San-Antonio

San-Antonio

Frédéric Dard (1921-2000) publie son premier livre en 1940, mais c'est neuf ans plus tard, avec la création de son personnage-pseudonyme San-Antonio qu'il connaîtra la fortune et la gloire : 400 romans publiés, 250 millions de livres vendus. Des succès sans précédent comme : L'Histoire de France ...

Voir plus

Frédéric Dard (1921-2000) publie son premier livre en 1940, mais c'est neuf ans plus tard, avec la création de son personnage-pseudonyme San-Antonio qu'il connaîtra la fortune et la gloire : 400 romans publiés, 250 millions de livres vendus. Des succès sans précédent comme : L'Histoire de France vue par San-Antonio (1964) et La Vieille qui marchait dans la mer (1988). L'oeuvre colossale de Frédéric Dard se complète de collaborations au théâtre, à la télévision et au cinéma.

Avis (23)

  • Couverture du livre « Rue des Macchabées » de San-Antonio aux éditions Pocket

    0.15

    Nathalie Orace sur Rue des Macchabées de San-Antonio

    Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu San Antonio et j'ai retrouvé le plaisir de son style direct, visuel, percutant. On ne s'ennuie pas une seconde et même si l'histoire est un peu désuète on se laisse porter par le coté ronchon de l'enquêteur mythique.

    Les autres personnages sont aussi...
    Voir plus

    Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu San Antonio et j'ai retrouvé le plaisir de son style direct, visuel, percutant. On ne s'ennuie pas une seconde et même si l'histoire est un peu désuète on se laisse porter par le coté ronchon de l'enquêteur mythique.

    Les autres personnages sont aussi bien campés : le vieux manipulé, l'homosexuel caricaturé, les médecins en perte de vitesse, le mangeur de cacahuètes, le cafetier et un échantillonnage de concierges toutes plus surprenantes les uns que les autres, ...

    L'histoire est un peu alambiquée mais c'est tellement agréable alors qu'on lui pardonne, ça avance bien, on ne s'ennuie pas on en se prends pas la tête et on sourit voire rit que demander de plus ?

  • Couverture du livre « Bas les pattes ! » de San-Antonio aux éditions Pocket

    0.15

    veronique lecoq sur Bas les pattes ! de San-Antonio

    J'ai été assez surprise de recevoir et même de lire un San-Antonio. J'avoue avoir eu beaucoup d'a priori sur ce type de lecture. Je me suis même dit que je ne le lirai pas. Et puis un matin en partant au boulot je me suis rendue compte que je n'avais aucune lecture pour le métro.J'ai donc pris...
    Voir plus

    J'ai été assez surprise de recevoir et même de lire un San-Antonio. J'avoue avoir eu beaucoup d'a priori sur ce type de lecture. Je me suis même dit que je ne le lirai pas. Et puis un matin en partant au boulot je me suis rendue compte que je n'avais aucune lecture pour le métro.J'ai donc pris "Bas les pattes!". J'ai trouvé ça agréable à lire. Ça m'a rappelé certains vieux films avec Jean Gabin. J'ai trouvé ça agréable à lire même dépaysant... j'avoue que j'ai toujours pas tout compris à l'argot mais tant pis! Idéal pour les transports en commun. Signé: "la française"!

  • Couverture du livre « Bas les pattes ! » de San-Antonio aux éditions Pocket

    0.15

    Gérald Lobry sur Bas les pattes ! de San-Antonio

    Avant tout, c’est un découverte pour moi de lire un San-Antonio, détective que l’on trouve dans toutes les bibliothèques des centres commerciaux, ou librairies de quartier.
    Dans cet épisode, car San-Antonio c’est quand même 175 romans d’un auteur prolifique, Frédéric Dard, le commissaire est...
    Voir plus

    Avant tout, c’est un découverte pour moi de lire un San-Antonio, détective que l’on trouve dans toutes les bibliothèques des centres commerciaux, ou librairies de quartier.
    Dans cet épisode, car San-Antonio c’est quand même 175 romans d’un auteur prolifique, Frédéric Dard, le commissaire est demandé à Chicago, aux Etats-Unis, pour mener une enquête sur un tueur se prétendant être français. Très rapidement, malgré la barrière de la langue, le commissaire prend ses marques et donne de son corps auprès de la gente féminine.
    Le récit est assez bien construit, et bien que l’enquête soit rapide, cela reste plaisant à lire. C’est typiquement un roman de gare ou de plage qui se lit vite, facilement, avec une pointe d’humour.
    Malgré tout, l’argot du commissaire me paraît lourd à force, mais au final, c’est quand même lui qui a raison et qui délie les noeuds de l’enquête.
    C’est un moment de détente avec un court roman policier à la française. Le personnage est attachant, mais un peu plus d’informations locales n’auraient pas été superflues, Chicago est une ville assez grande pour nous raconter quelques anecdotes bien sympathiques.
    Je remercie Lecteurs.com et Pocket pour ce partenariat.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com