Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Frank Giroud

Frank Giroud
Frank Giroud est né le 3 mai 1956 à Toulouse. Passionné très tôt par l'écriture et le dessin, il entame sa carrière d'auteur professionnel en 1979. Pendant quelques années, il se rôde aux ficelles du métier en publiant des histoires courtes pour les éditions Fleurus, Larousse et Milan.En 1982, to... Voir plus
Frank Giroud est né le 3 mai 1956 à Toulouse. Passionné très tôt par l'écriture et le dessin, il entame sa carrière d'auteur professionnel en 1979. Pendant quelques années, il se rôde aux ficelles du métier en publiant des histoires courtes pour les éditions Fleurus, Larousse et Milan.En 1982, tournant décisif : c'est la création de Louis la Guigne, avec Jean-Paul Dethorey. Série remarquée dès sa prépublication, elle va bientôt permettre à son scénariste de se consacrer exclusivement à l'écriture. Dès lors, il collabore régulièrement à plusieurs titres de la presse pour adultes ou adolescents ("Circus", "Vécu", "Nitro", "Spirou", "Tintin"), dans lesquels paraissent ses futurs albums.Outre Louis la Guigne, Frank Giroud publie Pieter Hoorn, Mandrill, Les Oubliés d'Annam, Azrayen, Quintett, Secrets et bien d'autres titres dont le fameux Décalogue ou Destins. Des intrigues politiques aux histoires de famille en passant par le polar ou le western, il a exploré les domaines les plus variés et fourni des scénarios à près de cinquante dessinateurs. En 2002, il obtient le prestigieux Max und Moritz du Meilleur Scénariste International, succédant ainsi à Pierre Christin, Alan Moore et Jean Van Hamme.La diversité de son propos vient sans doute de la multiplicité de ses centres d'intérêt. Passionné par notre passé (Frank Giroud est agrégé d'Histoire et ancien élève de l'École des Chartes), il exerce de nombreuses activités (animateur, décorateur de vitrines, enseignant, économe, directeur de centres de loisirs, graphiste, accompagnateur de voyages...) avant de se lancer à temps plein dans l'écriture. Grand voyageur, il a vécu en Italie et au Para (Amazonie brésilienne), sillonné l'Afrique, l'Asie et une grande partie de l'Europe. Après avoir hanté quelques cabarets en tant que conteur, il a prêté sa plume à la réalisation de sketches, de nouvelles, de comédies musicales, de chansons (entre autres pour Juliette) et même d'un roman, illustré par Yvon Le Corre et Laurent Vicomte. Mais sa préférence va à la BD, pour laquelle il continue inlassablement à bâtir de nouveaux univers...

Avis sur cet auteur (12)

  • add_box
    Couverture du livre « Secrets ; l'angélus ; intégrale » de Homs et Frank Giroud aux éditions Dupuis

    flo04 sur Secrets ; l'angélus ; intégrale de Homs - Frank Giroud

    Déniché par hasard à la médiathèque, un excellent récit qui maintient l'intrigue au fil des pages.
    Une belle découverte qui met le projecteur sur Salvador Dali, et donne envie de mieux connaitre sa vie et son œuvre.

    Déniché par hasard à la médiathèque, un excellent récit qui maintient l'intrigue au fil des pages.
    Une belle découverte qui met le projecteur sur Salvador Dali, et donne envie de mieux connaitre sa vie et son œuvre.

  • add_box
    Couverture du livre « Le décalogue t.10 : la dernière sourate » de Franz et Frank Giroud aux éditions Glenat

    Gérald LO sur Le décalogue t.10 : la dernière sourate de Franz - Frank Giroud

    Voici le dernier album de la série, celui par lequel toute l’histoire de ce décalogue perdu mais d’une importance immense s’est perdu et retrouvé à travers le temps pour finalement devenir près de 1500 ans après un très bon roman.

    Cet album est le commencement, pas n’importe lequel, celui de...
    Voir plus

    Voici le dernier album de la série, celui par lequel toute l’histoire de ce décalogue perdu mais d’une importance immense s’est perdu et retrouvé à travers le temps pour finalement devenir près de 1500 ans après un très bon roman.

    Cet album est le commencement, pas n’importe lequel, celui de l’islam. Ceci est une version, plus que d’actualité, présentant les affrontements politiques qui vont mener les détenteurs du pouvoir à choisir telle version pour définir quel sera la voix à suivre pour les siècles à venir. L’histoire est passionnante. Le scénario complexe est plein de finesse et de rebondissements. Un album qui se lit avec plaisir et nous interroge sur le passé d’une des plus grandes religions et son devenir.

    Le graphisme, encore différent, est bien travaillé, et l’ambiance bien retranscrite dans ces cases. Les personnages sont bien représentés et reconnaissables facilement, même si certains de ces personnages ont tendance à ressembler à quelques personnages des albums précédents alors que les époques ne se ressemblent pas. Les décors sont magnifiques et bourrés de détails.

    Un album intéressant, qui finit une série dans l’ensemble assez moyenne, mais qui relève largement le niveau. Un très bon album donnant l’envie de se replonger dans la saga de ce Nahik pour mieux comprendre son parcours et ce qu’il définit réellement.

  • add_box
    Couverture du livre « Le décalogue t.8 : Nahik » de Lucien Rollin et Frank Giroud aux éditions Glenat

    Gérald LO sur Le décalogue t.8 : Nahik de Lucien Rollin - Frank Giroud

    Ce huitième tome est certainement le tome le plus attendu de toute la série. Il explique comment Nahik a été créé. Quels sont les personnages qui ont pris part à sa composition puis surtout atterrit-il dans les mains de cette jeune femme qui aura l’intelligence de le publier, comme nous avons pu...
    Voir plus

    Ce huitième tome est certainement le tome le plus attendu de toute la série. Il explique comment Nahik a été créé. Quels sont les personnages qui ont pris part à sa composition puis surtout atterrit-il dans les mains de cette jeune femme qui aura l’intelligence de le publier, comme nous avons pu le voir dans le précédent numéro. Il se déroule quelques années avant le tome précédent lorsqu’un écrivain dandy a un succès énorme avec ses romans. Sa soeur arrive avec son mari, un gradé de l’armée handicapé. Sa soeur apprend que son autre grand frère aimé vit sous le même toit, mais à cause d’une maladie mentale, il est enfermé.

    Cet album est certainement le meilleur de la série. L’histoire est bien construite et surtout Nahik est créé de manière tout à fait inattendue, ce qui relance complètement l’attrait de la bande dessinée et de ce décalogue qui devenait décevant.

    AU niveau du graphisme, malheureusement le niveau n’est toujours pas à la hauteur. Les personnages sont vides d’expression. C’est une nouvelle fois assez décevant, le niveau de chaque bande dessinée est en dent de scie, tantôt intéressant, tantôt trop moyen. C’est dommage parce que ce tome méritait un graphisme mieux travaillé, mais malheureusement, l’attrait commercial a été plus fort et a permis de sortir une série complète de dix tomes en deux ans.

  • add_box
    Couverture du livre « Le décalogue Tome 9 : le papyrus de Kom-Ombo » de Michel Faure et Frank Giroud aux éditions Glenat

    Gérald LO sur Le décalogue Tome 9 : le papyrus de Kom-Ombo de Michel Faure - Frank Giroud

    Cette série est vraiment perturbante. Plus nous avançons, plus le scénario est complexe et passionnant. Dans ce neuvième tome, nous rencontrons le capitaine Nadal et le peintre Desnouettes qui cherchent et découvrent les origines de la religion mulsumane en rencontrant une tribu parlant l’arabe...
    Voir plus

    Cette série est vraiment perturbante. Plus nous avançons, plus le scénario est complexe et passionnant. Dans ce neuvième tome, nous rencontrons le capitaine Nadal et le peintre Desnouettes qui cherchent et découvrent les origines de la religion mulsumane en rencontrant une tribu parlant l’arabe d’il y a mille ans.

    Le scénario est intéressant et nous fait découvrir enfin comment a été sorti l’omoplate de ce sanctuaire caché, mais aussi comment les illustrations de Desnouettes ont été créées, et dans quelles conditions. Enfin, un tome intéressant qui va au cœur du problème, et attendre autant de temps et arriver à un neuvième tome pour enfin ça, c’est long, d’autant que beaucoup des albums précédents étaient d’un niveau juste moyen.

    L’histoire est riche et pleine de rebondissements. Les bonnes intentions ne sont peut-être pas les meilleures à prendre mais surtout, nous nous rendons compte que c’est l’amour qui définit ce Nahik et qui lui confère le malheur qui le suit, et dès sa création dans les sables des déserts chauds et secs, c’est une femme et un homme, épris du plus beau sentiment qui deviennent les porteurs du mal.

    Le graphisme est encore une fois réalisé par un dessinateur différent. Le dessin est typique des années 70-80, au même titre que Blue Berry ou encore Thorgal. Loin d’être un dessin contemporain, travaillé à l’ancienne certainement, l’époque dans laquelle s’inscrit ce neuvième tome se prête bien finalement à ce style un peu vieillot, désuet. Les personnages et les décors sont bien travaillés, et le graphisme est d’une bonne qualité hormis le fait qu’il donne cette impression d’ouvrir une bande dessinée d’il y a trente ans.

    Une bande dessinée dans l’ensemble qui relève largement le niveau de cette série. Alors pourquoi cette série dure autant de temps alors que quelques tomes de ce niveau été suffisant.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com