Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Claire Keegan

Claire Keegan
Claire Keegan est née en 1968 en Irlande. Elle a grandi dans une ferme du comté de Wicklow, qu'elle a quittée pour aller étudier à La Nouvelle-Orléans et au pays de Galles. Également diplômée de Trinity College à Dublin, elle vit à la campagne, dans le comté de Wexford. Son oeuvre est traduite en... Voir plus
Claire Keegan est née en 1968 en Irlande. Elle a grandi dans une ferme du comté de Wicklow, qu'elle a quittée pour aller étudier à La Nouvelle-Orléans et au pays de Galles. Également diplômée de Trinity College à Dublin, elle vit à la campagne, dans le comté de Wexford. Son oeuvre est traduite en français chez Sabine Wespieser éditeur : après L'Antarctique, son premier recueil très remarqué paru en mai 2010, Les Trois Lumières (avril 2011) a remporté, en France comme dans les autres pays où il a été publié, un beau succès critique et public.

Avis sur cet auteur (33)

  • add_box
    Couverture du livre « Les trois lumières » de Claire Keegan aux éditions 10/18

    Cathfd sur Les trois lumières de Claire Keegan

    Fin janvier j'avais lu Ce genre de petites choses de Claire Keegan et je m'étais promis de très vite la relire..

    Un très court roman encore, une histoire lumineuse très simple, où l'autrice ne dit pas tout, laissant au lecteur le soin d'imaginer et de combler les blancs. Pourtant en peu de...
    Voir plus

    Fin janvier j'avais lu Ce genre de petites choses de Claire Keegan et je m'étais promis de très vite la relire..

    Un très court roman encore, une histoire lumineuse très simple, où l'autrice ne dit pas tout, laissant au lecteur le soin d'imaginer et de combler les blancs. Pourtant en peu de mots, de sa plume douce et pudique, elle pose avec talent toute une atmosphère au rythme paisible de la campagne irlandaise pendant l'été tandis que naissent des sentiments profonds.

    Sans qu'on lui donne vraiment d'explications, après la messe du dimanche, une fillette est conduite par son père chez un couple de parents éloignés sans enfant, plus aisés, pour un temps indéterminé. Cela soulagera la mère à nouveau enceinte. Une bouche de moins à nourrir... car on comprend vite que les enfants ne sont pas vraiment désirés, pas vraiment choyés dans cette famille d'agriculteurs pauvres où alcool et dettes de jeu viennent aggraver les choses.
    La fillette ne sait pas trop comment se conduire dans un premier temps. Mais rapidement le regard et le comportement bienveillant du couple qui l'accueille va lui permettre de s'épanouir avec toute l'innocence de l'enfance. On ne lui demande rien d'autre que d'être une enfant ...

    Ces trois-là vont s'apprivoiser. C'est infiniment tendre et plein d'amour. La relation qui se noue est très belle, la fin bouleversante. Un bijou...

    "Elle me fait mettre debout et me savonne entièrement avec un carré de tissu éponge. Ses mains ressemblent aux mains de ma mère, mais il y a autre chose en elles, une chose que je n'ai jamais senti avant et pour laquelle je n'ai pas de nom. Les mots me manquent terriblement mais c'est un nouvel endroit, et des mots nouveaux sont nécessaires."

    ❤ Je ne peux que vous recommander les deux titres que j'ai lus de cette autrice. Deux bulles d'oxygène où le temps semble s'arrêter, où les personnages, des êtres humains ordinaires, pas des héros, vous réconcilient avec l'humanité tant ils font preuve d'altruisme, de générosité et d'amour avec simplicité et naturel.

  • add_box
    Couverture du livre « Ce genre de petites choses » de Claire Keegan aux éditions Sabine Wespieser

    Mimosa sur Ce genre de petites choses de Claire Keegan

    112 pages tournent autour de Bill Furlong.Si nous sommes en 1985,en Irlande,le lecteur découvre la vie passée de Bill qui ignore tout de son père mais s'est élevé petit à petit dans la société ...Le style,un tantinet désuet,font que l'on a l'impression d'être beaucoup plus dans les années...
    Voir plus

    112 pages tournent autour de Bill Furlong.Si nous sommes en 1985,en Irlande,le lecteur découvre la vie passée de Bill qui ignore tout de son père mais s'est élevé petit à petit dans la société ...Le style,un tantinet désuet,font que l'on a l'impression d'être beaucoup plus dans les années passées:comment en 1985,des religieuses,le curé peuvent se conduire de la sorte?Emotions garanties,un petit bijou...d'analyse sociétale. On se console en se disant que le récit se déroule en Irlande ????...

  • add_box
    Couverture du livre « Ce genre de petites choses » de Claire Keegan aux éditions Sabine Wespieser

    Christine GAZO sur Ce genre de petites choses de Claire Keegan

    ! Quelle délicatesse ! Et quelle force du récit en même temps !
    Bill Furlong est à la tête d’une entreprise de livraison de bois et charbon. Père de 5 filles, c’est homme bon, droit et courageux. Il fut l’enfant naturel d’une très jeune fille, alors au service d’une vieille dame qui a accepté...
    Voir plus

    ! Quelle délicatesse ! Et quelle force du récit en même temps !
    Bill Furlong est à la tête d’une entreprise de livraison de bois et charbon. Père de 5 filles, c’est homme bon, droit et courageux. Il fut l’enfant naturel d’une très jeune fille, alors au service d’une vieille dame qui a accepté l’arrivée de cet enfant. Il a vécu une enfance finalement protégée malgré son statut socialement et moralement difficile.
    Maintenant il mène sa vie avec rigueur et bienfaisance.
    Ses livraisons l’amènent au Couvent, jouxtant l’école des jeunes filles. Dans ce couvent, d’autres jeunes femmes assurent des travaux de blanchisserie, réputés dans toute la région. Mais de nombreux doutes planent quant à l’origine de ces femmes. Probablement des « filles mères », cachées là par leurs familles craignant l’opprobre et le déshonneur. Chacun s’obstine à ne pas savoir, à ne pas se mêler de ces choses qui ne les regardent pas.
    Mais Bill ne pourra pas le détourner, son regard, quand la veille de Noël, il découvre transie de froid une jeune fille enfermée dans le local à charbon du Couvent... et malgré les avertissements et les regards suspicieux, il ira au bout de ce à quoi il croit...
    Extraordinaire d’humanité sans exhibitionnisme, l’écriture fluide sert parfaitement ce destin...
    Un livre que je conseille vivement, et que je vais beaucoup prêter !!

  • add_box
    Couverture du livre « Ce genre de petites choses » de Claire Keegan aux éditions Sabine Wespieser

    Calimero29 sur Ce genre de petites choses de Claire Keegan

    Décembre 1985, dans la petite ville irlandaise de New Ross, Bill Furlong, la quarantaine, marchand de bois, de charbon et de tourbe fait ses dernières livraisons avant Noël. Sa mère, domestique, enceinte à 15 ans, abandonnée par le père que Bill ne connaîtra pas, ne se retrouve pas à la rue...
    Voir plus

    Décembre 1985, dans la petite ville irlandaise de New Ross, Bill Furlong, la quarantaine, marchand de bois, de charbon et de tourbe fait ses dernières livraisons avant Noël. Sa mère, domestique, enceinte à 15 ans, abandonnée par le père que Bill ne connaîtra pas, ne se retrouve pas à la rue grâce à la bonté de sa maîtresse, Mrs Wilson. Bill grandit entouré d'amour malgré la pauvreté et fonde une famille heureuse avec sa femme Eileen et leurs cinq filles. Mais Bill ressent un malaise face à la pauvreté qui l'entoure, malaise qui l'envahit lorsqu'à la faveur d'une livraison de charbon au couvent, il découvre les conditions terribles dans lesquelles vivent de jeunes filles-mères, exploitées par les sœurs dans la blanchisserie et privées de leur bébé qu'on leur arrache à la naissance pour les faire adopter moyennant finances. Bill se doit d'agir en accord avec ses convictions chrétiennes même s'il doit aller contre les règles, les non-dits et l'opposition de sa femme.
    Ce roman rentre en résonance avec le très beau film de Peter Mullan, "The Magdalene sisters" sorti en 2002 et avec un thriller, lu en octobre 2020, "Les enfants perdus de St Margaret" d'Emily Gunnis qui s'appuie de façon documentée sur cette page honteuse de l'histoire irlandaise qui a perduré jusqu'au XXème siècle.
    Ce roman, sorte de conte de Noël à l'atmosphère à la Dickens, irradie de la bonté de Bill Furlong et de ses interrogations morales à la veille de Noël, censé être une période de joie, de bonheur, d'échange; Furlong ressent un mal-être croissant face à sa vie empreinte d'un bonheur tranquille mais égoïste. L'aide qu'il apporte à la jeune fille-mère est comme un remerciement posthume adressé à Mrs Wilson qui a osé aller contre les règles de l'époque, à savoir chasser les filles-mères déshonorées. Elle lui permet de se réconcilier avec lui-même.
    L'écriture est simple, émouvante; elle sonde les émotions dans toute leur justesse; les descriptions sont magnifiques et on ne peut qu'être transporté dans la ville de New Ross et ses rues illuminées, ressentir le froid mordant, être réconforté par la chaleur et les bonnes odeurs qui se dégagent du foyer de la famille Furlong.
    Une bien belle découverte.

Ils suivent Claire Keegan

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !