Martin Suter

Martin Suter
Martin Suter, né à Zurich en 1948, a exercé les professions de publicitaire, journaliste et scénariste. Ses romans, Small World, La Face cachée de la Lune, Un ami parfait, Lila, Lila et Le Diable de Milan sont disponibles, en Points.

Articles (4)

  • [Interview] "Une maison d’édition ne peut pas tout publier si elle veut garder une identité"
    #Dossier : "Une maison d’édition ne peut pas tout publier si elle veut garder une identité"

    Entretien avec Dominique Bourgois, directrice des éditions Christian Bourgois

  • Allmen et la disparition de Maria de Martin Suter
    Plus précieuse qu'un Fantin-Latour

    Allmen International Inquiries, créée par Friedrich von Allmen, esthète et fin connaisseur en art, est une société de détectives privés spécialisée dans la recherche d'œuvres d'art perdues ou volées. Une activité qui permet à son fondateur, faux aristocrate et vrai dandy, de vivre sur un grand train.Allmen et la disparition de María est le quatrième volume d'une série.

  • Le roman se met à table : quand la cuisine inspire les écrivains
    Le roman se met à table : quand la cuisine inspire les écrivains

    Outre la variété des livres de cuisine qui emplissent avec succès les rayons des librairies, l’art culinaire inspire plus d’un auteur avec des ouvrages à vocation autobiographie, historique ou policière  Que de souvenirs sont réveillés par une recette qui vous replonge dans l’enfance, vous fait revivre un moment grave, joyeux ou vous rappelle quelqu’un. La cuisine est, en effet, un véritable catalyseur au cœur de nos cultures et de nos identités. Aussi, il n’est pas étonnant que sa diversité nourrisse des écrivains plongeant jusqu’aux tréfonds de l’Histoire pour nous mitonner des intrigues souvent surprenantes d’inventivité et réveillant nos papilles tout comme notre imagination. La destination est souvent très inattendue mais on finit par y prendre goût !

  • Les traducteurs, ces héros si discrets
    Les traducteurs, ces héros si discrets

    Sans eux, nous n’aurions pas accès à la littérature étrangère. Qui sont les traducteurs ? Et comment travaillent-ils ?

Avis (22)

  • add_box
    Couverture du livre « Le dernier des Weynfeldt » de Martin Suter aux éditions Points

    Sandrine Fernandez sur Le dernier des Weynfeldt de Martin Suter

    Rien ne semble pouvoir ébranler la vie bien rangée d'Adrian Weynfeldt, le dernier héritier d'une riche famille suisse. Cet expert en art, quinquagénaire et vieux garçon, aime la routine, les habitudes, le calme d'une existence sans aspérités. Pourtant, son paisible quotidien est soudain...
    Voir plus

    Rien ne semble pouvoir ébranler la vie bien rangée d'Adrian Weynfeldt, le dernier héritier d'une riche famille suisse. Cet expert en art, quinquagénaire et vieux garçon, aime la routine, les habitudes, le calme d'une existence sans aspérités. Pourtant, son paisible quotidien est soudain bouleversé par deux évènements a priori sans rapport. D'abord, il croise la route de Lorena, une rousse incendiaire qui n'est pas sans lui rappeler Daphné, son amour de jeunesse. Ensuite, un vieil ami lui demande de mettre en vente La salamandre de Félix Valloton, dernier vestige d'une importante collection qu'il a perdue au fil des ans et de ses placements financiers hasardeux. Or, Lorena est une croqueuse de diamants et le tableau est un faux...

    Coup de coeur pour ce roman, son auteur et son héros !
    De prime abord, Adrian Weynfeldt n'est pas un personnage très glamour, avec ses habitudes bien ancrées, ses costumes sur mesure et sa bonne éducation. Mais il est d'une gentillesse rare avec ses amis moins fortunés qu'il aide financièrement avec beaucoup de discrétion et il sait même se montrer chevaleresque lorsqu'il s'agit de sauver une jeune femme en détresse. Car derrière cet homme timoré, poli et bien élevé qui semble se laisser mener par le bout du nez par une aventurière se cache un fin stratège, malin, déterminé et un brin cynique. Comme souvent dans les intrigues qui mêlent femmes fatales et escroqueries, le nerf de la guerre est l'argent et Adrian n'en manque pas. Il peut se permettre de se laisser dépouiller sans sourciller. En revanche, si l'on touche à sa réputation professionnelle, il se rebelle. Pas question pour lui de mettre en vente un faux tableau, même pour faire plaisir à un vieil ami. Saura-t-il se défaire des intrigants qui l'entourent ? Pourra-t-il préserver sa probité d'expert ? En tout cas, il va devoir changer ses habitudes et sortir de sa zone de confort.
    Le rythme est loin d'être trépidant, l'ambiance est feutrée, les coups, même bas, sont mouchetés par la discrétion et la bienséance. Mais c'est un vrai plaisir de lecture, une immersion dans le monde des grosses fortunes suisses. Un roman au charme indéniable.

  • add_box
    Couverture du livre « Éléphant » de Martin Suter aux éditions Christian Bourgois

    Manika sur Éléphant de Martin Suter

    Un roman que l'on pourrait croire léger et fantaisiste mais chargé de messages forts et critique sur le monde.

    Qui n'a jamais rêver de ce petit éléphant rose et luminescent de surcroit ? il est là dans la grotte de Schoch qui a bien du mal à y croire et pourtant il va s'attacher à ce petit...
    Voir plus

    Un roman que l'on pourrait croire léger et fantaisiste mais chargé de messages forts et critique sur le monde.

    Qui n'a jamais rêver de ce petit éléphant rose et luminescent de surcroit ? il est là dans la grotte de Schoch qui a bien du mal à y croire et pourtant il va s'attacher à ce petit animal en prendre soin et cela fia changer sa vie. Il sera tout au long du roman loin d'imaginer ce qui se trame autour de ce petit animal, d'où il vient, comment il est arrivé là.

    Tout au long de chapitre court nous suivons donc l'histoire de cet éléphant, comment il est né dans l'esprit d'un scientifique, puis dans des époussettes pour être implanté dans l'utérus d'une éléphant de cirque, sa naissance ces premiers jours et toutes les tractations autour de cet animal prouesse génétique.

    Des personnages riches, un roman largement documenté avec de longs passages scientifiques mais tout à fait compréhensibles, un livre qui s élit comme un polar tant on a envie de savoir ce que va devenir cette petite bête.

    Un livre qui fait aussi réfléchir sur toutes ces manipulations génétiques, cette quête incessante du toujours plus et de la reconnaissance, le pouvoir de l'argent mais aussi le monde des SDF, des réfugiés,...

  • add_box
    Couverture du livre « Un ami parfait » de Martin Suter aux éditions Points

    Anita Millot sur Un ami parfait de Martin Suter

    Fabio Rossi se réveille dans un hôpital, il ne sait pas ce qui lui est arrivé (apparemment il a été agressé) et ne se souvient plus de ses cinquante dernières journées.
    Il réclame Norina et découvre qu’il vit avec Marlène. Il se pensait journaliste et découvre qu’il a démissionné depuis...
    Voir plus

    Fabio Rossi se réveille dans un hôpital, il ne sait pas ce qui lui est arrivé (apparemment il a été agressé) et ne se souvient plus de ses cinquante dernières journées.
    Il réclame Norina et découvre qu’il vit avec Marlène. Il se pensait journaliste et découvre qu’il a démissionné depuis plusieurs semaines …
    Le début est prometteur, malheureusement la suite que j’ai trouvé poussive ne m’a pas convaincue : dommage … J’ai donc lu ce roman sans déplaisir mais sans réel intérêt non plus.

  • add_box
    Couverture du livre « Éléphant » de Martin Suter aux éditions Christian Bourgois

    Chantal Lafon sur Éléphant de Martin Suter

    Samuel Labarthe (Petits meurtres d’Agatha Christie) prête sa voix et son talent à cette histoire extraordinaire, dans le sens premier de cet adjectif.
    Schoch, un sans-abri Zurichois, cuve ce qu’il appelle une gueule de bois tournante, dans une grotte où rendez-vous coquins et divers trafics...
    Voir plus

    Samuel Labarthe (Petits meurtres d’Agatha Christie) prête sa voix et son talent à cette histoire extraordinaire, dans le sens premier de cet adjectif.
    Schoch, un sans-abri Zurichois, cuve ce qu’il appelle une gueule de bois tournante, dans une grotte où rendez-vous coquins et divers trafics viennent chercher la discrétion. A son réveil il se trouve confronté à un éléphant rose et fluorescent tel un énorme vers luisant : « Ce qu’il voyait n’était pas une hallucination. On ne pouvait pas poser la main sur des hallucinations.
    Mais dans ce cas, qu’est-ce que c’était ?
    Un miracle ? Un signe ? Quelque chose de transcendant ?
    Schoch n’avait jamais été un croyant pratiquant, mais avant de dévaler la pente il était tout à fait persuadé qu’il existait quelque chose dépassant sa perception et sa capacité d’imagination. Une réalité supérieure et peut-être aussi une puissance supérieure.
    Cette croyance, comme toutes les autres, s’était toutefois effondrée. »
    Ainsi commence le mystère…
    Le généticien Roux qui est à l’origine de ce phénomène et qui avait bien l’intention de faire éclater son génie à la face du monde s’en trouve bien marri.
    Le chuchoteur aux oreilles des éléphants, Kaung, cornac de son métier, va essayer de protéger ceux qu’il aime plus que lui-même.
    Toute l’originalité de l’histoire tient dans la subtilité de l’auteur à nous faire découvrir l’univers des manipulations génétiques, avec précision mais sans lourdeur, la face cachée de l’humain, celui qui se prend pour Dieu tout puissant.
    Le monde des abjections contre celui de la nature.
    Si le combat parait bien déséquilibré, le suspens est à son comble.
    C’est beaucoup plus qu’une fable, Martin Suter a l’art indéniable de conduire son lecteur-écouteur à une réflexion philosophique sur la place de l’homme dans notre société moderne, le monde en marge qu’il décrit est universel, les lisières pullulent dans le monde entier, l’humain et ses contradictions et ses addictions, et surtout la domination de l’argent et l’éthique qui est réduite à la portion congrue dans cette vie dite « moderne ».
    Cela rappelle une période de l’histoire, nauséabonde et qui perdure secrètement.
    A écouter absolument, Samuel Labarthe sait faire ressortir la multiplicité des facettes et des subtilités de cette fabuleuse histoire.

    ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 25 juin 2018.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !