Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jessie Burton

Jessie Burton
Jessie Burton est née à Londres en 1982 et a étudié à Oxford. Elle est l'autrice du best-seller Miniaturiste vendu à des millions d'exemplaires à travers le monde, et de Les filles au lion. Elle a publié en 2019 son premier ouvrage jeunesse, Douze princesses rebelles (Gallimard Jeunesse).

Avis sur cet auteur (42)

  • add_box
    Couverture du livre « Les filles au lion » de Jessie Burton aux éditions Gallimard

    danielle Cubertafon sur Les filles au lion de Jessie Burton

    Un très bon roman à découvrir, on se laisse emporter par le sujet est l auteur à bien situer l histoire de cette jeune fille, à lire avec plaisir

    Un très bon roman à découvrir, on se laisse emporter par le sujet est l auteur à bien situer l histoire de cette jeune fille, à lire avec plaisir

  • add_box
    Couverture du livre « Les secrets de ma mère » de Jessie Burton aux éditions Gallimard

    Spitfire89 sur Les secrets de ma mère de Jessie Burton

    Les secrets de ma mère par l'autrice du miniaturiste, avec ce nouveau roman nous suivons deux histoires sur deux temporalités, nous sommes happé par cette plume délicate, passionnante qui transmet énormément d'émotions. L'intrigue aborde les conditions de la femme et l'art, on aborde la...
    Voir plus

    Les secrets de ma mère par l'autrice du miniaturiste, avec ce nouveau roman nous suivons deux histoires sur deux temporalités, nous sommes happé par cette plume délicate, passionnante qui transmet énormément d'émotions. L'intrigue aborde les conditions de la femme et l'art, on aborde la maternité, la quête de soi, la sexualité, le couple, les secrets, on découvre surtout cette amitié entre Elise et Rose dont la psychologie est incroyable. Deux vies et deux points de vues.

    "On dit souvent d'une femme qu'elle est insensée de se prétendre maîtresse de son temps. Son corps a d'autres projets en réserve. Quand il s'agit des enfants, les gens répètent bêtement.
    "Ce n'est jamais le bon moment" mais je rétorquerais qu'il peut aussi y avoir de mauvais moments. Quand il n'est pas question de leur propre corps ou de leur propre vie de leur temps à eux , les gens ont tendance à généraliser allègrement, voire à prioriser le mythe du bébé parfait au détriment des existences intriquées qui évoluent déjà sur cette planète."

  • add_box
    Couverture du livre « Les secrets de ma mère » de Jessie Burton aux éditions Gallimard

    Anita Millot sur Les secrets de ma mère de Jessie Burton

    Rose Simmons s’est inventée une mère imaginaire, jusqu’à l’âge de quatorze ans. Puis l’a définitivement (du moins le croyait-elle) effacée de sa mémoire … Elise Morceau, cette mère (anglaise) qu’elle n’a jamais connue, est-elle restée vivre à New-York ?… La ville où Rosie a vu le jour (en 1983)...
    Voir plus

    Rose Simmons s’est inventée une mère imaginaire, jusqu’à l’âge de quatorze ans. Puis l’a définitivement (du moins le croyait-elle) effacée de sa mémoire … Elise Morceau, cette mère (anglaise) qu’elle n’a jamais connue, est-elle restée vivre à New-York ?… La ville où Rosie a vu le jour (en 1983) durant la courte période où ses deux parents britanniques ont séjourné aux États-Unis … Avant que son père n’en reparte et aille l’élever – seul – en Angleterre …

    En 2017 – alors que Rose a trente-quatre ans – et qu’elle rend visite à celui-ci, installé en Bretagne (avec Claire, sa seconde épouse française) Matt Simmons va brusquement faire une révélation à sa fille. En lui remettant deux vieux romans, d’une certaine Constance (Connie) Holden. Une écrivaine anglaise populaire, avec qui Elise serait venue s’installer à Los Angeles, peu de temps avant de le rencontrer. Et avec qui elle aurait entretenu une « tumultueuse » liaison amoureuse …

    Rose va prendre la décision de partir sur les traces de cette mère « évaporée ». Quitte à se faire passer pour une autre, dans le seul but d’entrer plus facilement en contact avec la fameuse Connie … Et de tenter de découvrir ce qu’il est advenu d’Elise Morceau …

    De 1980 à 2018, le récit de l’auteure nous transporte d’une époque à l’autre, de Londres à Los Angeles, New-York et Londres à nouveau. Mais est-ce bien Elise que Rose cherche ?… N’est-elle pas à la poursuite de sa propre identité, dans cette quête de vérité ? …

    Un magnifique et émouvant roman, très joliment écrit ! Incontestablement, un gros coup de coeur en ce qui me concerne !

  • add_box
    Couverture du livre « Les filles au lion » de Jessie Burton aux éditions Gallimard

    sylvie adam sur Les filles au lion de Jessie Burton

    Odelle, originaire des Caraïbes, s'est installée à Londres. On est en 1967. D'abord vendeuse de chaussures malgré ses diplômes, elle a la chance de trouver un poste de dactylo dans une galerie d'art. Quick, la responsable, voit en elle le talent et la pousse à écrire. Une sorte d'amitié se noue...
    Voir plus

    Odelle, originaire des Caraïbes, s'est installée à Londres. On est en 1967. D'abord vendeuse de chaussures malgré ses diplômes, elle a la chance de trouver un poste de dactylo dans une galerie d'art. Quick, la responsable, voit en elle le talent et la pousse à écrire. Une sorte d'amitié se noue entre elles. Pourtant, Quick cache un secret, Odelle en est persuadée.
    En même temps, Odelle rencontre Lawrie qui vient d'hériter de sa mère un tableau d'un anonyme. On ne tarde pas à reconnaître l'oeuvre de Robles, peintre espagnol des années 30. Quant à Quick, son comportement change après avoir vu le tableau. Odelle se met alors en quête de découvrir la vérité, le lien entre ce tableau et Quick. Et le secret, on le découvre petit à petit. L'auteur inclut des chapitres intermédiaires permettant de comprendre ce qu'il s'est réellement passé dans les années 30 en Espagne. La famille Schloss, famille étrangère aisée, a recueilli Teresa comme bonne. le père est marchand d'art et s'intéresse à la peinture de Robles, le frère de Teresa, révolutionnaire. Par contre, il ignore totalement que sa propre fille peint et que c'est elle qui a un réel talent.
    Une histoire d'amour se trame derrière la peinture et l'auteur profite pour nous décrire quelques atrocités ayant eu lieu pendant la guerre d'Espagne. Assez rapidement, elle nous livre l'intrigue au sujet de Robles mais il reste beaucoup d'incertitudes jusque la fin du roman, ce qui permet de nous tenir en haleine. Magnifique roman et beaucoup d'émotions à la fin...