Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sandrine Girard

Sandrine Girard
Sandrine Girard est éditrice. Elle vit et travaille à Paris. Hors de toi est son premier roman.

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Hors de toi » de Sandrine Girard aux éditions Calmann-levy

    Joëlle Guinard sur Hors de toi de Sandrine Girard

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2021/09/hors-de-toi-de-sandrine-girard.html

    Les parents d'Alice ont divorcé lorsqu'elle avait cinq ans. A partir de cette période, ballotée entre ses deux familles, la petite fille a du mal à trouver sa place. Elle se sent de trop chez son père auprès...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2021/09/hors-de-toi-de-sandrine-girard.html

    Les parents d'Alice ont divorcé lorsqu'elle avait cinq ans. A partir de cette période, ballotée entre ses deux familles, la petite fille a du mal à trouver sa place. Elle se sent de trop chez son père auprès d'une belle-mère qui la hait car elle lui rappelle sa rivale que son mari n'a jamais pu oublier. Alice doit subir ses piques assassines, insultes, vexations et humiliations. Son père ne lui est d'aucune aide, il préfère fuir dans le bricolage... " ta présence est comme un coup de couteau qu'à chaque instant il esquive " Chez eux il est interdit de parler de sa mère, ses parents ont pour seul lien le versement de la pension alimentaire.

    Chez sa mère, elle doit faire face à la violence et la grossièreté de son beau-père souvent sous l'emprise de l'alcool, un homme qu'elle hait... Voilà une enfant, ballottée entre une belle-mère jalouse et un beau-père brutal, qui subit des violences au quotidien.

    La construction choisie par l'auteure est très réussie. Dans ce roman constitué de scénettes qui commencent par "tu as cinq ans... tu as seize ans..." on découvre dans un ordre non chronologique les souvenirs d'Alice chez sa mère, chez son père, chez ses grands parents, en vacances... La force du "tu" contribue à la force du texte. Alice dévoile une vie de solitude, d'ennui et de souffrance avec pour seules percées de lumière ses relations avec ses demi-frères, Luc qui la protège, Tom Pouce qu'elle adore et ses moments de complicité avec ses amis à l'école et en vacances. Alice refoule sa colère mais la retourne souvent contre elle, elle n'a qu'elle comme arme contre ses proches et contre elle-même. Elle éprouve une angoisse qui la dévore, une sensation de vide qu'il lui faut sans cesse combler au-delà de la nausée "Colère au bord des lèvres. En permanence. Colère au fond du ventre aussi... Elle a toujours terrassé sa propre souffrance en la pulvérisant sous la colère."
    Elle fait toujours bonne figure et porte un masque "tu sais que personne ne décèle jamais le froissé sous le lisse, le figé, le sans-souffle, sous l'apparente mobilité de la joie. Fêlures sous-jacentes qui creusent un sillon toujours plus profond vers l'intérieur." Elle se veut solide et dure "Même pas mal..."
    La lecture est un refuge pour elle, "Lire, lire, lire, lire pour emboîter tes émotions dans celles des autres. Pour vibrer d'une douleur qui ne soit pas tienne", elle se jettera à corps perdu dans le travail quand elle intègrera hypokhâgne, travaillera pour ne plus ressentir cette pierre au creux du ventre, hantée par le poids du secret qui l'habite.
    Un roman qui se lit d'une traite, le cœur serré, plein d'empathie pour Alice. Le style est fluide et vivant sans aucune longueur. Les sentiments sont décryptés avec minutie et le dénouement est très réussi mais c'est le mode de narration qui donne toute sa force à ce texte. Une primo-romancière très prometteuse.

  • add_box
    Couverture du livre « Hors de toi » de Sandrine Girard aux éditions Calmann-levy

    fflo sur Hors de toi de Sandrine Girard

    Hors de toi est le premier roman de Sandrine Girard. Son narrateur s'adresse directement à Alice, une jeune femme de 25 ans, en lui parlant à la deuxième personne. Il lui remémore, dans le désordre, des fragments de sa vie depuis le divorce de ses parents.
    Alice n'est que rage, colère contre...
    Voir plus

    Hors de toi est le premier roman de Sandrine Girard. Son narrateur s'adresse directement à Alice, une jeune femme de 25 ans, en lui parlant à la deuxième personne. Il lui remémore, dans le désordre, des fragments de sa vie depuis le divorce de ses parents.
    Alice n'est que rage, colère contre elle-même et pourtant elle se tait. Rien ne filtre de la jalousie et du sadisme de la belle-mère, ni de la violence et de l'alcoolisme du beau-père. Sa principale révolte est essentiellement contre elle-même mais aussi contre sa mère qui ne comprend rien. Tout se passe dans un monde qui semble normal, banal avec des parents divorcés, classique de nos jours. Mais derrière la normalité se cache la rage de l'enfant qui perdure au fil des ans et des non-dits, non-dits qu'on devine très vite.
    Les chapitres sont courts, le style rapide, enlevé et j'ai lu ce roman comme en apnée. La narration en Tu donne un ton détaché à l'enchaînement de souvenirs pris sur le vif, comme des instantanés, sans aucune chronologie. J'ai apprécié ce récit bien que je me sois souvent sentie en retrait. Il manque un peu de profondeur et je trouve le thème trop rabâché, même si c'est plus que nécessaire d'aider à la libération de la parole. Je lirai volontiers le prochain roman de Sandrine Girard pour me faire une meilleure idée de cette primo-romancière.
    https://ffloladilettante.wordpress.com/2021/09/13/hors-de-toi-de-sandrine-girard/

  • add_box
    Couverture du livre « Hors de toi » de Sandrine Girard aux éditions Calmann-levy

    Mimosa sur Hors de toi de Sandrine Girard

    Une lecture douloureuse tant l'auteure nous communique le vécu violent d'Alice avec talent et pudeur à la fois!
    "Tu sais l'importance du"dire".Tu sais.
    Mais finalement ça ne change rien.
    Alors,face à l'insuffisance de la parole,tu te tais.

    Une lecture douloureuse tant l'auteure nous communique le vécu violent d'Alice avec talent et pudeur à la fois!
    "Tu sais l'importance du"dire".Tu sais.
    Mais finalement ça ne change rien.
    Alors,face à l'insuffisance de la parole,tu te tais.

  • add_box
    Couverture du livre « Hors de toi » de Sandrine Girard aux éditions Calmann-levy

    karined1 sur Hors de toi de Sandrine Girard

    La couverture d' "Hors de toi" représente une petite fille en maillot de bain qui court sur le sable. Dès la première page du livre, nous retrouvons Alice, 8 ans, courant sur le sable. Hors de toi, c est l histoire de cette petite fille, qui, pour survivre entre les foyers de ses parents...
    Voir plus

    La couverture d' "Hors de toi" représente une petite fille en maillot de bain qui court sur le sable. Dès la première page du livre, nous retrouvons Alice, 8 ans, courant sur le sable. Hors de toi, c est l histoire de cette petite fille, qui, pour survivre entre les foyers de ses parents divorcés, se désolidarise de son corps, se regarde vivre, se raconte à la deuxième personne du singulier.
    Oui, Alice souffre. Sa mère pour ne pas rester seule s'est remariée à Georges, un alcoolique violent, qui terrorise son foyer. Alice vit dans la peur, pour elle, pour son petit frère Tom et pour sa mère.
    Quant à papa? Il a épousé Nadine, une femme aigrie, sournoise, jalouse du passé de son homme, jalouse de sa petite fille qu'elle violente psychologiquement à la moindre occasion.
    Entre la violence physique de l'un et la violence morale de l'autre, Alice se referme, se durcit, dissocie son moi, son âme de son corps ( d' où le titre " Hors de toi") au point que face à des photos d'elle, elle les laisse tomber: " Toi est une chose que tu ne peux pas regarder. Toi est un corps que tu ne reconnais pas lorsque tu le vois sur un cliché".
    D'un chapitre à l'autre, Alice se raconte. Une Alice à 10 ans, 6 ans, 13, ... Une Alice chez sa maman, chez son papa, à l'école. Une Alice dans la maison des vents, dans celle des sables ou dans l'appartement. Un roman qui nous est livré sous forme de flashs, de souvenirs d'Alice.
    Cela m'a perturbée au départ, puis j'ai très vite accroché. On prend le rythme de ce non rythme. On trouve une logique à ce qui à première vue semblait illogique.
    Et surtout on souffre pour et avec cette petite fille, cette jeune femme en devenir. Comment a-t-elle pu survivre à une telle maltraitance ? Comment a-t-elle réussi à se construire ? Pourquoi tous les témoins se sont ils tus.
    J'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai lu d' une traite. Il m'a bousculé, m'a fait réfléchir sur ces enfants qui souffrent et que personne n'aide. Pour conclure je vous le recommande.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !