Jerome Garcin

Jerome Garcin
Jérôme Garcin dirige les pages culturelles du Nouvel Observateur et anime Le masque et la plume sur France Inter. Il est notamment l'auteur, chez Gallimard, de Pour Jean Prévost, prix Médicis essai (Hors Série littérature, 1994, Folio n° 3257), La chute de cheval, prix Roger Nimier (collection bl... Voir plus
Jérôme Garcin dirige les pages culturelles du Nouvel Observateur et anime Le masque et la plume sur France Inter. Il est notamment l'auteur, chez Gallimard, de Pour Jean Prévost, prix Médicis essai (Hors Série littérature, 1994, Folio n° 3257), La chute de cheval, prix Roger Nimier (collection blanche, 1998, Folio n° 3335), C'était tous les jours tempête (collection blanche, 2001, Folio n° 3737), Perspectives cavalières (Folio n° 3822) Bartabas, roman (collection blanche, 2004, Folio n° 4371) et Cavalier seul (collection blanche, 2006).

Articles (1)

  • Tendance : Les biographies romancées
    Tendance : Les biographies romancées

    Les récits biographiques, fantasmés ou non, marquent généralement les rentrées littéraires : en septembre dernier, contée sous la plume de Frédéric Beigbeder, la brève idylle entre Oona O’Neill et de Jerry Salinger avait largement contribué à diviser lecteurs et critiques. En ce début 2015, parmi les 353 auteurs français livrant au monde leur contribution littéraire, au moins quatre se sont réapproprié la vie d’un autre.

Avis (37)

  • add_box
    Couverture du livre « Le dernier hiver du Cid » de Jerome Garcin aux éditions Gallimard

    Catherine Rechenmann Arrieutort sur Le dernier hiver du Cid de Jerome Garcin

    Un bel hommage ❤️que celui de Jérôme Garcin qui ne peut laisser indifférents ceux qui se souviennent de Gerard Philipe personnage fantasque hors norme plein de vie , indissociable du bonheur , une émotion certaine liée à nos jeunes années ... une belle écriture ✍️ Nous l’avons tant aimé...
    Voir plus

    Un bel hommage ❤️que celui de Jérôme Garcin qui ne peut laisser indifférents ceux qui se souviennent de Gerard Philipe personnage fantasque hors norme plein de vie , indissociable du bonheur , une émotion certaine liée à nos jeunes années ... une belle écriture ✍️ Nous l’avons tant aimé n’est-ce pas ...

  • add_box
    Couverture du livre « Son excellence, monsieur mon ami » de Jerome Garcin aux éditions Gallimard

    Elizabeth Neef-Pianon sur Son excellence, monsieur mon ami de Jerome Garcin

    Voilà bien Jérôme Garcin et sa manière de rendre hommage, plus même que rendre hommage, faire continuer à vivre.
    Il s’agit ici de son ami François-Régis Bastide qu’il célèbre, dix ans après sa mort.
    Ami écrivain, musicien, ambassadeur, créateur avec Michel Polac du « Masque et la plume » qu’il...
    Voir plus

    Voilà bien Jérôme Garcin et sa manière de rendre hommage, plus même que rendre hommage, faire continuer à vivre.
    Il s’agit ici de son ami François-Régis Bastide qu’il célèbre, dix ans après sa mort.
    Ami écrivain, musicien, ambassadeur, créateur avec Michel Polac du « Masque et la plume » qu’il anima de nombreuses années avant que ne le fasse Jérôme Garcin.
    On sent toute la tendresse qu’il lui portait. Toute l’émotion qui l’habite encore en parlant de lui.
    Les hommes tombent dans l’oubli après leur mort.
    Par ce livre, il permet qu’on se souvienne encore de lui, et, comme à son habitude, il fait cela avec un grand tact, une belle plume, et réussit son pari

  • add_box
    Couverture du livre « Le voyant » de Jerome Garcin aux éditions Gallimard

    Manika sur Le voyant de Jerome Garcin

    Une belle découverte avec cette écoute d'abord d'un personnage extraordinaire, humain généreux dont je n'avais jamais entendu parlé puis d'un auteur à la belle plume.

    Avec une écriture ciselée et poétique, précise et imagée, Jérome Garcin nous fait voir avec le yeux de Jacques Lusseyran, il...
    Voir plus

    Une belle découverte avec cette écoute d'abord d'un personnage extraordinaire, humain généreux dont je n'avais jamais entendu parlé puis d'un auteur à la belle plume.

    Avec une écriture ciselée et poétique, précise et imagée, Jérome Garcin nous fait voir avec le yeux de Jacques Lusseyran, il nous ouvre les portes de ce monde inconnu au destin particulièrement riche de cet inconnu qui a pourtant vécu la grande histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « Le syndrome de Garcin » de Jerome Garcin aux éditions Gallimard

    Parisienne sur Le syndrome de Garcin de Jerome Garcin

    Une lecture fascinante et très érudite sur la généalogie de l'auteur, des médecins très impliqués dans leur travail et la recherche sur les maladies neurologiques, pour la plupart d'entre eux.
    Garcin nous raconte sa famille comme un roman, (avec un vocabulaire médical si précis qu'on en a le...
    Voir plus

    Une lecture fascinante et très érudite sur la généalogie de l'auteur, des médecins très impliqués dans leur travail et la recherche sur les maladies neurologiques, pour la plupart d'entre eux.
    Garcin nous raconte sa famille comme un roman, (avec un vocabulaire médical si précis qu'on en a le tournis!).
    Verlaine, Charcot, Napoléon Ier,Gérard Philippe, sont des gens soignés ou approchés.
    On ressent à la lecture la bonté qui émanait de tous ces hommes, ses aïeux soignant et aidant, qui l'ont précédé ; le grand dévouement envers l'autre, qu'il soit le malade ou le proche.
    Mais le cycle a été pourtant inversé car l'auteur n'est pas un médecin ; il n'a pas eu, lui, les symptômes du syndrôme Garcin.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !