Hector Malot

Hector Malot
Né en 1830 à La Bouille, près de Rouen, Hector Malot renonce à une carrière de notaire pour se consacrer à la littérature. Auteur de plus de cinquante titres - dont la plupart destinés à un public adulte -, son ½uvre est marquée par son très célèbre roman pour enfants, Sans famille.

Articles en lien avec Hector Malot (1)

Avis sur cet auteur (27)

  • add_box
    Couverture du livre « Sans famille » de Hector Malot aux éditions Lgf

    Laulau Bob sur Sans famille de Hector Malot

    Offert à Noël, je découvre avec plaisir ce roman initiatique écrit au 19ème siècle qui narre l’éducation de Rémi. Un livre plein de promesses, qui m’a tantôt fait rire, tantôt fait pleurer.

    Petit topo sur l’histoire : Rémi est un jeune garçon que le destin mène dans une famille de paysan,...
    Voir plus

    Offert à Noël, je découvre avec plaisir ce roman initiatique écrit au 19ème siècle qui narre l’éducation de Rémi. Un livre plein de promesses, qui m’a tantôt fait rire, tantôt fait pleurer.

    Petit topo sur l’histoire : Rémi est un jeune garçon que le destin mène dans une famille de paysan, auprès de Mère Barberin sa nourrice qu’il imagine être sa mère jusqu’au jour où il découvre la vérité sur ses origines. Abandonné à la naissance, Rémi fait ses premiers pas auprès de cette femme aimante qui devient une véritable mère poule à contrario du père adoptif, soldat estropié, qui ne voit en lui qu’une bouche supplémentaire à nourrir. C’est donc par un malheureux quiproquo et par la volonté d’un homme vil que Rémi se retrouve pour son plus grand bien le « subalterne » de Vitalis, un saltimbanque (en apparence) qui gagne sa vie en donnant des représentations théâtrales avec ses compagnons de fortunes que sont ses trois chien Zerbino, Capi,Dolce et son singe Joli-cœur. Au départ réticent et regrettant sa vie d’antan, Rémi prend goût petit à petit à la vie auprès de Vitalis et découvre ce que signifie le mot « liberté ». De sa situation précaire de fils de paysan, il va s’élever et ouvrir son esprit à la vie, au travers des livres et de ses différentes expéditions. Loin d’être une virée tranquille à travers la France, Rémi va vivre des émotions fortes, tantôt heureuses tantôt tristes, mais toutes aussi formatrices les unes que les autres. Son aventure c’est l’histoire de la vie.

    J’ai tout de suite accroché avec le style de l’auteur. Une narration dynamique sans qu’elle soit excessive, des personnages vivants et des descriptions adaptées au jeune public, incluant un vocabulaire facile d’accès sans être pour autant « simpliste ». Il y a une forme de désinvolture dans son écriture, une simplicité dans les descriptions, quelque chose qui nous fait penser que la vie, c’est ça, c’est ce que vit Rémi. La vie ne s’arrête pas à une clôture ou un village, qui peuvent s’apparenter aux barrières de l’esprit. Lorsqu’on parcoure les pages du roman, on a la sensation qu’une scène se joue devant nous ou qu’un film défile.

    Les personnages en eux-mêmes sont variés et présentent une palette de caractères qui donnent vie au récit. Que serait Rémi sans sa rencontre avec ces animaux hors du commun qui appartiennent à Vitalis ? Vitalis, un homme cultivé, ouvert d’esprit, qui apprendra à Rémi à penser par lui-même et qui forgera son caractère avec une douce fermeté. La sagesse de l’homme âgé. On appréciera également la douceur réconfortante de la Mère Barberin qui tremble devant les décisions de son mari mais qui aimera Rémi comme son propre fils. On retrouvera cette figure du parent aimant tout au long du récit notamment auprès de personnages tels que Mme Milligan ou encore du père Acquin qui lui fera découvrir le dur mais non moins passionnant travail de la terre. Cependant l’amour n’est pas la seule notion présente, d’autres personnages apprennent à Rémi que tout n’est pas rose et que le monde est également fait d’injustices. Chaque personnage rencontré par Rémi est une marche de plus qui lui permet de gravir le sommet qui fera de lui un homme éclairé et conscient de son propre destin.

    C’est ainsi qu’au fil des pages on découvre l’apprentissage de la vie d’un garçon âgé d’à peine une dizaine d’années, ses craintes et ses envies. Pour comprendre le monde qui nous entoure, pour comprendre la portée du mot « liberté » il est nécessaire de vivre pour soi, pour ce que l’on aime et d’apporter le bien à ceux qui savent le recevoir.

    En conclusion, un roman adapté au plus jeune mais que les plus âgés auront goût à (re)lire pour faire un bond en arrière , partager le quotidien de Rémi, ressasser ses expérience ou se prendre à rêver à une destinée différente. Un roman que l’on referme avec une multitude de sentiments : à la fois de la tristesse, de la joie et la satisfaction d’avoir compris que la vie est aussi belle que cruelle.

  • add_box
    Couverture du livre « Sans famille » de Hector Malot aux éditions Lgf

    EmilieG sur Sans famille de Hector Malot

    https://dubonheurdelire.wordpress.com/


    Lorsque l'on est né dans les années 80, on ne peut qu'avoir été bercé par le dessin animé "Rémi sans famille". Cette année, l'histoire d'Hector Malot a été adaptée au cinéma et lecteurs.com a eu la gentillesse de m'envoyer le roman aux éditions livre...
    Voir plus

    https://dubonheurdelire.wordpress.com/


    Lorsque l'on est né dans les années 80, on ne peut qu'avoir été bercé par le dessin animé "Rémi sans famille". Cette année, l'histoire d'Hector Malot a été adaptée au cinéma et lecteurs.com a eu la gentillesse de m'envoyer le roman aux éditions livre de poche. L'occasion est donnée de replonger dans une des histoires de mon enfance :

    "Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l'âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Coeur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d'amitiés et d'entraide, le mène au secret de ses origines... "

    J'ai pris plaisir à replonger dans les souvenirs et les histoires de mon enfance et de retrouver au fil des pages les émotions que le dessin animé avait fait naître. Même après 25 ans, je ressors toujours aussi émue de cette histoire !

    En résumé : une histoire pour les petits et les grands !

  • add_box
    Couverture du livre « Sans famille » de Hector Malot aux éditions Lgf

    ludiwine bonnefoy sur Sans famille de Hector Malot

    J’ai eu ce livre grâce au site lecteurs.com !

    J’avais de souvenirs de cette histoire le dessin animé de mon enfance. « je m’appelle rémi, je suis sans famille et je me ballade avec mes amis….. » La vous me détestez car ce générique de vas plus vous lâcher pendant un moment, et c’est...
    Voir plus

    J’ai eu ce livre grâce au site lecteurs.com !

    J’avais de souvenirs de cette histoire le dessin animé de mon enfance. « je m’appelle rémi, je suis sans famille et je me ballade avec mes amis….. » La vous me détestez car ce générique de vas plus vous lâcher pendant un moment, et c’est exactement ce qui m’est arrivé pendant toute la lecture.

    Je me rappelais de certaines scènes dans ce dessin animé très triste et j’espérais qu’elles avaient été inventé pour lui et que ça n’était pas dans le roman… Raté !!! Cette histoire est très belle mais sacrement déprimante aussi !!

    Je l’ai lu très facilement et le voyage dans une France (entre autre) d’une autre époque a des moments très agréables. Il y a même quelques scènes plutôt marrantes. Surtout avec joli-cœur !!

    Par contre il y a vraiment beaucoup trop de malheur qui arrivent a Rémi, je crois que si je ne me rappelais pas de la fin j’aurais peut être abandonné.

    Alors oui je vous en conseille la lecture car c’est une belle histoire mais il faut choisir le moment de cette lecture car si vous n’avez pas le moral il va vous pousser dans le trou.

  • add_box
    Couverture du livre « Sans famille ; texte abrégé (édition 2018) » de Hector Malot aux éditions Hachette Jeunesse

    Brigitte Alouqua sur Sans famille ; texte abrégé (édition 2018) de Hector Malot

    Avec ce livre, ce fut un retour dans mes jeunes années, lorsque je regardais le dessin animé Rémi sans famille, j’aimais énormément ce dessin animé d’ailleurs. Ce fut donc un véritable plaisir pour moi que de découvrir cette version écrite, car non, je n’avais jamais lu le livre. Bien qu’ici, ce...
    Voir plus

    Avec ce livre, ce fut un retour dans mes jeunes années, lorsque je regardais le dessin animé Rémi sans famille, j’aimais énormément ce dessin animé d’ailleurs. Ce fut donc un véritable plaisir pour moi que de découvrir cette version écrite, car non, je n’avais jamais lu le livre. Bien qu’ici, ce soit la version abrégée, j’y ai bien retrouvé els personnages que je connaissais déjà, l’univers dans lequel je me plongeais étant jeune.
    Cette version abrégée, est l’idéal pour les plus jeunes, du fait qu’elle n’est pas trop longue, ils ne risquent pas d’avoir envie d’arrêter leur lecture. A peine posé et terminé, mon fils me l’a déjà subtilisé, j’ai fait découvrir la version animée à mes enfants il y a plusieurs années, lorsque mon cadet à vu le livre, il m’a directement dit qu’il voulait le lire.
    Si dans la version animée c’est déjà fort en émotions, avec cette version écrite, c’est encore plus fort, du moins, je ressens les émotions beaucoup plus fort de cette manière.
    Nous suivons donc le jeune Rémi, enfant abandonné qui vit chez une nourrice, qui pour lui est comme une véritable mère. Il va se retrouver avec Vitalis à cause du mari de sa nourrice qui ne veut pas le garder chez eux. De là commence une aventure des plus prenante pour le jeune Rémi. Il va vivre de nombreuses choses, faire face au froid, à de longues marches, à des jours incertains. Du haut de ses dix ans, il va voir énormément de choses, la vie de saltimbanque n’est pas de tout repos, la vie ne fait pas de cadeaux. Cependant, il n’est pas encore au bout de ses peines, il va devoir faire face à la mort, au deuil, à tellement de choses qu’un enfant de cet âge ne devrait même pas connaître !
    Maintenant, j’ai bien envie de me refaire toute la version animée, mais également de me procurer la version longue du livre ^_^