Andree A. Michaud

Andree A. Michaud

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (15)

  • Couverture du livre « Rivière tremblante » de Andree A. Michaud aux éditions Rivages

    Christine GAZO sur Rivière tremblante de Andree A. Michaud

    Un enfant qui disparaît... sans laisser de trace... sans le moindre début d'explication...
    Existe-t-il un drame plus grand, une douleur plus terrible que celle provoquée par le doute, par l'incertitude quand l'absence est si criante … ??
    A trente ans d'écart, deux enfants disparaissent.
    Le...
    Voir plus

    Un enfant qui disparaît... sans laisser de trace... sans le moindre début d'explication...
    Existe-t-il un drame plus grand, une douleur plus terrible que celle provoquée par le doute, par l'incertitude quand l'absence est si criante … ??
    A trente ans d'écart, deux enfants disparaissent.
    Le premier, Michael, 12 ans s'évanouit dans la forêt qui est son terrain de jeux favori quand il est avec son inséparable amie, Marnie .
    La seconde, c'est Billie, presque 9 ans, qui n'arrivera jamais à son cours de danse après l'école ; Son père Bill remue ciel et terre pendant des années, en vain.
    Les premiers chapîtres font entendre en alternance la voix de Marnie, et celle de Bill. Les doutes qui pèsent sur eux, la culpabilité, le chagrin qui engloutit tout, les deuils impossibles, la nécessité de s'éloigner pour tenter de survivre...
    La deuxième partie du livre donne une place importante à la nature, à la forêt, à la rivière, aux saisons contrastées. Le récit qui fait se croiser et s'approcher ces deux protagonistes prend une couleur plus étrange, presque mystique...
    Dans la troisième partie, une nouvelle disparition fait resurgir les vieux démons, les accusations, les angoisses....
    Plus axé sur la dimension psychologique des personnages que véritablement sur l'enquête, ce livre n'est pas un classique du genre mais offre un moment de lecture intense.

  • Couverture du livre « Rivière tremblante » de Andree A. Michaud aux éditions Rivages

    Hélène DEBOISSY sur Rivière tremblante de Andree A. Michaud

    29 ans après la disparition de Michaël, son copain d’enfance, Marnie revient à Rivière-aux-Trembles pour les funérailles de son père. 29 ans se sont écoulés mais elle n’a rien oublié, se souvient de tout et surtout des horreurs dont l’ont accablée, à l’époque, les habitants alors qu’elle n’avait...
    Voir plus

    29 ans après la disparition de Michaël, son copain d’enfance, Marnie revient à Rivière-aux-Trembles pour les funérailles de son père. 29 ans se sont écoulés mais elle n’a rien oublié, se souvient de tout et surtout des horreurs dont l’ont accablée, à l’époque, les habitants alors qu’elle n’avait que 12 ans. Alors, quand le même cri se fait entendre, elle retourne dans l’horreur qu’elle a essayé d’oublier et tente de faire émerger ses souvenirs, la vérité, car « la vérité était là au seuil de sa conscience. »

    Bill a, quant à lui, tout perdu et tente de survivre à la disparation de sa petite fille, 3 ans plus tôt.

    Le roman traite, en parallèle, de la vie de ces 2 protagonistes, nouveaux habitants de Rivière-aux-Trembles.
    Plus qu’un roman policier et une véritable enquête, ce roman évoque la disparition d’enfants, d’êtres chers, la survie de ceux qui restent, qui se culpabilisent et sont culpabilisés d’être encore vivants. Il aborde la honte des survivants, leur tentative de reconstruction alors qu’ils sont hantés par les souvenirs positifs et négatifs de cette époque qui n’est plus, où tout allait bien, mais également les dégâts de la rumeur.
    L’écriture est riche, fournie, avec des expressions québécoises qui font voyager et permettent probablement également de prendre une certaine distance sur ces disparitions, qui se passent loin de chez nous, près d’une rivière, dans une forêt sombre aux chemins enneigés.
    Si ce livre est un policier, alors il est dommage que l’enquête ne soit pas davantage approfondie mais s’il s’agit d’un roman alors l’histoire parallèle des 2 protagonistes survivants à ces disparitions, privilégiant les sentiments et ressentis, est vraiment agréable.

  • Couverture du livre « Rivière tremblante » de Andree A. Michaud aux éditions Rivages

    Devoratrix Libri sur Rivière tremblante de Andree A. Michaud

    Août 1979, Michaël, douze ans, disparaît mystérieusement, sous les yeux de son amie Marnie, dans les bois de Rivière-aux-Trembles, ne laissant derrière lui qu'une chaussure boueuse. Trente ans plus tard, Billie, neuf ans, subit le même sort. Et il y a ceux qui restent là, désemparés, brisés : la...
    Voir plus

    Août 1979, Michaël, douze ans, disparaît mystérieusement, sous les yeux de son amie Marnie, dans les bois de Rivière-aux-Trembles, ne laissant derrière lui qu'une chaussure boueuse. Trente ans plus tard, Billie, neuf ans, subit le même sort. Et il y a ceux qui restent là, désemparés, brisés : la famille et les amis.

    Deux voix se répondent, se succèdent : tout d'abord celle de Marnie Duchamp, qui est témoin de la disparition de son meilleur ami. Et celle de Bill Richard, père de la petite Billie, qui n'a pas eu l'occasion de fêter ses neuf ans. Deux disparitions similaires, un deuil impossible, des questions sans réponses. Chacun tente, à sa manière, de poursuivre sa vie. le premier réflexe est de fuir ce lieu maudit, de partir loin de ce bois mortifère. Pourtant, même après des années, ce lieu semble encore les appeler.

    Dans Rivière Tremblante, Andrée A. Michaud, avec beaucoup de justesse et rigueur, décortique ses personnages. le stylo court tel un scalpel, révélant les sentiments les plus profonds et les pensées les plus intimes, et là réside la force de ce roman. Tous les sentiments se bousculent, on se trouve plongé au coeur du drame : la tristesse, la haine, la colère, la culpabilité, l'incompréhension. Voici le lot quotidien de ces victimes collatérales.
    Le gros point faible de ce roman : la lenteur du récit ! Notre curiosité est tenue en haleine jusqu'au milieu de livre, les mots sont si justes et si évocateurs … mais qu'en est-il de l'enquête ? Y a-t-il seulement une enquête en cours ? On tourne les pages, on lit parfois en diagonale, mais aucun rebondissement à l'horizon. Aurons-nous le fin mot de l'histoire ? Ainsi, nous avons plutôt l'impression d'être dans un drame, un roman / un drame psychologique plutôt qu'un roman policier.

    Il n'en reste pas moins qu' on se délectera à foison de ces belles pages, on ressentira beaucoup de peine en voyant ces marionnettes s'avancer difficilement dans ces ténèbres et cette tragédie qu'est devenue leur vie.

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Entrez dans la librairie « Le bal des ardents » et découvrez votre prochain polar !

Voir toutes les videos

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com