Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud
1854-1891 Rimbaud est élevé, à Charleville, par sa mère, une femme à principes. Il commence à écrire des poèmes à l'âge de seize ans et essaie de les publier. A partir de 1870, il fait plusieurs fugues à Paris et en Belgique. Appelé par Verlaine à qui il a envoyé quelques poèmes, il commence avec... Voir plus
1854-1891 Rimbaud est élevé, à Charleville, par sa mère, une femme à principes. Il commence à écrire des poèmes à l'âge de seize ans et essaie de les publier. A partir de 1870, il fait plusieurs fugues à Paris et en Belgique. Appelé par Verlaine à qui il a envoyé quelques poèmes, il commence avec lui une vie de vagabondage. Leur liaison tumultueuse s'achève par un coup de revolver: Rimbaud est blessé et rentre dans la maison familiale de Roche. Il écrit alors Une saison en Enfer. A 19 ans, il renonce à toute activité littéraire. En 1880, il est gérant d'un comptoir commercial en Abyssinie. Il y pratique le commerce de l'ivoire, du café, puis, des armes. En 1891, il se fait rapatrier: une tumeur au genou s'est déclarée et il devra se faire amputer. Il meurt à Marseille. Dès ses premiers poèmes, Rimbaud crie sa soif de la vraie vie et sa révolte contre le monde civilisé. Pour l'adolescent de 1870, le règne de la "future vigueur" n'est pas une utopie. L'insurrection parisienne a vu la levée des plus exploités, des plus écrasés par la norme sociale. Pour s'en affranchir, le poète doit intervenir et insuffler "l'énormité" par le "dérèglement de tous les sens" et une langue nouvelle qui soit "de l'âme pour l'âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant" (Lettre du voyant)

Articles en lien avec Arthur Rimbaud (1)

  • Du Nouveau chez Rimbaud d'Eddie Breuil
    Du Nouveau chez Rimbaud d'Eddie Breuil

    Eddie Breuil. Retenez ce nom car il s’agit bien, à lire la presse littéraire, d’un grand terroriste de la vie intellectuelle. Cet universitaire, qui prépare actuellement une thèse sur l’édition critique, ose affirmer que Rimbaud ne serait pas l’auteur des Illuminations.

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « Oeuvres complètes : oeuvres en prose et en vers (1868-1873) ; une saison en enfer ; illuminations ; lettres de Rimbaud et de quelques correspondants (1870-1875) ; vie et documents 1854-1891 » de Arthur Rimbaud aux éditions Gallimard

    Michel Giraud sur Oeuvres complètes : oeuvres en prose et en vers (1868-1873) ; une saison en enfer ; illuminations ; lettres de Rimbaud et de quelques correspondants (1870-1875) ; vie et documents 1854-1891 de Arthur Rimbaud

    Plus de mille pages d'oeuvres de Rimbaud ? En fait pas tout à fait, et même loin de là, d'où une petite déception... Même si les oeuvres de Rimbaud sont souvent présentées en plusieurs versions, elles n'occupent qu'un gros tiers du livre. Le reste est consacré à sa vie, aux écrits de ses proches...
    Voir plus

    Plus de mille pages d'oeuvres de Rimbaud ? En fait pas tout à fait, et même loin de là, d'où une petite déception... Même si les oeuvres de Rimbaud sont souvent présentées en plusieurs versions, elles n'occupent qu'un gros tiers du livre. Le reste est consacré à sa vie, aux écrits de ses proches ou à l'explication de ses textes. Tout cela est certes utile, mais occupe peut-être trop de pages...

    Ce recueil reste une référence, pour les oeuvres du poète, mais aussi pour le contexte de sa courte vie.

    A conserver dans sa bibliothèque, évidemment !

  • add_box
    Couverture du livre « Les cahiers de Douai ; poésies » de Arthur Rimbaud aux éditions Nathan

    Alexane Jouglar sur Les cahiers de Douai ; poésies de Arthur Rimbaud

    Arthur Rimbaud, ou le génie poétique. Il signe dans les cahiers de Douai, "le premier ensemble poétique terminé" selon les mots de Steve Murphy. Mais il s'agit cependant d'un recueil hétérogène intégrant des rêves de sensualité et de plaisirs charnels, comme des caricatures ancrée dans...
    Voir plus

    Arthur Rimbaud, ou le génie poétique. Il signe dans les cahiers de Douai, "le premier ensemble poétique terminé" selon les mots de Steve Murphy. Mais il s'agit cependant d'un recueil hétérogène intégrant des rêves de sensualité et de plaisirs charnels, comme des caricatures ancrée dans l'actualité (la guerre franco-prussienne) et des critiques politiques. On y ressent la jeunesse et la fougue du poète.

    "Au gibet noir, manchot aimable,
    Dansent, dansent les paladins,
    Les maigres paladins du diables,
    Les squelettes de Saladins.

    [...]"

  • add_box
    Couverture du livre « Poésies » de Arthur Rimbaud aux éditions Gallimard

    Guillaume Tirard-Marais sur Poésies de Arthur Rimbaud

    Rimbaud, le poète voyant le plus extraordinaire avec Baudelaire, quel talent précoce et si vite gaché à l'aube de l'age adulte ! J'ai une nette préférence pour Une saison en enfer qui est une espèce d'autobiographie fictive, c'est aussi l'un de mes livres de chevet, un de ceux auxquels je me...
    Voir plus

    Rimbaud, le poète voyant le plus extraordinaire avec Baudelaire, quel talent précoce et si vite gaché à l'aube de l'age adulte ! J'ai une nette préférence pour Une saison en enfer qui est une espèce d'autobiographie fictive, c'est aussi l'un de mes livres de chevet, un de ceux auxquels je me raccroche le plus pour en relire certains de ces poèmes dont Rimbaud avait le secret.

  • add_box
    Couverture du livre « Oeuvres complètes » de Arthur Rimbaud aux éditions Flammarion

    Jean-Luc Lallement sur Oeuvres complètes de Arthur Rimbaud

    Révolutionnaire, indispensable... Les superlatifs ne manquent pas et seront toujours imparfaits pour décrire ce monument. L'homme aux semelles de vent a définitivement et irrémédiablement changé le visage de la poésie.

    Révolutionnaire, indispensable... Les superlatifs ne manquent pas et seront toujours imparfaits pour décrire ce monument. L'homme aux semelles de vent a définitivement et irrémédiablement changé le visage de la poésie.