Claire Vaye Watkins

Claire Vaye Watkins

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (7)

  • Couverture du livre « Les sables de l'Amargosa » de Claire Vaye Watkins aux éditions Albin Michel

    Catherine Quart Foisset sur Les sables de l'Amargosa de Claire Vaye Watkins

    Mad Max et The Walking dead
    *
    Un roman d'anticipation + du post-apo + La Californie + ma collection d'édition préférée = je suis intéressée, je le lis.
    *
    La Californie est devenue un paysage d'apocalypse. Une sécheresse transformant la vallée en un terrain stérile. La population a déserté...
    Voir plus

    Mad Max et The Walking dead
    *
    Un roman d'anticipation + du post-apo + La Californie + ma collection d'édition préférée = je suis intéressée, je le lis.
    *
    La Californie est devenue un paysage d'apocalypse. Une sécheresse transformant la vallée en un terrain stérile. La population a déserté excepté quelques marginaux dont Ray l'ancien soldat et Luz, jeune mannequin. Une rencontre avec une petite fille mystérieuse contraint cette petite famille à émigrer vers l'Est, vers un eldorado. Une rumeur qui promet de l'eau et une vie meilleure. Illusion ou réalité ? Ils vont vite le découvrir à leurs dépens...
    *
    On rentre directement dans une Amérique fragilisée en proie à une crise écologique sans précédents. Un événement incontrôlable qui montre les failles de cet Etat suprématique. Les institutions n'existent plus, il est temps de se regrouper en petites communautés auto-suffisantes.
    L'atmosphère sombre ressemble à une ambiance à la Mad Max : chaleur, sécheresse, fureur, violence, clans, recherche de ressources, la survie à l'état pur.
    Mais plus qu'une sensation, on peut aussi retrouver les thèmes chers à la série The Walking Dead avec le fonctionnement primitif de l'être humain dans un groupe (loi du plus fort, bouc émissaire, exil des plus faibles, parole d'évangile d'un gourou...).
    *
    C'est une lecture incroyable tant par l'atmosphère surréaliste très cinématographique et quelques touches oniriques qui rajoutent une touche poétique imagée. Une peur obsédante qui colle à la peau rend le récit hypnotique que j'ai lu presque en apnée.
    L'auteure a cette plume sensible, audacieuse et tendre qui permet de se détacher par moments tellement le sujet est terrifiant. (oui, c'est de l'anticipation, voire une dystopie et c'est ça qui est effrayant).
    Il y a tout de même un passage que j'ai trouvé incohérent avec le catalogue animalier.
    *
    C'est noir, dérangeant, désespérant, prophétique peut-être.
    Un roman original et maîtrisé de bout en bout avec des questionnements d'actualité (gestion des déchets, réchauffement climatique, manipulations).

  • Couverture du livre « Les sables de l'Amargosa » de Claire Vaye Watkins aux éditions Albin Michel

    Bono Chamrousse sur Les sables de l'Amargosa de Claire Vaye Watkins

    LES SABLES DE L'AMARGOSA de Claire Vaye Watkins
    Traduit par Sarah Gurcel
    Éditions Albin Michel, collection "Terres d'Amérique"

    Quand un ami, dont je respecte les avis littéraires, a avoué avoir jeté l'éponge à la 150ème page de ce livre, ma curiosité a tellement été piquée que je l'ai...
    Voir plus

    LES SABLES DE L'AMARGOSA de Claire Vaye Watkins
    Traduit par Sarah Gurcel
    Éditions Albin Michel, collection "Terres d'Amérique"

    Quand un ami, dont je respecte les avis littéraires, a avoué avoir jeté l'éponge à la 150ème page de ce livre, ma curiosité a tellement été piquée que je l'ai aussitôt sorti de ma PAL...

    4ème de couverture :
    Une terrible sécheresse a fait de la Californie un paysage d'apocalypse. Fuyant Central Valley devenue stérile, les habitants ont déserté les lieux. Seuls quelques résistants marginaux sont restés, prisonniers de frontière désormais fermées, menacés par l'avancée d'une immense dune de sable mouvante qui broie tout sur son passage.
    Parmi eux, Luz, ancien mannequin, et Ray, déserteur "d'une guerre de toujours", ont trouvé refuge dans la maison abandonnée d'une starlette de Los Angeles. Jusqu'à cette étincelle : le regard gris-bleu d'une fillette livrée à elle-même, qui réveille en eux le désir d'un avenir meilleur. Emmenant l'enfant, ils prennent la direction de l'Est où, selon une rumeur persistante, un sourcier visionnaire aurait fondé avec ses disciples une intrigante colonie...

    A mon avis, avec "Les sables de l'Amargosa" Claire Vaye Watkins a réussi l'exploit d'écrire un livre majeur de la littérature nord-américaine dès son premier roman. Cette dystopie nous met en garde contre le réchauffement climatique, la gestion des déchets nucléaires, la déportation des êtres humains et les différentes manipulations, qu'elles proviennent des gouvernements ou des faux prophète.

    Je comprends que le style narratif du livre, de par son originalité, peut en rebuter certains. Mais personnellement j'ai adoré la façon dont Claire Vaye Watkins donne de la perspective à son histoire.

    Petite précision biographique qui permet d'encore mieux comprendre "Les sables de l'Amargosa" : Claire Vaye Watkins est la fille de Paul Watkins qui était le bras droit de Charles Manson (Paul Watkins était chargé du recrutement des jeunes filles destinées au gourou et il a été gravement brûlé dans l'incendie du van où il dormait juste après avoir pris la décision de témoigner contre Manson).

  • Couverture du livre « Les sables de l'Amargosa » de Claire Vaye Watkins aux éditions Albin Michel

    Virginie H sur Les sables de l'Amargosa de Claire Vaye Watkins

    Plus d'eau. Une chaleur intenable. Plus de végétation. Une apocalypse qui pourrait déferler sur le monde aussi sûrement que la dune qui avance, son sable recouvrant tout, érodant les paysages. Un destin sinistre, une ambiance de désolation dans laquelle se dessine un espoir : rejoindre une...
    Voir plus

    Plus d'eau. Une chaleur intenable. Plus de végétation. Une apocalypse qui pourrait déferler sur le monde aussi sûrement que la dune qui avance, son sable recouvrant tout, érodant les paysages. Un destin sinistre, une ambiance de désolation dans laquelle se dessine un espoir : rejoindre une colonie près de la frontière. Vivre auprès de ce type qui trouve l'eau et qui règne sur ce petit monde en sursis.

    Drôle de roman ! Je me suis laissée tenter parce qui s'apparentait à une dystopie et qui finit par mélanger un peu les genres, se faisant aussi roman d'apprentissage, roman d'amour, mais creuse plus loin en abordant d'autres thèmes (écologie, manipulation mentale, addiction, désinformation, instinct maternel, guerre).

    C'est souvent très bizarre, comme si la narration partait dans tous les sens (quelques épisodes un peu fouillis ont failli me décourager de poursuivre la lecture), mais c'est aussi très addictif dans la mesure où l'on devine que le gourou n'est pas si "inspiré" qu'il le prétend.

    L'histoire prend des tours désespérants, dans une ambiance de fin du monde, puis s'éclaircit dans un sursaut d'espoir...jusqu'à ce que la pluie se décide à tomber !

    Voila un roman qui m'a troublée, je ne saurais dire si j'ai aimé ou pas...
    A vous de voir !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com