Baruch Spinoza

Baruch Spinoza
Né à Amsterdam parmi les descendants des marranes,
ces Juifs qui ont été chassés d'Espagne au XVe siècle par les Rois
catholiques, Baruch Spinoza (1632-1677) s'est vite écarté de tous
les dogmatismes. Il est l'auteur de L'Ethique (1663) et du Traité
politique (1677).

Avis (2)

  • Couverture du livre « L'ethique » de Baruch Spinoza aux éditions Gallimard

    Nathalie Sibué sur L'ethique de Baruch Spinoza

    " Comment serait-il possible en effet, si le salut était tout proche et qu' on pût le trouver sans grand travail, qu' il fût si négligé par presque tous ? Mais tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare ".

    " Comment serait-il possible en effet, si le salut était tout proche et qu' on pût le trouver sans grand travail, qu' il fût si négligé par presque tous ? Mais tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare ".

  • Couverture du livre « L'ethique » de Baruch Spinoza aux éditions Gallimard

    Guillaume Tirard-Marais sur L'ethique de Baruch Spinoza

    Voici l'oeuvre principale de Spinoza (celui qu'on surnomme souvent comme le philosophe de la joie), qui sera publié pour la première fois après sa mort. Ecrit dans une langue austère, pas toujours très agréable, se servant comme Descartes de la logique mathématique pour étayer ses thèses,...
    Voir plus

    Voici l'oeuvre principale de Spinoza (celui qu'on surnomme souvent comme le philosophe de la joie), qui sera publié pour la première fois après sa mort. Ecrit dans une langue austère, pas toujours très agréable, se servant comme Descartes de la logique mathématique pour étayer ses thèses, l'auteur donne de la symbolique de Dieu une tout autre image, bien loin de celle dont ses contemporains étaient habitués. Ce qui lui valut pas mal d'animosités et même une agression à coup de poignard. Pour Spinoza, Dieu c'est la nature (panthéisme) et tout est dans la nature y compris les êtres humains, donc tout est en Dieu. Il rejette également en bloc l'idée selon laquelle Dieu aurait une pensée et existerait sous un anthropomorphisme humain. Il dit aussi que "le désir est l'essence même de l'homme, en tant que conçue comme déterminée de quelque façon à faire quelque chose". Un très grand et sûrement l'un des plus importants philosophes avec Nietzsche.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !