Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Rachel Khan

Rachel Khan

Née en 1976 d'un père gambien, professeur d'anglais à l'université, et d'une mère libraire, française, d'origine juive polonaise, Rachel Khan est aujourd'hui comédienne et conseillère à la culture du président de la région Île-de-France.
Athlète de haut niveau, elle a été, en 1991, championne de... Voir plus

Née en 1976 d'un père gambien, professeur d'anglais à l'université, et d'une mère libraire, française, d'origine juive polonaise, Rachel Khan est aujourd'hui comédienne et conseillère à la culture du président de la région Île-de-France.
Athlète de haut niveau, elle a été, en 1991, championne de France du 60 mètres en salle, puis vice-championne de France du 80 mètres. En 1993, elle a intégré l'équipe de France et a gagné en 1995 le championnat de France du 4x100 mètres.
Titulaire d'un DESS droits de l'homme, droit humanitaire à Assas et d'un DEA de droit international à Paris II, elle a intégré en 2009 le cabinet de Jean-Paul Huchon en tant que conseillère à la culture.
Parallèlement, elle poursuit une carrière d'actrice. Son prochain film, Lampedusa (réalisé par Marco Pontecorvo), sera diffusé en mars 2016 sur France 2.
Les grandes et les petites choses est son premier roman.

Articles en lien avec Rachel Khan (1)

Avis sur cet auteur (19)

  • add_box
    Couverture du livre « Les grandes et les petites choses » de Rachel Khan aux éditions Anne Carriere

    Anita Millot sur Les grandes et les petites choses de Rachel Khan

    Ce roman - largement autobiographique - s’il n’est pas le chef d’oeuvre de l’année vaut néanmoins qu’on s’y intéresse ! L’héroïne, comme l’auteure, est métisse, moitié gambienne par son père, moitié juive d’origine polonaise par sa mère, vouée à une carrière d’athlète haut niveau. Le ton...
    Voir plus

    Ce roman - largement autobiographique - s’il n’est pas le chef d’oeuvre de l’année vaut néanmoins qu’on s’y intéresse ! L’héroïne, comme l’auteure, est métisse, moitié gambienne par son père, moitié juive d’origine polonaise par sa mère, vouée à une carrière d’athlète haut niveau. Le ton humoristique et dérisoire ne nous trompe pas, la souffrance et la colère se devinent entre les lignes de ce livre touchant, empreint d’intelligence. Un bon moment de lecture sur un sujet d’actualité …

  • add_box
    Couverture du livre « Les grandes et les petites choses » de Rachel Khan aux éditions Anne Carriere

    Aline GARCIA sur Les grandes et les petites choses de Rachel Khan

    Nina a une mère juive et un père africain, elle vit entre l’islam et la religion juive, métisse, l’auteur nous parle de ses difficultés – ni vraiment acceptée, ni vraiment rejetée – que ce soit dans ses cours de Droits ou à la synagogue. Elle nous raconte ses doutes, ses interrogations, ses...
    Voir plus

    Nina a une mère juive et un père africain, elle vit entre l’islam et la religion juive, métisse, l’auteur nous parle de ses difficultés – ni vraiment acceptée, ni vraiment rejetée – que ce soit dans ses cours de Droits ou à la synagogue. Elle nous raconte ses doutes, ses interrogations, ses révoltes, ses espoirs de jeune fille.

    Un roman plein de sensibilité, c’est parfois drôle et souvent très touchant. J’aime cette pluralité, cette richesse, ce mélange. On sort grandit de cette lecture. C’est le genre de récit qui vous prends là et vous bouscule de par sa justesse et l’émotion qu’il amène.

    Pour ma part, la différence de religion, de culture ne sont pas des problèmes, ce sont des richesses, c’est bien dommage qu’on érige des barrières et même qu’on en fasse des armes alors qu’il faudrait plutôt s’en servir pour s’unir, pour grandir.

    – Merci Christelle de m’avoir prêté ce roman pour que je puisse le lire – je regrette juste de ne pas l’avoir lu avant de rencontrer l’auteur, j’aurais pu lui dire à haute voix combien je trouve qu’elle est une jolie personne, une jolie âme, merci pour vos mots, pour le partage de vos expériences – une richesse de culture/religion pas si facile à vivre dans ce monde qui est le nôtre…

    L’humanité a tellement à apprendre. On manque tellement d’ouverture et de tolérance.

  • add_box
    Couverture du livre « Les grandes et les petites choses » de Rachel Khan aux éditions Anne Carriere

    danielle pavani sur Les grandes et les petites choses de Rachel Khan

    C'est un " Premier Roman " véritablement porteur d'espoir.
    Il raconte le passage à l'âge adulte de Nina qui va devoir apprendre à exister en tant que " personne unique ". C'est une adolescente qui découvre la vie et cherche sa place de femme dans une société qui a trop tendance à " catégoriser...
    Voir plus

    C'est un " Premier Roman " véritablement porteur d'espoir.
    Il raconte le passage à l'âge adulte de Nina qui va devoir apprendre à exister en tant que " personne unique ". C'est une adolescente qui découvre la vie et cherche sa place de femme dans une société qui a trop tendance à " catégoriser " toujours plus.
    Dans ce roman j'ai trouvé de l'humour, de la tendresse, de la colère et de l'amour et aussi une profonde humanité.
    Un autre roman que j'ai découvert en tant que jury pour le festival du Premier Roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Les grandes et les petites choses » de Rachel Khan aux éditions Anne Carriere

    Joëlle Guinard sur Les grandes et les petites choses de Rachel Khan

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2016/07/les-grandes-et-les-petites-choses-de.html

    De la difficulté de se construire sous le poids de l'héritage familial

    Rachel Kahn / Nina Gary, née d'un père gambien et d'une mère blanche juive polonaise, est "couleur de pain d'épices".

    Elevée dans...
    Voir plus

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2016/07/les-grandes-et-les-petites-choses-de.html

    De la difficulté de se construire sous le poids de l'héritage familial

    Rachel Kahn / Nina Gary, née d'un père gambien et d'une mère blanche juive polonaise, est "couleur de pain d'épices".

    Elevée dans un cocon familial par ses parents, elle vit avec son jeune frère et son grand-père maternel et découvre toute seule l'histoire de sa famille multiculturelle. Ses parents pensaient la protéger en la tenant à l'écart de leur histoire, son père est un professeur d'anglais qui vit au milieu de ses dictionnaires, il lui transmet seulement son obsession de "s'en sortir mieux que lui".

    Elle prend conscience qu'elle a la Shoah et la colonisation en héritage. "Je suis une fille issue de deux histoires qui sont dans les livres. Celle d'un peuple qu'on a voulu éradiquer et celle d'un autre peuple que l'on a voulu soumettre"

    Devenue étudiante en droit, elle se sent, par la couleur de sa peau et par ses origines, différente des autres étudiants tous bien nés, des "juristes de naissance", elle souffre de la façon dont on la juge sur les apparences, dont on lui met une étiquette sans la voir dans sa globalité. Voulant fuir l'ambiance pesante qui règne chez elle et le poids des histoires familiales, elle trouve refuge dans l'athlétisme et bat des records en course à pied.

    Un récit personnel parsemé de touches d'humour sur les difficultés à trouver sa place quand on est métisse, un beau témoignage sur la difficulté à se construire Le sujet est intéressant , le récit assez agréable à lire mais un peu trop superficiel à mon goût, le sujet aurait gagné à être plus développé.

Thèmes en lien avec Rachel Khan

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !