Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Joseph Ponthus

Joseph Ponthus
Joseph Ponthus est né en 1978. Après des études de littérature à Reims et de travail social à Nancy, il a exercé plus de dix ans comme éducateur spécialisé en banlieue parisienne où il a notamment dirigé et publié Nous. La Cité (Éditions Zones, 2012). Il vit et travaille désormais en Bretagne. Voir plus
Joseph Ponthus est né en 1978. Après des études de littérature à Reims et de travail social à Nancy, il a exercé plus de dix ans comme éducateur spécialisé en banlieue parisienne où il a notamment dirigé et publié Nous. La Cité (Éditions Zones, 2012). Il vit et travaille désormais en Bretagne.

Avis sur cet auteur (52)

  • add_box
    Couverture du livre « À la ligne ; feuillets d'usine » de Joseph Ponthus aux éditions Table Ronde

    Fantomas 57 sur À la ligne ; feuillets d'usine de Joseph Ponthus

    Un germinal moderne écrit à la première personne et qui décrit à merveille la dureté du monde ouvrier d'aujourd'hui. C'est simple, sobre et dur à la fois.
    Quelques très beaux moments de littérature dans ce livre ciselé de jolies phrases et formidablement écrit.

    Un germinal moderne écrit à la première personne et qui décrit à merveille la dureté du monde ouvrier d'aujourd'hui. C'est simple, sobre et dur à la fois.
    Quelques très beaux moments de littérature dans ce livre ciselé de jolies phrases et formidablement écrit.

  • add_box
    Couverture du livre « À la ligne ; feuillets d'usine » de Joseph Ponthus aux éditions Table Ronde

    Scarlett19 sur À la ligne ; feuillets d'usine de Joseph Ponthus

    J’ai beaucoup aimé ce livre particulier sans ponctuation, un enchaînement de phrases qui décrivent à merveille ce que vit l’auteur. Une sorte de long poème.

    J’ai beaucoup aimé ce livre particulier sans ponctuation, un enchaînement de phrases qui décrivent à merveille ce que vit l’auteur. Une sorte de long poème.

  • add_box
    Couverture du livre « À la ligne ; feuillets d'usine » de Joseph Ponthus aux éditions Table Ronde

    LeCrayonDansLaMain sur À la ligne ; feuillets d'usine de Joseph Ponthus

    "A l'usine, le temps n'est qu'une question d'heures, de minutes et de seconde. Le temps n'a aucune autre beauté"

    Ce livre est loin d'être commun.
    D'abord parce qu'il n'y a pas de ponctuation. Pour moi qui suis une adepte des points et des virgules, cette écriture n'a pas gêné ma lecture....
    Voir plus

    "A l'usine, le temps n'est qu'une question d'heures, de minutes et de seconde. Le temps n'a aucune autre beauté"

    Ce livre est loin d'être commun.
    D'abord parce qu'il n'y a pas de ponctuation. Pour moi qui suis une adepte des points et des virgules, cette écriture n'a pas gêné ma lecture. Les phrases sont écrites à la chaîne et embarquent le lecteur dans le rythme effréné de l'usine.
    Je me suis parfois sentie oppressée par cette machine qui ne s'arrête jamais. C'est très probablement ce que j'aurais ressenti si je m'étais retrouvée à la place de Joseph Ponthus.
    Je n'ai jamais travaillé dans une usine. J'admire les personnes qui, tous les jours, opèrent les mêmes gestes avec le stress de ne pas atteindre l'objectif de la journée. A l'heure de la pause, le temps est compté. fumer une clope? aller aux toilettes? boire un café? Il faut choisir.
    L'usine empêche de réfléchir: c'est ce que je croyais, je l'avoue. Mais ce livre m'a appris qu'à l'usine, on rit, on rêve et on refait le monde.

  • add_box
    Couverture du livre « À la ligne ; feuillets d'usine » de Joseph Ponthus aux éditions Table Ronde

    Miss Marple sur À la ligne ; feuillets d'usine de Joseph Ponthus

    Un choc !!
    quelle maîtrise dans l'expression, quel style, tout en vers libres, le nombre de mots nécessaire, pas plus pas moins, le poids de chacun, de chaque idée.. on lit, et on pense que que c'est facile.. les mots à coté les uns des autres ! Mais quel travail pour nous faire passer un...
    Voir plus

    Un choc !!
    quelle maîtrise dans l'expression, quel style, tout en vers libres, le nombre de mots nécessaire, pas plus pas moins, le poids de chacun, de chaque idée.. on lit, et on pense que que c'est facile.. les mots à coté les uns des autres ! Mais quel travail pour nous faire passer un message.
    Le coté épopée du 3eme millénaire, un fil sans fin, un voyage sans retour vers la déshumanisation de notre société : tout est dit, comme l'auteur l'a pensé, et l'a vécu sans aucun doute. Nous sommes heureux pour lui qu'il ait trouvé une porte de sortie, mais tous ses potes d'intérim y sont encore à se battre, non contre des moulins à vent.. ce qui serait un bonheur comparé à ce qu'ils vivent au quotidien.
    Jamais je n'avais regardé de vidéos sur le travail physique dans les abattoirs, la découverte par la lecture a été très violente car je me suis trouvée confrontée à la souffrance humaine et non à la souffrance animale dont on entend parler fréquemment et je ne m'en remets pas !
    Dire que certains pensent que la littérature est de la fiction pure, faite pour les femmes en manque d'occupation !!
    Ce livre vient de réussir ce que mes ami.e.s ami.e.s des bêtes n'avaient aucune chance d'obtenir.. me faire diminuer ma ration de viande.

Bibliographie de Joseph Ponthus (1)

Ils suivent Joseph Ponthus

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !