Hector Malot

Hector Malot
Né en 1830 à La Bouille, près de Rouen, Hector Malot renonce à une carrière de notaire pour se consacrer à la littérature. Auteur de plus de cinquante titres - dont la plupart destinés à un public adulte -, son ½uvre est marquée par son très célèbre roman pour enfants, Sans famille.

Articles (1)

Avis (25)

  • Couverture du livre « Sans famille » de Hector Malot aux éditions Lgf

    ludiwine bonnefoy sur Sans famille de Hector Malot

    J’ai eu ce livre grâce au site lecteurs.com !

    J’avais de souvenirs de cette histoire le dessin animé de mon enfance. « je m’appelle rémi, je suis sans famille et je me ballade avec mes amis….. » La vous me détestez car ce générique de vas plus vous lâcher pendant un moment, et c’est...
    Voir plus

    J’ai eu ce livre grâce au site lecteurs.com !

    J’avais de souvenirs de cette histoire le dessin animé de mon enfance. « je m’appelle rémi, je suis sans famille et je me ballade avec mes amis….. » La vous me détestez car ce générique de vas plus vous lâcher pendant un moment, et c’est exactement ce qui m’est arrivé pendant toute la lecture.

    Je me rappelais de certaines scènes dans ce dessin animé très triste et j’espérais qu’elles avaient été inventé pour lui et que ça n’était pas dans le roman… Raté !!! Cette histoire est très belle mais sacrement déprimante aussi !!

    Je l’ai lu très facilement et le voyage dans une France (entre autre) d’une autre époque a des moments très agréables. Il y a même quelques scènes plutôt marrantes. Surtout avec joli-cœur !!

    Par contre il y a vraiment beaucoup trop de malheur qui arrivent a Rémi, je crois que si je ne me rappelais pas de la fin j’aurais peut être abandonné.

    Alors oui je vous en conseille la lecture car c’est une belle histoire mais il faut choisir le moment de cette lecture car si vous n’avez pas le moral il va vous pousser dans le trou.

  • Couverture du livre « Sans famille ; texte abrégé (édition 2018) » de Hector Malot aux éditions Hachette Jeunesse

    Brigitte Alouqua sur Sans famille ; texte abrégé (édition 2018) de Hector Malot

    Avec ce livre, ce fut un retour dans mes jeunes années, lorsque je regardais le dessin animé Rémi sans famille, j’aimais énormément ce dessin animé d’ailleurs. Ce fut donc un véritable plaisir pour moi que de découvrir cette version écrite, car non, je n’avais jamais lu le livre. Bien qu’ici, ce...
    Voir plus

    Avec ce livre, ce fut un retour dans mes jeunes années, lorsque je regardais le dessin animé Rémi sans famille, j’aimais énormément ce dessin animé d’ailleurs. Ce fut donc un véritable plaisir pour moi que de découvrir cette version écrite, car non, je n’avais jamais lu le livre. Bien qu’ici, ce soit la version abrégée, j’y ai bien retrouvé els personnages que je connaissais déjà, l’univers dans lequel je me plongeais étant jeune.
    Cette version abrégée, est l’idéal pour les plus jeunes, du fait qu’elle n’est pas trop longue, ils ne risquent pas d’avoir envie d’arrêter leur lecture. A peine posé et terminé, mon fils me l’a déjà subtilisé, j’ai fait découvrir la version animée à mes enfants il y a plusieurs années, lorsque mon cadet à vu le livre, il m’a directement dit qu’il voulait le lire.
    Si dans la version animée c’est déjà fort en émotions, avec cette version écrite, c’est encore plus fort, du moins, je ressens les émotions beaucoup plus fort de cette manière.
    Nous suivons donc le jeune Rémi, enfant abandonné qui vit chez une nourrice, qui pour lui est comme une véritable mère. Il va se retrouver avec Vitalis à cause du mari de sa nourrice qui ne veut pas le garder chez eux. De là commence une aventure des plus prenante pour le jeune Rémi. Il va vivre de nombreuses choses, faire face au froid, à de longues marches, à des jours incertains. Du haut de ses dix ans, il va voir énormément de choses, la vie de saltimbanque n’est pas de tout repos, la vie ne fait pas de cadeaux. Cependant, il n’est pas encore au bout de ses peines, il va devoir faire face à la mort, au deuil, à tellement de choses qu’un enfant de cet âge ne devrait même pas connaître !
    Maintenant, j’ai bien envie de me refaire toute la version animée, mais également de me procurer la version longue du livre ^_^

  • Couverture du livre « Sans famille » de Hector Malot aux éditions Lgf

    Missbook85 sur Sans famille de Hector Malot

    La réédition de ce classique dans une version abrégée du texte original, a pour but de rendre accessible aux plus jeunes une œuvre initialement beaucoup plus dense. Bien que des pans entiers manquent, l’essentiel de l’histoire a été conservé, ainsi que le style incomparable de cet auteur. Sorti...
    Voir plus

    La réédition de ce classique dans une version abrégée du texte original, a pour but de rendre accessible aux plus jeunes une œuvre initialement beaucoup plus dense. Bien que des pans entiers manquent, l’essentiel de l’histoire a été conservé, ainsi que le style incomparable de cet auteur. Sorti peu avant le film « Rémi sans famille » avec Daniel Auteuil en fin d’année 2018, le roman jeunesse » Sans Famille « d’Hector Malot a été réédité par les éditions Le Livre Pocket Jeunesse.

    Jérôme Barberin vit avec son épouse à Chavanon, un village du sud de la Creuse, en Corrèze, au cours du XIXème siècle. Un jour, il découvre un nourrisson qui porte de beaux langes, et semble donc provenir d’une famille aisée. Dans l’espoir d’obtenir une récompense conséquente, Barberin propose aux autorités de prendre soin de l’enfant en attendant que ses parents se fassent connaître. Il le confie à sa femme, qui le nomme Rémi. Mais à peine âgé d’une dizaine d’années seulement, le jeune garçon doit déjà faire face aux rudesses de la vie.
    p. 19 : » – J’aurais peut-être dû, dit-elle, te faire connaître la vérité ; mais tu étais si bon mon enfant, que je ne pouvais pas te dire, sans raison, que je n’étais pas ta vraie mère ! Ta mère, pauvre petit, tu l’as entendu, on ne la connaît pas. «
    Si mère Barberin, sa mère adoptive l’aime comme son propre fils, Jérôme, son mari, est nettement moins démonstratif, au point de le confier à un certain Signor Vitalis.
    p. 28 : » Instantanément je compris ce que Barberin voulait de moi. Vitalis venait me chercher, et c’était pour que mère Barberin ne pût pas me défendre que, le matin, Barberin l’avait envoyée au village. «
    Sans attache, ce vieux saltimbanque parcourt les chemins de France. Rémi vit la séparation d’avec sa nourrice comme un nouvel abandon et se mure dans le silence le long des chemins parcourus en compagnie de son nouveau maître. Mais les compagnons de voyage de Signor Vitalis, les chiens Capi, Zerbino, Dolce et le petit singe prénommé Joli-cœur, sont une bien étrange troupe. Et Rémi ne peut rester indifférent face à eux.
    p. 35 : » – Nous donnerons demain notre première représentation, dit-il, et tu y figureras. Il faut donc que je te fasse répéter le rôle que je te destine. «
    Le Signor Vitalis va apprendre patiemment à Rémi la lecture, puis la musique. Ainsi, ce dernier rejoint la troupe lors des représentations ambulantes. Mais ces représentations ne sont pas du goût de tous. Lorsque le vieux saltimbanque se retrouve sous les barreaux d’une prison près de Toulouse durant deux longs mois, le jeune Rémi est livré à lui-même.
    p. 45 : » Par cette lettre, mon maître me disait qu’on le gardait en prison pour le faire passer en police correctionnelle le samedi suivant, sous la prévention de résistance à un agent de l’autorité, et de voies de fait sur la personne de celui-ci. «
    Mais, au gré du hasard et des rencontres, entre Paris et Londres, le jeune garçon va découvrir ses origines.
    p. 135 : » C’était ma destinée de me séparer de ceux que j’aimais et qui me témoignaient de l’affection. «
    Gorgé d’aventures, ce roman d’apprentissage est poignant, et on ne se lasse de le relire ! Il est un témoignage essentiel de la vie en France au XIX ème siècle, et de ses difficultés. S’il est vrai que je reste réticente à l’idée d’intervenir sur les textes originaux de manière générale, j’admets que cet ouvrage, condensé, avec des chapitres courts et un vocabulaire et une taille d’écriture adaptés aux plus jeunes permet néanmoins d’attirer ce public. Indiscutablement le plus grand roman d’Hector Malot, je ne peux qu’encourager toute initiative qui permettra au plus grand nombre de découvrir ce chef-d’œuvre !
    Je remercie lecteurs.com et Le Livre de Poche Jeunesse pour l’envoi de cet ouvrage.

  • Couverture du livre « Sans famille ; texte abrégé (édition 2018) » de Hector Malot aux éditions Hachette Jeunesse

    christine Levillain sur Sans famille ; texte abrégé (édition 2018) de Hector Malot

    Pour avoir lu il y a longtemps l’œuvre complète, je trouve que ce texte abrégé n'enlève en rien la qualité du récit. Il rend sûrement la lecture plus accessible au jeune public.
    Belle édition avec quelques photos au centre du livre pour rendre vivant le récit.
    J'ai pris du plaisir à (re) lire...
    Voir plus

    Pour avoir lu il y a longtemps l’œuvre complète, je trouve que ce texte abrégé n'enlève en rien la qualité du récit. Il rend sûrement la lecture plus accessible au jeune public.
    Belle édition avec quelques photos au centre du livre pour rendre vivant le récit.
    J'ai pris du plaisir à (re) lire ce livre.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com