Daniel Biga

Daniel Biga
Daniel Biga est né à Nice en mars 1940. Son premier livre, Oiseaux Mohicans, publié en 1970 (prix Roberge de l'Académie Française) trouve auprès d'une génération un écho avec les aspirations de mai 68. Collages, motifs urbains, lyrisme au plus proche du quotidien, ingrédients de ce qu'on appeller... Voir plus
Daniel Biga est né à Nice en mars 1940. Son premier livre, Oiseaux Mohicans, publié en 1970 (prix Roberge de l'Académie Française) trouve auprès d'une génération un écho avec les aspirations de mai 68. Collages, motifs urbains, lyrisme au plus proche du quotidien, ingrédients de ce qu'on appellera la beat generation française, autour de la revue Chorus, dont Daniel Biga aux côtés de Franck Venaille et Pierre Tilman, est la figure la plus sauvage. Kilroy was here !, puis Octobre viendront confirmer cet élan de liberté et d'émancipation. Le début des années 80 verra la publication d'un livre majeur de son oeuvre, L'Amour d'Amirat, qui connaîtra un important succès.: il faut que Daniel Biga continue à nous dire, nous en avons le plus grand besoin : " Qui s'est perdu ? Qui s'est créé ? Plutôt, qui s'est transformé ? La magie est éphémère ! écrira à cette occasion J.M.G Le Clézio dans le journal Le Monde. Cet ouvrage apaisé où culmine un retour à la nature et à la solitude est perçu comme une concrétisation possible des idéaux exprimés dans les années 70. Poète du XXème siècle et demi comme il aime à le dire, Daniel Biga est l'auteur d'une quarantaine de livres, publiés chez divers éditeurs (P.J Oswald, Le Cherche Midi, Le Castor Astral, Tarabuste.). Il a travaillé avec de nombreux artistes comme Ernest Pignon Ernest, Ben, Bernard Pagès, ou encore Claude Viallat. Il a été président de la Maison de la poésie de Nantes de 2001 à 2007. L'oeuvre de Daniel Biga a fait l'objet d'une anthologie publiée au Castor Astral en 2003 sous le titre Le poète ne cotise pas à la sécurité sociale, et les éditions du Cherche-Midi ont réédité en 2013 un volume réunissant quatre de ses recueils majeurs : L'Amour d'Amirat, Né nu, Kilroy was here ! et Oiseaux Mohicans.