelques bonnes punch line (Vous êtes Belge? Et oui!!!) Beaucoup de références littéraires, quelques rencontres improbables mais savoureuses (Charles Bovary, Rimbaud et Verlaine, Victor Hugo, Gustave Eiffel...) et le clin d'oeil final à la place de l'éternel I'm a poor lonesome cow-boy, que je vous laisse découvrir!

  • Couverture du livre « Lucky Luke T.15 ; l'évasion des Dalton » de Rene Goscinny et Morris aux éditions Dupuis

    Bernard Viallet sur Lucky Luke T.15 ; l'évasion des Dalton de Rene Goscinny - Morris

    Enfermés au bagne de Watta Gulch, les quatre Dalton, condamnés rien moins qu’à 367 années de prison compte tenu d’une remise de peine pour bonne conduite, n’ont qu’une seule et unique obsession : se venger de l’homme qui les a conduits là, c’est-à-dire Luke Luke. Les quatre desperados de...
    Voir plus

    Enfermés au bagne de Watta Gulch, les quatre Dalton, condamnés rien moins qu’à 367 années de prison compte tenu d’une remise de peine pour bonne conduite, n’ont qu’une seule et unique obsession : se venger de l’homme qui les a conduits là, c’est-à-dire Luke Luke. Les quatre desperados de l’Ouest, encore plus bêtes qu’ils ne sont méchants vont tout faire pour faire tourner en bourrique le héros de la série. Ils iront jusqu’à faire imprimer de fausses affiches où Lucky Luke est présenté comme « voleur, incendiaire, meurtrier, faussaire et cannibale » !
    Oeuvre de jeunesse de Morris et Goscinny et quinzième titre de la série, l'épisode « L’évasion des Dalton » permet au duo composé de l’humoriste génial et du dessinateur remarquable de bien rôder leur association. Le scénario de Goscinny est aussi un prétexte permettant au dessinateur de multiplier les effets graphiques. Ainsi Morris dynamise avec audace ses cadrages et ses compositions très cinématographiques. Avec deux peu de moyens mais beaucoup d'inventivité, il signe des planches truffées d’action et de trouvailles narratives pour notre plus grand plaisir. Edité pour la première fois en janvier 1960, cette histoire qui n'a pas pris la moindre ride se déguste avec autant gourmandise aujourd’hui qu’hier. C’est à cela qu’on reconnaît un chef-d’œuvre me semble-t-il.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !