Eric Corbeyran

Eric Corbeyran
Né en 1964 à Marseille, Corbeyran vit et travaille à Bordeaux. Après avoir touché à la photo, au conte pour enfants et à la publicité, il s'oriente définitivement vers le scénario de BD, activité qu'il exerce depuis 1990, avec une quarantaine d'albums publiés à ce jour (notamment chez Dargaud, Delcourt et Casterman).

Curieux de tout, friand d'images et d'anecdotes, Corbeyran s'intéresse aux sujets les plus variés et aborde de nombreux genres : fantastique, historique, thriller, aventure, policier... A l'aise dans des registres plutôt musclés, Dargaud lui offre en 93 la possibilité de publier des récits empreints de tendresse et de poésie comme Graindazur ou L'As de Pique.

De ses collaborations régulières avec Berlion, Falque et Guérineau, on retiendra quelques titres de séries grand public qui font aujourd'hui partie du paysage de la bande dessinée : Le Cadet des Soupetard, Sales Mioches !, Le Fond du Monde et le Chant des Stryges. 1999, parution d'un nouvel album dans la collection Long Courrier : Lie-de-vin chez Dargaud qui est nominé pour l'Alph'Art du meilleur album de l'année à Angoulême 2000.
Né en 1964 à Marseille, Corbeyran vit et travaille à Bordeaux. Après avoir touché à la photo, au conte pour enfants et à la publicité, il s'oriente définitivement vers le scénario de BD, activité qu'il exerce depuis 1990, avec une quarantaine d'albums publiés à ce jour (notamment chez Dargaud, Delcourt et Casterman).

Curieux de tout, friand d'images et d'anecdotes, Corbeyran s'intéresse aux sujets les plus variés et aborde de nombreux genres : fantastique, historique, thriller, aventure, policier... A l'aise dans des registres plutôt musclés, Dargaud lui offre en 93 la possibilité de publier des récits empreints de tendresse et de poésie comme Graindazur ou L'As de Pique.

De ses collaborations régulières avec Berlion, Falque et Guérineau, on retiendra quelques titres de séries grand public qui font aujourd'hui partie du paysage de la bande dessinée : Le Cadet des Soupetard, Sales Mioches !, Le Fond du Monde et le Chant des Stryges. 1999, parution d'un nouvel album dans la collection Long Courrier : Lie-de-vin chez Dargaud qui est nominé pour l'Alph'Art du meilleur album de l'année à Angoulême 2000.

Avis (25)

  • Couverture du livre « Éloge de la faiblesse » de Eric Corbeyran et Alexandre Jollien et Nicolas Tabary aux éditions Marabout

    0.25

    Rose CHAMBON sur Éloge de la faiblesse de Eric Corbeyran - Alexandre Jollien - Nicolas Tabary

    Ce livre est une retranscription en BD du livre d'Alexandre Jollien.
    Le dessin est parfait, le rythme idéal.
    On voit Alexandre grandir grâce ou malgré le centre et/ou le handicap.
    Cette BD comme les livres d'Alexandre sont "simples", juste rappeler que nous avons tous un métier d'homme à...
    Voir plus

    Ce livre est une retranscription en BD du livre d'Alexandre Jollien.
    Le dessin est parfait, le rythme idéal.
    On voit Alexandre grandir grâce ou malgré le centre et/ou le handicap.
    Cette BD comme les livres d'Alexandre sont "simples", juste rappeler que nous avons tous un métier d'homme à accomplir..
    Cette BD peut constituer une belle entrée dans le monde généreux d'Alexandre le philosophe.

  • Couverture du livre « 14-18 t.1 ; le petit soldat (août 1914) » de Eric Corbeyran et Etienne Le Roux et Loic Chevallier aux éditions Delcourt

    0.25

    Gérald Lobry sur 14-18 t.1 ; le petit soldat (août 1914) de Eric Corbeyran - Etienne Le Roux - Loic Chevallier

    Huit amis, issus du même village, sont mobilisés en août 1914 pour une guerre qui ne devait durer que quelques semaines et qui durera cinq longues années, cinq années de boucherie. Affectés ensemble dans le même régiment, ils vont découvrir les horreurs de la guerre.
    Le récit démarre sur un...
    Voir plus

    Huit amis, issus du même village, sont mobilisés en août 1914 pour une guerre qui ne devait durer que quelques semaines et qui durera cinq longues années, cinq années de boucherie. Affectés ensemble dans le même régiment, ils vont découvrir les horreurs de la guerre.
    Le récit démarre sur un mutilé de la guerre, une gueule cassée en 1919. Qui est-ce ? Puis rapidement nous revenons en 1914, au temps de l’insouciance pour faire la connaissance d’un groupe d’amis attachants pour que dès le premier village traversé rencontre la mort. L’histoire nous immerge très rapidement dans cette période joyeuse puis nous rencontrons comme ces soldats la peur, sur leur visage, la bêtise des gradés, la violence des balles qui sifflent, fauchent, tuent.
    Le graphisme ajoute bien sûr à l’intensité du moment une dimension tragique. Les personnages sont particulièrement bien réussis et les décors sont très réalistes.
    Dans l’ensemble, l’album est d’un très bon niveau, le travail réalisé est remarquable et l’hommage rendu est honorable. Un très bon premier album pour une série qui s’annonce belle et tragique à la fois.

  • Couverture du livre « Les aventures extraordinaires de Nelson Lobster t.3 ; l'oeil de Zaya » de Eric Corbeyran et Florent Calvez aux éditions Delcourt

    0.1

    Gérald Lobry sur Les aventures extraordinaires de Nelson Lobster t.3 ; l'oeil de Zaya de Eric Corbeyran - Florent Calvez

    Dernière album de la saga. Nelson nous raconte finalement les origines de son arrivée au monde et nous fait découvrir le mystère de ses parents. Le récit est mielleux, très décevant, et sans vraiment beaucoup d’intérêt. Très grosse déception. Le personnage d’Akane qui accompagne Nelson tout le...
    Voir plus

    Dernière album de la saga. Nelson nous raconte finalement les origines de son arrivée au monde et nous fait découvrir le mystère de ses parents. Le récit est mielleux, très décevant, et sans vraiment beaucoup d’intérêt. Très grosse déception. Le personnage d’Akane qui accompagne Nelson tout le long de cette aventure est bien plus intéressant et manque vraiment que l’auteur s’y attarde. L’histoire finit facilement.
    Le graphisme toujours aussi sombre et d’un niveau très moyen. Tout aussi décevant.
    Une saga qui démarre plutôt bien mais rapidement qui fléchit jusqu’à s’écraser mollement.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com