Gilles Sebhan

Gilles Sebhan
Gilles Sebhan est né en 1967. Il a consacré deux essais à l'écrivain Tony Duvert, vivement salués par la critique (Denoël, 2010 ; Le Dilettante, 2015). Il s'est également intéressé à la figure de Jean Genet (Denoël, 2010) et à celle du peintre Stéphane Mandelbaum (Les I. N., 2014). On retrou... Voir plus
Gilles Sebhan est né en 1967. Il a consacré deux essais à l'écrivain Tony Duvert, vivement salués par la critique (Denoël, 2010 ; Le Dilettante, 2015). Il s'est également intéressé à la figure de Jean Genet (Denoël, 2010) et à celle du peintre Stéphane Mandelbaum (Les I. N., 2014). On retrouve dans ses romans, en grande partie autobiographiques, une réflexion sur la transgression, la criminalité, les générations et un questionnement constant des rapports entre la cité et l'individu.

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Feu le royaume » de Gilles Sebhan aux éditions Rouergue

    Les livres de K79 sur Feu le royaume de Gilles Sebhan

    Après le complexe « Cirque noir », à l’univers envoûtant et le plus structuré « La folie Tristan » qui dispersait le brouillard, le troisième épisode s’appuie sur ces deux prédécesseurs pour passer à la vitesse supérieure.

    Les thèmes abordés sont toujours les mêmes. On retrouve les différents...
    Voir plus

    Après le complexe « Cirque noir », à l’univers envoûtant et le plus structuré « La folie Tristan » qui dispersait le brouillard, le troisième épisode s’appuie sur ces deux prédécesseurs pour passer à la vitesse supérieure.

    Les thèmes abordés sont toujours les mêmes. On retrouve les différents personnages rencontrés auparavant. Rien ne semble avoir bougé. Mais l’arrivée d’un tueur sanguinaire dans leur quotidien précipite tout ce petit monde dans une urgence incontrôlable. Ils sont tous poussés dans leurs derniers retranchements. Mis sous tension, ils se libèrent de leurs chaines et dévoilent alors leur véritable nature.

    Pour ce dernier opus, le mélange de polar, roman psychologique et roman fantastique est encore présent mais forte de notre expérience des autres volumes, la lecture est beaucoup plus fluide. En terrain connu, on peut profiter au maximum de cette aventure aux multiples facettes.

    Par les différentes quêtes d’identité des acteurs, le roman interroge toujours sur l’héritage génétique, la filiation et le rapport enfant/adulte. En parallèle, il continue de fouiller le lien parfois tenu entre la démence et la magie. Autant vous dire qu’il a gardé toute sa singularité !

    Les pistes entamées dans les histoires précédentes entrent en synergie dans cette partie finale. Alors que la tension était jusque-là plutôt ambiante, le rythme s’accélère dans ce volume et l’action devient plus présente. On assiste à des scènes violentes et sanguinolentes qui font monter le suspense et qui rendent cet épisode particulièrement stressant.

    « Feu le royaume » est beaucoup plus facile d’accès mais demande la lecture des deux premiers tomes pour prendre toute son ampleur. Vous pourrez ainsi appréhender au mieux les protagonistes et surtout l’univers créé par la plume magnifique de Gilles Sebhan. Je vous recommande donc chaudement cette trilogie, d’une grande densité émotionnelle, qui saura vous surprendre et vous angoisser !

    http://leslivresdek79.com/2020/02/04/523-gilles-sebhan-feu-le-royaume/

  • add_box
    Couverture du livre « La folie Tristan » de Gilles Sebhan aux éditions Rouergue

    Les livres de K79 sur La folie Tristan de Gilles Sebhan

    Avec « Cirque mort » Gilles Sebhan nous avait offert un livre envoûtant, assez troublant. Une année plus tard, il revient avec une suite. On reprend donc les mêmes personnages, là où on les avait laissés. Traumatisé par les évènements du premier opus, le lieutenant Dapper se retrouve une...
    Voir plus

    Avec « Cirque mort » Gilles Sebhan nous avait offert un livre envoûtant, assez troublant. Une année plus tard, il revient avec une suite. On reprend donc les mêmes personnages, là où on les avait laissés. Traumatisé par les évènements du premier opus, le lieutenant Dapper se retrouve une nouvelle fois à enquêter sur un enlèvement.

    Tous les ingrédients qui faisaient l’originalité ont été conservés. Dans ce court roman, l’affaire policière n’est qu’un prétexte pour continuer à étoffer l’univers créé dans le précédent roman. Une ambiance sombre flotte toujours sur tout ce petit monde. Les faits oscillent constamment entre réel, fantastique et folie et on ne sait pas où donner de la tête. Le côté malsain et anxiogène est renforcé par l’implication des enfants qui rendent certaines scènes plutôt dérangeantes. En résumé, le contenu est toujours aussi original et lugubre.

    A la sortie du premier épisode, j’avais été un peu déstabilisé par la complexité du texte. En effet, l’écriture exigeante de l’auteur et le contexte flou des évènements brouillaient un peu les pistes. Grâce à « La folie Tristan », on comprend un peu mieux les tenants et les aboutissants. Au fil des pages, les personnages s’étoffent et le mystère s’éclaircit, même s’il reste tout de même des zones de brume qui participent à l’atmosphère angoissante. J’ai d’ailleurs pris plus de plaisir à lire cette suite, plus accessible et plus fluide. Simplement, je conseille aux futurs lecteurs de commencer par le début, afin d’appréhender au mieux l’univers particulier mis en place par le romancier.

    Avec le premier volet énigmatique, Gilles Sebhan m’avait intrigué. Avec le second à la narration maîtrisée, il m’a définitivement convaincu… en espérant que cette qualité perdurera dans le prochain. Hâte de découvrir ce qu’il nous réserve et de replonger dans les méandres de la folie !

    http://leslivresdek79.com/2019/06/24/469-gilles-sebhan-la-folie-tristan/

  • add_box
    Couverture du livre « Cirque mort » de Gilles Sebhan aux éditions Rouergue

    Maelou sur Cirque mort de Gilles Sebhan

    Trois enfants disparaissent. Le jeune fils d'un policier est le plus jeune d'entre eux. L' enquête piétine.Une lettre va entraîner le père obstiné à la découverte d'un hôpital psychiatrique pour enfants. Des personnalités dérangeantes et instables, une atmosphère angoissante, et un médecin chef...
    Voir plus

    Trois enfants disparaissent. Le jeune fils d'un policier est le plus jeune d'entre eux. L' enquête piétine.Une lettre va entraîner le père obstiné à la découverte d'un hôpital psychiatrique pour enfants. Des personnalités dérangeantes et instables, une atmosphère angoissante, et un médecin chef persuadé que notre futur sera le royaume des enfants névrosés.
    Ce roman policier déconcertant, oppressant est une réussite.

  • add_box
    Couverture du livre « Cirque mort » de Gilles Sebhan aux éditions Rouergue

    Les livres de K79 sur Cirque mort de Gilles Sebhan

    Le roman est court mais on entre de suite dans l’action, sans préliminaires. Cela débute comme une enquête sur une disparition des plus classiques, puis on dérive rapidement sur du fantastique, on passe par du thriller psychologique et aussi du roman noir. Les sentiments de lecture évoluent au...
    Voir plus

    Le roman est court mais on entre de suite dans l’action, sans préliminaires. Cela débute comme une enquête sur une disparition des plus classiques, puis on dérive rapidement sur du fantastique, on passe par du thriller psychologique et aussi du roman noir. Les sentiments de lecture évoluent au fil du livre parce que le récit alterne constamment entre ces différents genres. On ne sait jamais sur quel pied dansé. Seul point commun : La noirceur, qui traverse le récit et que l’on retrouve en permanence. Tel un brouillard sombre, elle recouvre les évènements pour oppresser le lecteur. L’ambiance est anxiogène et à chaque page, on recherche de l’air. En nous secouant entre réel et fiction, entre drame et folie, l’auteur nous entraîne dans les chemins sombres de façon à mieux nous déboussoler.

    Les personnages sont très peu détaillés mais marquants. L’écriture de Gilles Sebhan est exigeante. Par conséquent, je ne conseille pas ce livre pour la plage ou les transports en commun. Je pense qu’il faut être concentré et se livrer entièrement à sa lecture pour entrer dans la bulle. Afin d’apprécier cette expérience, il ne faut pas non plus craindre les scènes macabres et les actes morbides. On croise dans ce livre des meurtres et des enlèvements d’enfants, des massacres d’animaux, autant dire qu’il n’est pas recommandé aux âmes sensibles.

    Emporté par l’histoire, on veut connaître la fin, même si on ne sait pas trop où l’auteur veut nous mener, tant les pistes se brouillent progressivement. Je me suis laissé déstabiliser de bon cœur par Gilles Sebhan et son enquête malsaine. Comme les personnages, je me suis un peu perdu parfois, mais le plaisir de lecture a toujours été au rendez-vous. Ce « Cirque mort » est un petit OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) à découvrir !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !