Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • Extrait de trois baisers de K. Pancol "elle de gare devant le collège . Tom ouvre la portière en criant : " à toute à l'heure...." .
    MA SUITE PERSONNELLE : Isabelle essuie d'un geste preste la larme qui coule à son oeil. Le temps passe si vite. Elle n'a pas encore annoncer à Tom qu'il devrait changer d'école à la rentrée prochaine. Son père est sur leurs traces . Combien de temps pourra -t'elle le mystifier ... Elle croyait que les services sociaux pouvaient les protéger indéfiniment . ... Mais encore une fois , tout est à recommencer. Elle sent la chair de poule la gagner . Elle attend de voir Tom rentrer dans l'école et démarre
    Isabelle savait que le chemin serait ardu , mais elle n'imaginait combien d'obstacles surgiraient .... Mais elle savait une chose certaine , un jour , Tom serait heureux et ils n'auraient plus rien à craindre
  • Cymone a dit :
    Super. Avec une seule accroche, on peut écrire une multitude de textes entiers. Maintenant on peut passer à un autre extrait, d'un autre livre. Merci.


    Je vous envoie mon texte basé sur la proposition de Cymone parce que je n’ai pas toujours le temps d’écrire dans la journée ce qui signifie que vous serez en avance sur moi, dommage
    Extrait de Trois Baisers de K.Pancol

    Elle se gare devant le collège. Tom ouvre la portière, saute en criant : »à tout à l’heure ».Quelques élèves l’ont remarqué, Tom les connaît un peu de vue, ils ont l’air sympas mais il faut être prudent et respecter les distances.
    Le principal l’a précisé le jour r de la prérentrée : »Les élèves vous observent bien plus que vous ne le pensez, hélas !Ils attendent le moindre dérapage pour le signaler dans le « Journal des élèves ». Si vous vous ridiculisez il vaudra mieux pour vous postuler pour un autre poste. Sans compter le Bulletin des Parents d’élèves, pire que celui de leurs enfants. »
    Une voix (Tom ne sait pas qui est ce collègue railleur parce que la présentation du personnel a été rapide) a ajouté : »Et toujours pas de bulletin des profs ça ferait du bien parfois. » Le principal l’a regardé fixement par dessus ses lunettes, il n’a rien dit mais visiblement il n’appréciait pas l’interruption.
    C’est alors que Tom entend l’un des élèves dire aux autres : »Hé, le prof il a pas le sou : c’est pas sa voiture ! » et ils se sont tous mis à rigoler.
  • Extrait des "LES GRATiTUDES" de Delphine De Vigan : " Vous êtes - vous déjà demandé combien de fois par jour vous disiez merci ?"
    SUITE PERSONNELLE :"Pourquoi me parlez -vous ainsi? Qu'ai-je fait de mal ? Tous les jours je vous dis bonjour , tous les matins je vous sers votre petit déjeuner ... Avec des mouillettes beurrées , un oeuf coque tout frais sorti du poulailler... Qu'attendez- vous de moi ? "
    - " Que vous me disiez merci pour l'amour que je vous porte , que vous me disiez merci pour chaque jour depuis soixante ans où je vous souris , sans jamais me plaindre de votre cuisine insipide .. mais savez -vous seulement ce que c'est que de remercier avec sincérité..."
    "Et bien ... Meeeerccciiii!!! Et maintenant laissez moi me rendormir .... Il est trois heures du matin ." . .
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Extrait des "LES GRATiTUDES" de Delphine De Vigan : " Vous êtes - vous déjà demandé combien de fois par jour vous disiez merci ?"
    SUITE PERSONNELLE ET FIN DE KRYAN :
    Moi je ne dis jamais merci. Ça me gonfle. Franchement la personne elle te fait quelque chose et bah c'est bien elle veut le faire et ben écoute qu'elle continue à le faire. C'est pas la peine de dire merci en plus. Tu le fais un sourire et basta. et puis d'abord tu as pas besoin de faire un sourire. Moi les gens qui m'entourent ils sont qui m'entourent ils sont payés pour ça ils sont là pour me servir ! en plus je leur fais un sourire et je les remercie non mais où va-t-on ?.
    Sérieux j'ai autre chose à faire. Ça ne m'est jamais venu à l'esprit même. Pour moi c'est une question qui n'a pas de sens.
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Extrait des "LES GRATiTUDES" de Delphine De Vigan : " Vous êtes - vous déjà demandé combien de fois par jour vous disiez merci ?"
    SUITE PERSONNELLE ET FIN DE KRYAN :
    Moi je ne dis jamais merci. Ça me gonfle. Franchement la personne elle te fait quelque chose et bah c'est bien elle veut le faire et ben écoute qu'elle continue à le faire. C'est pas la peine de dire merci en plus. Tu le fais un sourire et basta. et puis d'abord tu as pas besoin de faire un sourire. Moi les gens qui m'entourent ils sont qui m'entourent ils sont payés pour ça ils sont là pour me servir ! en plus je leur fais un sourire et je les remercie non mais où va-t-on ?.
    Sérieux j'ai autre chose à faire. Ça ne m'est jamais venu à l'esprit même. Pour moi c'est une question qui n'a pas de sens.
  • Bravo à tous et à toutes. Et comment on dit ne sont pas à la pièce. On est là pour s'amuser. Se faire plaisir. Donc on fait quand on peut. Et on comme on a envie. Prenez soin de vous belle et bonne journée
  • kryan soler a dit :
    MA SUITE PERSONNELLE : « Vous êtes - vous déjà demandé combien de fois par jour vous disiez merci ?" »demande Véronique à Joséphine « Non ! Je ne me pose jamais cette question » répond Joséphine. « Ben moi si !» lui répond vertement Véronique. « Chez moi c’est automatique, dit Joséphine, on me fait plaisir, et le remerciement coule de source. Ne me dites pas Véronique, que ça vous coûte tant que ça de dire merci ! » Véronique, s’est tue, on dirait qu’elle boude, quand soudain elle se rebiffe : «merci de me parler sur ce ton ! Vraiment merci, merci beaucoup ! C’est pas l’amabilité qui vous étouffe ! » Joséphine fait la tête, puis rétorque, « J’ai compté, vous avez dit 3 fois merci. Ça va vous coûter une blinde tout ça ! » Sur ce, les deux femmes se tournent le dos et partent chacune de leur côté. Depuis ce jour, elles ne se sont plus jamais adressé la parole. FIN.
  • Les MERCI sont des mots si doux à entendre et pourtant dans chacune de nos histoires ,ils ressortent comme des chemins de croix.
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Les MERCI sont des mots si doux à entendre et pourtant dans chacune de nos histoires ,ils ressortent comme des chemins de croix.


    Alors

Ma réponse