Ayerdhal

Ayerdhal
Ayerdhal est un des plus grands auteurs de science-fiction français. Auteur de plus de vingt romans, il a été deux fois lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire, a remporté deux prix Ozone, un prix Tour Eiffel de science-fiction, un prix du polar Michel- Lebrun et a reçu en 2011 le prix Cyrano pou... Voir plus
Ayerdhal est un des plus grands auteurs de science-fiction français. Auteur de plus de vingt romans, il a été deux fois lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire, a remporté deux prix Ozone, un prix Tour Eiffel de science-fiction, un prix du polar Michel- Lebrun et a reçu en 2011 le prix Cyrano pour l'ensemble de son oeuvre. Ses romans sont publiés Au diable vauvert.

Vidéos relatives à l'auteur

  • Autour d'un verre avec Ayerdhal

    “Un écrivain ne meurt jamais tant qu'il est lu.” L’écrivain Ayerdhal s’est éteint mardi 27 octobre, à l’âge de 56 ans. Il fut l’un des artisans du renouveau de la science-fiction française. En près de...

Articles en lien avec Ayerdhal (1)

  • Autour d'un verre avec Ayerdhal
    Autour d'un verre avec Ayerdhal

    Plusieurs fois primé pour ses romans, (grand prix de l'Imaginaire, deux prix Ozone, un prix Tour Eiffel de science-fiction, ....), Ayerdhal est considéré comme un auteur engagé, comme "l'homme en colère de la SF française". Depuis 2004, il se lance dans le thriller avec notamment Rainbow Warriors. Il a été primé pour son oeuvre Transparences.

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Rainbow Warriors t.8 » de Ayerdhal aux éditions Au Diable Vauvert

    Luc Tironneau sur Rainbow Warriors t.8 de Ayerdhal

    On me l'avait présenté comme hilarant et passionnant. Je n'ai pas ri du tout. La talent d'Ayerdhal se situe plus dans la façon qu'il a de maintenir le suspense et de réserver ses rebondissements, que dans la profondeur psychologique (absente ou artificielle, le personnage de la petite mexicaine,...
    Voir plus

    On me l'avait présenté comme hilarant et passionnant. Je n'ai pas ri du tout. La talent d'Ayerdhal se situe plus dans la façon qu'il a de maintenir le suspense et de réserver ses rebondissements, que dans la profondeur psychologique (absente ou artificielle, le personnage de la petite mexicaine, sexuellement torride machine à tuer invincible, est particulièrement horripilant) de ses personnages ou dans son style : la froideur globale de l'ensemble me rappelle Philippe Roth, et sous ma plume, ce n'est pas vraiment un compliment.

  • add_box
    Couverture du livre « Bastards » de Ayerdhal aux éditions Lgf

    stephanie vasseur sur Bastards de Ayerdhal

    Ce roman est un phénomène à lui seul ! impossible de le cataloguer ...

    Il est étonnant, déroutant, fantastique, addictif, réaliste ....Bref je peux vous donner un nombre hallucinant de superlatif qui lui colleront tous à la peau car ce roman navigue entre plusieurs mondes littéraires.

    Le...
    Voir plus

    Ce roman est un phénomène à lui seul ! impossible de le cataloguer ...

    Il est étonnant, déroutant, fantastique, addictif, réaliste ....Bref je peux vous donner un nombre hallucinant de superlatif qui lui colleront tous à la peau car ce roman navigue entre plusieurs mondes littéraires.

    Le personnage principal est un écrivain en manque d'inspiration.Il va se pencher de très près sur une histoire de fait divers. Trois hommes sont morts pour avoir voulu agresser une vieille dame. Apparemment cette "mamie" sait se défendre :) Oui mais elle n'est pas seule, son chat veille ...

    L'histoire invraisemblable commence. Ayerdhal a un don pour embarquer son lecteur. Quelques soit le monde farfelu qui lui sort du ciboulot, il vous charme !!!

    L'auteur trouve un rythme soutenu qui vous laisse pantois...Je le conseille fortement !!!

  • add_box
    Couverture du livre « Rainbow warriors » de Ayerdhal aux éditions Au Diable Vauvert

    virginie heber-suffrin sur Rainbow warriors de Ayerdhal

    Dans un pays inventé de toute pièce par l’auteur (inventé vraiment ?), un dictateur persécute les homosexuels. Jusque-là, je dirais, hélas, rien de plus banal. Sauf qu’ici, un groupe de personnes fortunées (on se plaira à y reconnaître certains de nos contemporains) avec à leur tête l’ancien...
    Voir plus

    Dans un pays inventé de toute pièce par l’auteur (inventé vraiment ?), un dictateur persécute les homosexuels. Jusque-là, je dirais, hélas, rien de plus banal. Sauf qu’ici, un groupe de personnes fortunées (on se plaira à y reconnaître certains de nos contemporains) avec à leur tête l’ancien secrétaire général de l’ONU (oui, celui-là, tout à fait) décide de mettre le haut-là.
    Le roman peut se diviser en plusieurs parties, comme une véritable campagne de guerre. Au début, il y a le recrutement des troupes, son entrainement, puis les tactiques militaires… Mais très vite les choses se complexifient. Les services secrets de tous bords entrent en jeu. Et là, c’est une autre histoire…
    Les opérations militaires sont décrites avec précision, mais sans détails superflus. Le récit reste haletant, digne d’un bon blockbuster.
    Ni uchronie, ni anticipation, ce roman est tout simplement une réalité possible. Les petits arrangements entre politiques, l’utilisation de leur hommes de main, qu’ils soient agents secrets ou mercenaires, le pouvoir de l’argent… y sont décrits avec force et une précision terrifiante.
    Un roman qui peut paraître pessimiste, mais qui laisse une lueur d’espoir dans les dernières pages… A moins que cet espoir ne se pervertisse avec les hommes.

  • add_box
    Couverture du livre « Transparences » de Ayerdhal aux éditions Lgf

    Sandrine 031 sur Transparences de Ayerdhal

    Ayerdhal, abonné aux romans de SF (genre que je n'apprécie pas) s'essaye ici au polar. Truffé de considérations philosophico-fumeuses et de diagnostics psy qui lassent parfois...et pourtant ça fonctionne pas trop mal.

    Ayerdhal, abonné aux romans de SF (genre que je n'apprécie pas) s'essaye ici au polar. Truffé de considérations philosophico-fumeuses et de diagnostics psy qui lassent parfois...et pourtant ça fonctionne pas trop mal.