La bibliothèque de l'automne

lundi 10 décembre 2012

Les bonnes feuilles tombent

La bibliothèque de l'automne

Coincé entre l'été solaire et l'hiver blanc, l'automne brille par un festival de couleurs fauves… Comme un bouquet final avant le long silence hivernal, les arbres se parent de leurs plus beaux atours. Une saison tout en mélancolie qui, inspirant poètes et romanciers, livre de jolies feuilles.

 

Par Agathe Bozon

  • Les classiques

    • Couverture du livre « Feuilles d'automne » de Victor Hugo aux éditions Flammarion

      Feuilles d'automne de Victor Hugo

      Recueil de poèmes publié en 1831, Les feuilles d’automne projettent l'intime dans le registre de la poésie. Presque autobiographique, ce recueil de poésies n'en est pas moins une photographie de l'identité collective des contemporains du poète.

    • Couverture du livre « L'automne à Pékin » de Boris Vian aux éditions Minuit

      L'automne à Pékin de Boris Vian

      Ce roman loufoque, où il fait bon se laisser entraîner, ne se déroule ni en automne, ni à Pékin. Le lecteur y croise d'étranges personnages : abbé, ingénieurs, exécutants, archéologue, médecin, interne… L'univers de Vian est là, qui nous confronte à une chaise animée qu'un interne excédé euthanasie. Mais derrière ces moments de loufoquerie, Vian questionne : homosexualité, fonctionnement injuste des grandes entreprises,… ; sur fond d'histoire d'amour improbable et étonnamment dramatique.

    • Couverture du livre « Feuillets d'automne » de Andre Gide aux éditions Gallimard

      Feuillets d'automne de Andre Gide

      Feuillets d'automne rassemble plus de trente textes parus entre 1925 et 1948. Souvent écrits sur commande ou de circonstance, on y trouve des préfaces pour un roman de Hermann Hesse ou de Saint-Exupéry, pour les poèmes de Jean Lacaze, pour des écrits de Thomas Mann, introductions à des études sur Poussin, Lautréamont ou Rimbaud. Egalement des réflexions sur justice ou charité, le courage, ou encore la vérité ainsi que des portraits d'amis ou de confrères comme Francis Jammes, Paul Valéry, Christian Beck ou Henri Ghéon, … et de nombreux autres sujets. Une apparente hétérogénéité pourtant cohérente par le style et la pensée.

  • Pure romance

    • Couverture du livre « Serment d'automne » de Francoise Bourdin aux éditions Belfond

      Serment d'automne de Francoise Bourdin

      Guillaume, brillant architecte divorcé, dirige un cabinet florissant à Versailles. Son frère jumeau, Robin, atteint d'un cancer et dont la femme attend un bébé, lui demande de l'aide pour les vendanges. Il répond à l'appel de son frère, n'hésitant pas à renoncer à un important projet professionnel. Arrivé en Bourgogne, il va devoir faire face à une avalanche de problèmes… ceux de son frère, mais aussi les siens. Comment arbitrer et pourra-t-il occulter sa propre vie pour porter celle de son frère ?

    • Couverture du livre « L'automne du patriarche » de Gabriel Garcia Marquez aux éditions Lgf

      L'automne du patriarche de Gabriel Garcia Marquez

      Le patriarche règne en tyran depuis…il ne sait plus lui-même, sur un monde qui s'effondre. C'est un vieux général qui a "entre 107 et 232 ans". Gabriel Garcia Marquez, sous couvert de burlesque dénonce les dictatures et leurs méthodes : délation, assassinats, dénonciation, extermination, abus sexuels, soif de pouvoir, avidité, cupidité. L'impensable pourtant se produit, ce monstrueux patriarche tombe follement amoureux de la divine Manuelle Sanchez, reine de beauté des pauvres.

  • Page d'histoire

    • Couverture du livre « Automne Allemand Babel 652 » de Stig Dagerman aux éditions Actes Sud

      Automne Allemand Babel 652 de Stig Dagerman

      Stieg Dagerman, journaliste, erre dans ce qui reste des villes allemandes après les bombardements de la guerre tout juste terminée. Nous sommes en 1946. Observant et interrogeant, il va rencontrer ces allemands qui se cachent au fond des caves. Entre culpabilité, souffrance, peur et haine, cet ouvrage est un témoignage puissant sur les conséquences de la défaite allemande et le destin de l'Europe.

    • Couverture du livre « Les feux de l'automne » de Irene Nemirovsky aux éditions Lgf

      Les feux de l'automne de Irene Nemirovsky

      Une saga qui débute en 1912 et traverse les deux guerres. De singulières périodes qui révèlent les caractères et sont dépeintes par Irène Némirowsky avec talent. Sur fond d'histoire d'amour contrariée et de tempéraments contrastés, l'entre-deux guerres est finement croqué, entre petits bourgeois campés sur leurs principes et nouveaux riches avides de vivre et d'en profiter. Bernard est l'un d'eux. Celui dont Thérèse, déjà veuve, attendra la démobilisation, après que la seconde guerre mondiale a éclaté.

    • Couverture du livre « Par un matin d'automne » de Robert Goddard aux éditions Sonatine

      Par un matin d'automne de Robert Goddard

      Leonora Gallloway, accompagnée de sa fille, entreprend un voyage en France au mémorial où son père est enterré. Son père, mort au combat en 1916, …un an avant la naissance de Leonora. Au-delà d'un simple adultère, son histoire recèle des secrets de famille et un mystérieux meurtre.

  • Les polars de saison

    • Couverture du livre « L'automne meurtrier » de Andrea Ellison aux éditions Harpercollins

      L'automne meurtrier de Andrea Ellison

      C'est le jour d'Halloween que huit adolescents d'un quartier chic de Nashville sont retrouvés morts. Huit meurtres dont on découvrira qu'ils sont rituels. Sur fond de croyances occultes et rites sataniques, le lieutenant Taylor Jackson va devoir mener l'enquête seule. Horrifiée, elle plonge dans cette enquête, s'approchant au plus près du tueur, alors que son fiancé, le profileur John Baldwin fait l'objet d'une enquête disciplinaire qui le contraint à s'éloigner d'elle.

    • Couverture du livre « Un automne à River Falls » de Alexis Aubenque aux éditions Calmann-levy

      Un automne à River Falls de Alexis Aubenque

      Prix Polar du Festival Polar de Cognac 2009
      Le même jour, deux meurtres, a priori sans lien, ébranlent River Falls. Rien ne semble lier la première victime, un brillant avocat retrouvé électrocuté dans son jacuzzi, à la seconde victime, un SDF roué de coups et dont le corps a été jeté dans la rivière. Le shérif Mike Logan et sa compagne, la profileuse Jessica Hurley mènent l'enquête.

    • Couverture du livre « Les violents de l'automne » de Philippe Georget aux éditions Jigal

      Les violents de l'automne de Philippe Georget

      Nominé Prix Interpol'art 2012
      À Perpignan, sous une météo pluvieuse et venteuse, le corps d'un homme âgé, retraité pied-noir rapatrié d'Algérie est retrouvé, dans son appartement, tué d'une balle dans la tête. Il a vraisemblablement été abattu par un professionnel. Sur la porte de son salon, les lettres O.A.S. ont été taguées. Quelques jours plus tard, une stèle honorant les morts de l'Algérie française est saccagée et un autre Français d'Algérie est abattu au volant de sa voiture. Le lieutenant Sebag va mener l'enquête et faire ressurgir le passé.

Où trouver « Les orientales ; les feuilles d'automne » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !