Julia Wauters

Julia Wauters
Née en Normandie en 1982, Julia Wauters a commencé par étudier l'impression textile et la sérigraphie à l'école Duperré, à Paris. Elle se tourne ensuite vers l'illustration et intègre les Arts décoratifs de Strasbourg. Elle a réalisé plusieurs ouvrages de littérature pour la jeunesse chez... Voir plus
Née en Normandie en 1982, Julia Wauters a commencé par étudier l'impression textile et la sérigraphie à l'école Duperré, à Paris. Elle se tourne ensuite vers l'illustration et intègre les Arts décoratifs de Strasbourg. Elle a réalisé plusieurs ouvrages de littérature pour la jeunesse chez Milan, Actes sud, Hélium, etc.

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Lili la bagarre » de Rachel Corenblit et Julia Wauters aux éditions Rouergue

    Claire Lebreuvaud de ANECDOTES sur Lili la bagarre de Rachel Corenblit - Julia Wauters

    Lili c'est une cogneuse, une castagneuse.
    Une phrase de trop, un regard de travers et les coups fusent. Ceux qui lui cherchent des noises en sont pour leur frais, elle leur poli la tronche à coup de châtaignes. Lili c'est une dure à cuire, une terreur des cours de récré.
    Il y a pourtant...
    Voir plus

    Lili c'est une cogneuse, une castagneuse.
    Une phrase de trop, un regard de travers et les coups fusent. Ceux qui lui cherchent des noises en sont pour leur frais, elle leur poli la tronche à coup de châtaignes. Lili c'est une dure à cuire, une terreur des cours de récré.
    Il y a pourtant quelqu'un qu'elle aime bien : son grand-père, un ancien coco qui a mangé sa carte. Lui ce qui l'intéresse c'est la politique mais la politique c'est un tantinet compliqué à expliquer à une môme de cm2 (coco, c'est le mari de la cocotte, non ? genre une ancienne poule transformée en coq et on l'appelle coco). Pourtant ça l'intéresse la politique, Lili, parce que c'est des histoires de bagarre. Comme cette histoire avec Aslan, le nouveau de la classe qu'on veut renvoyer dans son pays la Tchétchénie... et Lili comprend qu'il faut avoir des raisons pour se battre plutôt que se battre pour avoir raison. Et puis comme l'explique le grand-père : la violence elle peut être dans les mots. Ca peut faire plus mal que les poings, il faut juste savoir maîtriser son arme pour être efficace.
    Un très, très chouette roman, histoire d'aborder avec intelligence et humour, la violence, l'engagement, la politique...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !