Jean-Michel Ribes

Jean-Michel Ribes
Jean-Michel Ribes est auteur dramatique, metteur en scène et cinéaste. Dans toute son oeuvre, il revendique la fantaisie subversive et l'imaginaire, poursuivant un parcours créatif libre, à la frontière des genres. Il dirige le Théâtre du Rond-Point depuis 2002, où il défend l'écriture dramatique... Voir plus
Jean-Michel Ribes est auteur dramatique, metteur en scène et cinéaste. Dans toute son oeuvre, il revendique la fantaisie subversive et l'imaginaire, poursuivant un parcours créatif libre, à la frontière des genres. Il dirige le Théâtre du Rond-Point depuis 2002, où il défend l'écriture dramatique d'aujourd'hui.

Articles (1)

  • Interview de Jean-Michel Ribes : l’amour des mots
    Interview de Jean-Michel Ribes : l’amour des mots

    Fidèle à son goût de l'absurde et de l'insolite, l'auteur et metteur en scène, directeur du théâtre du Rond-Point depuis 2002, détourne le sens des mots qu'il aime et en invente quelques autres dans un truculent petit « dictionnaire ». Rencontre.

Avis (6)

  • Couverture du livre « Mille et un morceaux » de Jean-Michel Ribes aux éditions L'iconoclaste

    Christine GAZO sur Mille et un morceaux de Jean-Michel Ribes

    Comme il porte bien son nom/titre, ce livre !
    Ces “morceaux”, ou “miettes”, sont autant d'anecdotes pétillantes, graves, croustillantes, émouvantes, drôles et/ou sur-réalistes qui nous embarquent irrésistiblement.
    Cette forme d'écriture en “vignettes” , qui s'enchainent sans se suivre, est...
    Voir plus

    Comme il porte bien son nom/titre, ce livre !
    Ces “morceaux”, ou “miettes”, sont autant d'anecdotes pétillantes, graves, croustillantes, émouvantes, drôles et/ou sur-réalistes qui nous embarquent irrésistiblement.
    Cette forme d'écriture en “vignettes” , qui s'enchainent sans se suivre, est vivante et attrayante. Pas de lourdeur chronologique ou thématique ici !
    On pénètre presque par effraction dans la vie de personnages illustres, que l'on connait plus ou moins (ou pas du tout ! ) . On découvre un monde, un univers, où l'art, l'expression sous toutes ses formes, et surtout dans sa forme la plus libre, sont les maîtres-mots.
    Que de bons mots, d'ailleurs, dans ces pages, que de jolies phrases ! Jean-Michel Ribes y développe un sens aigü de la description de ses semblables, de leur physique, de leurs particularités, de leurs émotions, de leurs postures.
    A lire ses lignes, l'amitié ne semble pas un vain mot. Les affections, la bienveillance, la reconnaissance, l'estime mutuelle...
    Mais aussi parfois, les coups de griffes et les critiques de haut vol !!
    Bien sûr, l'ensemble paraît assez prétentieux et un peu nombriliste. Les heureux hasards, les fâcheuses ou drôles de coïncidences ont parfois un goût de “trop pour être vrai”.
    Mais, finalement, quelque soit la part du rêve ou alors de la reconstruction des souvenirs, le plaisir est bien réel et l'intérêt jamais émoussé !

  • Couverture du livre « Mille et un morceaux » de Jean-Michel Ribes aux éditions L'iconoclaste

    laurence bandelier sur Mille et un morceaux de Jean-Michel Ribes

    Je me suis questionnée beaucoup sur ce livre pendant ma lecture et une fois terminé, je ne suis pas plus avancée.
    J’ai certes éprouvé du plaisir à le lire, certaines anecdotes sont succulentes, d’autres touchantes, quelques-unes émouvantes. Le style est à la hauteur de l’écrivain et de tout ce...
    Voir plus

    Je me suis questionnée beaucoup sur ce livre pendant ma lecture et une fois terminé, je ne suis pas plus avancée.
    J’ai certes éprouvé du plaisir à le lire, certaines anecdotes sont succulentes, d’autres touchantes, quelques-unes émouvantes. Le style est à la hauteur de l’écrivain et de tout ce qu’il représente : vie dédiée au théâtre et à l’humour, style bien personnel empreint d’humilité et de générosité.
    J’ai également appris beaucoup de choses sur ce petit « monde » artistique et cette grande « famille » à laquelle il appartient.

    Mais au-delà de cela, je me demande surtout quelle est la vocation de cet ouvrage. Est-ce un besoin de Jean-Michel Ribes a eu de coucher sur le papier ses émotions, ses idées, voire d’expliquer certaines la genèse de certaines de ses œuvres ?
    A qui s’adressent ces « mille et un morceaux » ? Quelle en est la finalité ?
    Cherche-t-il, par l’écriture de cet essai une légitimité qu’il ne pense pas avoir acquise avec ses pièces ou scenarii ?
    Ce sont toutes ces interrogations qui me laissent perplexe et qui « parasitent » la lecture de ces petites tranches de vie bien savoureuses malgré tout.

  • Couverture du livre « Mille et un morceaux » de Jean-Michel Ribes aux éditions L'iconoclaste

    Danièle Lecuppre sur Mille et un morceaux de Jean-Michel Ribes

    Si ce livre ne m 'était pas offert, je ne serais pas allée spontanément vers lui.
    Si, en son temps, j'ai beaucoup aimé, « Merci Bernard » , et surtout « Palace », et bien que je ne connaisse pas ses pièces de théâtre(dont acte), je n'apprécie pas le personnage médiatique Ribes , son rire de...
    Voir plus

    Si ce livre ne m 'était pas offert, je ne serais pas allée spontanément vers lui.
    Si, en son temps, j'ai beaucoup aimé, « Merci Bernard » , et surtout « Palace », et bien que je ne connaisse pas ses pièces de théâtre(dont acte), je n'apprécie pas le personnage médiatique Ribes , son rire de résistance , et la cour de « people » qui l'entoure.
    Voilà la facette d'un homme généreux en amitié, vachard aussi, c'est le piment du texte.Les personnages, comédiens surtout, qui ont traversé sa vie ne me sont pas inconnus(sa génération) , et il est agréable de se remémorer des visages souvent disparus maintenant.
    Ces éclats de souvenirs, bien plus agréables à lire qu'une biographie, sont autant d'éclats de rire, de colère, de désespoir, j'aimerais les voir se reformer en un vaste miroir qui donnerait l'image de la période folle et féconde décrite ici par l'auteur.
    On y trouve de petits chapitres et aussi des « Miettes » style « Brèves de comptoir ».
    Ceci dit, voilà un agréable divertissement de 500p qui fait passer un bon moment de lecture.

  • Couverture du livre « Mille et un morceaux » de Jean-Michel Ribes aux éditions L'iconoclaste

    Lorena Magdalena Scully sur Mille et un morceaux de Jean-Michel Ribes

    Merci à Jean-Michel Ribes de nous avoir fait partager ces "Mille et un morceaux" de souvenirs! L'ouverture m'a fait rire aux éclats, et j'ai tout de suite été saisie d'une forte sympathie pour le personnage! Le livre est une plongée dans la mémoire de son auteur, sous une forme délibérément...
    Voir plus

    Merci à Jean-Michel Ribes de nous avoir fait partager ces "Mille et un morceaux" de souvenirs! L'ouverture m'a fait rire aux éclats, et j'ai tout de suite été saisie d'une forte sympathie pour le personnage! Le livre est une plongée dans la mémoire de son auteur, sous une forme délibérément fragmentée, au déroulé chronologique non linéaire. J'ai trouvé que le choix de ce découpage chaotique (au-delà du fait qu'il est bienvenu pour soutenir le rythme) reflète assez fidèlement le fonctionnement de la mémoire, peu logique et qui assemble des souvenirs sans règles mais en se basant bien plus sur les émotions et le ressenti. On se balade de situations en situations, de faits marquants en anecdotes secondaires, de personnages haut en couleur -parfois célèbres, parfois importants, jamais décevants en tout cas sous la plume de Jean-Michel Ribes! Un hymne à l'amitié qui traverse les ans, à la force de ces liens, aux gens sur lesquels on peut s'appuyer en toute situation, c'est là un thème récurrent de l'ouvrage. Si l'on s'amuse souvent, il y a des passages plus graves, des évènements d'une tristesse infinie, les chaos de la vie y sont relatés, et la mort (et la peur de la mort) est le second thème récurrent du livre.
    C'est un ouvrage qui peut se lire en plusieurs étapes et ce n'est pas gênant. J'ai interrompu sa lecture pendant deux jours et je n'ai pas été gênée à la reprise, étant donné la structure même du texte. Ce qui apparaît parfois pesant, c'est les références répétées aux œuvres réussies de la carrière de J.-M. Ribes, un peu lassantes vers la fin. De même, la longueur du livre (510 pages) pèse un peu à partir des trois-quarts de l'ouvrage, le côté bavard retire un peu de la pertinence de l'exercice.
    Lecture néanmoins recommandée!
    Blog : https://lorenaisreadingabook.wordpress.com/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com