Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Adele Van Reeth

Adele Van Reeth
Productrice des Chemins de la philosophie sur France-Culture depuis 2011, Adèle Van Reeth est également l'auteure de plusieurs ouvrages, dont La vie ordinaire aux éditions Gallimard.

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « La vie ordinaire » de Adele Van Reeth aux éditions Gallimard

    plume parisienne sur La vie ordinaire de Adele Van Reeth

    "J'aime te regarder devenir" dit Adèle Van Reeth à propos de son fils et c'est ce que j'aurais pu dire en contemplant mon second fils souffler ses 11 bougies hier soir. Mille pensées m'ont traversé la tête à ce moment là. Sur ce qu'il fera de sa douzième année et surtout les suivantes. Sur ce...
    Voir plus

    "J'aime te regarder devenir" dit Adèle Van Reeth à propos de son fils et c'est ce que j'aurais pu dire en contemplant mon second fils souffler ses 11 bougies hier soir. Mille pensées m'ont traversé la tête à ce moment là. Sur ce qu'il fera de sa douzième année et surtout les suivantes. Sur ce qu'on arrivera à lui transmettre et ce qu'il devra trouver par lui-même.

    L'autrice explore dans ce livre intime la maternité, dans l'attente de son fils et la préscience de celle-ci avec ses beaux-enfants. Mais aussi et surtout la vie ordinaire, le quotidien, le banal trois sources légèrement différentes de frustrations et de fatigue.
    "Le drame, c'est l'eau tiède. La vie qui continue après la fin du film et dans laquelle il ne se passe rien."

    Mais c'est hélas nous seuls qui sommes responsables de cette vie, "je ne sais qu'une chose : la vie que je mène aujourd'hui, je l'ai choisie. Et même quand elle me rend dingue, je sais que c'est la seule qui m'aille."

    Vivre dans le bonheur plutôt que dans la joie "sans odeur ni saveur, elle ne tolère ni l'accident, ni le changement d'humeur...".

    Vivre dans et hors du collectif, la famille au sens large notamment, dans lequel le "on" règne.

    Et finir par se dire "Dans la lumière chaude de fin de journée, le soleil, la mer et les rochers ne font qu'un, un monde qui n'a pas besoin de moi et que j'aime plus que tout."

    La lecture de ce livre m'a permis de mettre des mots précis sur des sentiments très profonds. Lecture fondatrice d'un avant et surtout d'un ensuite.

  • add_box
    Couverture du livre « La méchanceté » de Adele Van Reeth et Michael Foessel aux éditions Plon

    Lydie BO sur La méchanceté de Adele Van Reeth - Michael Foessel

    Un concentré d'érudition sur la méchanceté. Une grand merci

    Un concentré d'érudition sur la méchanceté. Une grand merci

  • add_box
    Couverture du livre « La vie ordinaire » de Adele Van Reeth aux éditions Gallimard

    Nat_Def sur La vie ordinaire de Adele Van Reeth

    Comment peut-on être à la fois si lucide et se laisser manipuler par un homme ? Ce livre m'a peinée pour Madame Van Reeth dont j'apprécie les chroniques par ailleurs. Je n'ai rien retenu de sa découverte d'Emerson, de son émerveillement devant la création de la vie mais j'ai été frappée par son...
    Voir plus

    Comment peut-on être à la fois si lucide et se laisser manipuler par un homme ? Ce livre m'a peinée pour Madame Van Reeth dont j'apprécie les chroniques par ailleurs. Je n'ai rien retenu de sa découverte d'Emerson, de son émerveillement devant la création de la vie mais j'ai été frappée par son adoration-admiration pour l'homme qui partage sa vie. Un livre somme toute bien ordinaire qui conviendrait probablement pour "légender" un magazine People mais qui n'est pas -à mon humble avis- une réflexion philosophique. Je ne comprends pas l'engouement de Monsieur Busnel lorsqu'il nous a "vendu" le livre lors de sa parution, probablement un échange de bons procédés entre collègues !-

  • add_box
    Couverture du livre « La vie ordinaire » de Adele Van Reeth aux éditions Gallimard

    Bernault Jean-Serge sur La vie ordinaire de Adele Van Reeth

    Ce livre est une enquête sur ce qu'est "l'ordinaire" à ne pas confondre avec le quotidien ou le banal et une expérience de la maternité.

    Petit extrait:

    " Le drame, c'est l'eau tiède. La vie qui continue après la fin du film et dans laquelle il ne se passe rien. Les secondes qui se suivent...
    Voir plus

    Ce livre est une enquête sur ce qu'est "l'ordinaire" à ne pas confondre avec le quotidien ou le banal et une expérience de la maternité.

    Petit extrait:

    " Le drame, c'est l'eau tiède. La vie qui continue après la fin du film et dans laquelle il ne se passe rien. Les secondes qui se suivent et se ressemblent, d'année en en année. On en viendrait presque à la souhaiter, la fin, pour qu'enfin il se passe quelque chose. Interrompre le flux par tous les moyens, quitte à y laisser sa peau. Et pourtant, ça continue.
    Comment endurer la durée?
    La nouveauté est dans mon ventre."

Récemment sur lecteurs.com