David Lodge

David Lodge
David Lodge est issu d'une famille catholique modeste, d'une mère secrétaire et d'un père professeur de danse.
Bien que très jeune durant la Seconde Guerre mondiale, il fut particulièrement marqué par ses conséquences lors d'un voyage à Heidelberg en 1951, afin de voir sa tante qui travaillait au ... Voir plus
David Lodge est issu d'une famille catholique modeste, d'une mère secrétaire et d'un père professeur de danse.
Bien que très jeune durant la Seconde Guerre mondiale, il fut particulièrement marqué par ses conséquences lors d'un voyage à Heidelberg en 1951, afin de voir sa tante qui travaillait au quartier général de l'armée américaine, en constatant les différences entre l'Angleterre en reconstruction et l'Allemagne en plein essor économique.
Il a fait ses études à Londres puis à Birmingham où il a ensuite enseigné la littérature anglaise jusqu'en 1987 avant de se consacrer à l'écriture.
Plusieurs de ses romans dépeignent avec humour les milieux universitaires et littéraires. La société de l'Angleterre contemporaine en général, se trouve sous la critique de sa plume.

Articles (1)

  • Le Linguiste était presque parfait de David Carkeet
    Le Linguiste était presque parfait de David Carkeet

    Jusqu’à présent sa vie se bornait à décrypter les «m’boui» du fils de son collègue de travail favori ainsi que les balbutiements d’enfants. Cook, le héros du Linguiste était presque parfait, de David Carkeet (Monsieur Toussaint Louverture), est en effet linguiste dans un établissement curieux, un centre de recherche sur le langage implanté dans une garderie du Sud de l’Indiana.

Voir tous les articles

Avis (17)

  • Couverture du livre « Jeu de société » de David Lodge aux éditions Rivages

    Giselle Lg sur Jeu de société de David Lodge

    Jeu de société est le tout premier livre de David Lodge que je lis, et c'est une belle trouvaille.
    Deux univers que tout oppose, représenté par Vic et Robyn, deux protagonistes aux caractères entiers, sûrs de leurs convictions professionnelles et brillants dans leur domaine.
    Une jolie...
    Voir plus

    Jeu de société est le tout premier livre de David Lodge que je lis, et c'est une belle trouvaille.
    Deux univers que tout oppose, représenté par Vic et Robyn, deux protagonistes aux caractères entiers, sûrs de leurs convictions professionnelles et brillants dans leur domaine.
    Une jolie confrontation proposée par David Lodge et qui invite à la réflexion sur la difficulté tout d'abord pour le secteur universitaire de se voir reconnaître une place de valeur dans la société, en raison des notions trop abstraites qui y sont enseignées, et celui de l'entreprise ensuite, qui lui offre une véritable opportunité de résultats, grâce notamment à la répétition des tâches.
    Vic et Robyn, sauront malgré tout "s'accorder" le temps d'un week-end, mais parviendront surtout à trouver leur identité, professionnelle avant tout, et réussir ainsi à entreprendre un vieux rêve, ou tout simplement à obtenir une reconnaissance tant méritée.

  • Couverture du livre « La chute du British Museum » de David Lodge aux éditions Rivages

    Sophie Wag sur La chute du British Museum de David Lodge

    Un livre très drôle, humour anglais décapant: les tribulations d'un Anglais sur qui le sort semble tellement s'acharner que ça fait rire! Bravo!

    Un livre très drôle, humour anglais décapant: les tribulations d'un Anglais sur qui le sort semble tellement s'acharner que ça fait rire! Bravo!

  • Couverture du livre « La vie en sourdine » de David Lodge aux éditions Rivages

    laurence bandelier sur La vie en sourdine de David Lodge

    Quel plaisir de retrouver l’univers de David Lodge ! Nous replongeons dans le milieu universitaire anglais avec délectation pour partager les états d’âme de Desmond, professeur de linguistique fraîchement retraité qui devient peu à peu sourd mais qui n’ose l’avouer…
    Cette situation va créer...
    Voir plus

    Quel plaisir de retrouver l’univers de David Lodge ! Nous replongeons dans le milieu universitaire anglais avec délectation pour partager les états d’âme de Desmond, professeur de linguistique fraîchement retraité qui devient peu à peu sourd mais qui n’ose l’avouer…
    Cette situation va créer dans son quotidien un certain nombre de quiproquos et de malentendus relatés avec beaucoup d’humour et d’ironie.
    Evidemment, lorsqu’on a travaillé toute sa vie sur les mots et leurs sons, la vie peut devenir parfois étrange lorsque leurs différences s’estompent à cause d’un handicap…
    Desmond va ainsi se mettre dans une situation particulièrement embarrassante en acceptant par mégarde de diriger la thèse d’une jeune étudiante…

    La particularité de ce dernier roman est le parti pris de David Lodge de se mettre en scène lui-même en nous dévoilant les petits soucis de sa vie de tous les jours.
    Certaines situations, très cocasses, sont dignes d’un excellent vaudeville tout en restant raffinées et de bon goût.
    David Lodge parvient également à dépeindre avec beaucoup de tendresse et de justesse le chamboulement psychologique qu’entraîne le passage du statut d’actif à celui de retraité ainsi que les tracas et les bouleversements de la vieillesse. Le récit des péripéties de son vieux papa, par exemple, est touchant sans glisser dans le dramatique grâce à cette faculté de raconter les petites choses de la vie avec cet humour « anglais » très caractéristique : un profond respect des faiblesses d’autrui tout en y ajoutant cette petite pincée caustique et ironique qui permet la distanciation nécessaire.
    Son immense culture littéraire, sa maîtrise de la langue et son regard pertinent sur la société en font un écrivain de grande qualité.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !