Mary Elizabeth Braddon

Mary Elizabeth Braddon
Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) est née à Londres. Fille d'un avocat, elle choisit d'abord d'être actrice tout en contribuant à divers périodiques. Puis elle publie sous la forme de feuilletons les deux romans qui l'ont rendue célèbre : Le Secret de Lady Audley (1862) et Aurora Floyd (1863). Auteur de quelque 80 romans, elle a dominé – avec Wilkie Collins – le roman « sensationnel » de la période victorienne. Elle est aussi la créatrice du populaire Belgravia Magazine (1866), où elle publie des récits de voyages, de la poésie et des romans. Sa popularité est due à d'ingénieuses constructions narratives qui lui ont valu l'admiration de Robert Stevenson et Henry James, et ont fait dire à William Thackeray : « Si j'étais capable d'inventer des intrigues comme Miss Braddon, je serais le plus grand écrivain anglais. » Sur les traces du serpent (1860), son premier roman, fut un succès de librairie.
Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) est née à Londres. Fille d'un avocat, elle choisit d'abord d'être actrice tout en contribuant à divers périodiques. Puis elle publie sous la forme de feuilletons les deux romans qui l'ont rendue célèbre : Le Secret de Lady Audley (1862) et Aurora Floyd (1863). Auteur de quelque 80 romans, elle a dominé – avec Wilkie Collins – le roman « sensationnel » de la période victorienne. Elle est aussi la créatrice du populaire Belgravia Magazine (1866), où elle publie des récits de voyages, de la poésie et des romans. Sa popularité est due à d'ingénieuses constructions narratives qui lui ont valu l'admiration de Robert Stevenson et Henry James, et ont fait dire à William Thackeray : « Si j'étais capable d'inventer des intrigues comme Miss Braddon, je serais le plus grand écrivain anglais. » Sur les traces du serpent (1860), son premier roman, fut un succès de librairie.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

On en parle sur twitter

Aucun tweet pour le moment...
Soyez le premier à en parler !