A la rencontre des auteurs de la rentrée littéraire : Yannick Grannec se dévoile

vendredi 04 novembre 2016

A la rencontre des auteurs de la rentrée littéraire : Yannick Grannec se dévoile

Sa Déesse des petites victoires (ed Anne Carrière) a été plus qu’un premier roman, un énorme succès il y a quatre ans, récompensé par le Prix des libraires.

Le deuxième livre de Yannick Grannec laisse les mathématiques incarnées par le formidable destin de Kurt Gödel, ami d’Einstein, pour se pencher sur l’épaule de Paul Klee et du Bauhaus dans Le bal mécanique (ed Anne Carrière).

Encore les années 20 et 30 ?
Oui, car l’écrivain l’explique dans la vidéo qui suit, elle adore cette période d’émulation artistique, intellectuelle où tout était possible dans une vitalité formidable. Contraste féroce avec la période contemporaine qui figure dans Le Bal mécanique sous l’évocation d’une émission de téléréalité où l’on relooke à la fois les maisons des familles et on règle leurs conflits internes.

Yannick Grannec offre un page turner intello et accessible, manière de concilier brillamment le matériau de l’essai avec la verve du roman.

Ecoutons-la nous parler de son livre !

 

 

 

Résumé du livre :

Un soir de 1929, la prestigieuse école du Bahaus, à Dessau, a donné un bal costumé. C'était avant que les nazis ne dévorent l'Europe, c'était un temps où l'on pouvait encore croire au progrès, à l'Art et au sens de l'Histoire. Pendant ce bal, une jeune femme, Magda, a dansé, bu et aimé.
Quel rapport avec Josh Shors, animateur à Chicago d'une émission de téléréalité dont le succès tapageur mêle décoration d'intérieur et thérapie familiale ? Quel rapport avec son père, Carl, peintre oublié qui finit sa vie à Saint-Paul-de-Vence, hanté par les fantômes de la guerre de Corée et les mensonges d'une enfance déracinée ? Quel rapport avec Cornelius Gurlitt, cet homme discret chez qui on a découvert en 2012 la plus grande collection d'art spoliée par le IIIe Reich ? Quel rapport avec le marchant d'art Theodor Grenzberg, qui poursuit sa femme, Luise, dans la folle nuit berlinoise ? Quel rapport avec Gropius, Klee, Rothko, Marx, Scriabine, l'obsession de la résilience et Ikea ?
Un siècle, une famille, l'Art et le temps. Vous êtes invités au Bal mécanique.

 

Voir toutes les videos

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Interviews d'auteurs"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires

Où trouver « Le bal mécanique » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions