Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Philip Kerr

Philip Kerr

Philip Kerr, né le 22 février 1956 à Édimbourg (Écosse), est un auteur britannique de roman policier et de littérature d'enfance et de jeunesse.

Avis sur cet auteur (59)

  • add_box
    Couverture du livre « Metropolis ; la dernière aventure de Bernie Gunther » de Philip Kerr aux éditions Seuil

    DUPREZ sur Metropolis ; la dernière aventure de Bernie Gunther de Philip Kerr

    A Berlin en 1928 sevit un tueur de femmes. parce qu il les scalpe, la presse le surnomme " winnetout " l apache de fiction inventé par le romancier allemand karl may , jusqu a ce qu un autre meurtrier lui vole la vedettre
    celui ci revendique ses crimes et nargue la police
    ses cibles: des...
    Voir plus

    A Berlin en 1928 sevit un tueur de femmes. parce qu il les scalpe, la presse le surnomme " winnetout " l apache de fiction inventé par le romancier allemand karl may , jusqu a ce qu un autre meurtrier lui vole la vedettre
    celui ci revendique ses crimes et nargue la police
    ses cibles: des invalides de guerre réduits à la mendicité
    parce que les premieres victimes sont des prostitiues , que les secondes rappellent par leur uniforme et leurs mutilations , l humiliation de la defaite allemande, les autorités accordent peu d interet à ces deux affaires, à l exception du chef de la police criminelle de berlin qui vient de recruter bernie Gunther a la brigade des homicides
    secondé -quelque fois doublé - par un caid de la pegre dont la fille a été assassiné
    Celui-ci se lance dans une enquete au coeur des milieux interlopes. pour avoir passé 4 ans dans les tranchées , le fin limier est deja immunisé contre toute forme d illusion
    philip kerr ( helas décédé il y a qq annees) offre un aperçu saisissant du climat politique qui regne a l époque dans la capitale allemande
    au fil des pages, on croise ainsi théa von harbou , la scenariste de fritz lang , les peinttres otto dix et georges grozz , tandis que les nazis commencent à infiltrer l Alex, le siege de la police
    c est l aube d une ere nouvelle ; dEJA une crépuscule
    j ai lu tous les romans de philip kerr notamment la trilogie berlinoise, il va nous manquer énormément

  • add_box
    Couverture du livre « Metropolis ; la dernière aventure de Bernie Gunther » de Philip Kerr aux éditions Seuil

    Bulle noire sur Metropolis ; la dernière aventure de Bernie Gunther de Philip Kerr

    C'est le cœur lourd que j'ai terminé cette lecture... C'en est donc fini des aventures de Bernie Gunther... Avec cette dernière aventure, on revient en fait aux debuts de ce flic caustique et cynique à souhait, la boucle est bouclée.
    C'est sans aucun doute un de mes personnages préférés.. ....
    Voir plus

    C'est le cœur lourd que j'ai terminé cette lecture... C'en est donc fini des aventures de Bernie Gunther... Avec cette dernière aventure, on revient en fait aux debuts de ce flic caustique et cynique à souhait, la boucle est bouclée.
    C'est sans aucun doute un de mes personnages préférés.. . L'écriture de Philip Kerr est délicieuse, drôle, et tellement bien documentée... Suivre les 14 aventures de Bernie, c'est s'immerger dans les coulisses de l'Allemagne avant, pendant et après le nazisme vues par les yeux d'un flic désabusé mais tenace, fataliste et ironique...

    Si vous ne connaissez pas Philip Kerr, il faut y aller... La trilogie Berlinoise vous attend, vous ne pourrez plus vous arrêter, effet garanti !

  • add_box
    Couverture du livre « Le mercato d'hiver » de Philip Kerr aux éditions Lgf

    Bulle noire sur Le mercato d'hiver de Philip Kerr

    C’est la lecture de L’équipe magazine ce matin (oui j’ai de saines lectures) qui m’en a donné l’idée. En effet un article de l’excellente Chrystelle Bonnet y traite de la présence du sport dans le polar en général et le polar français en particulier. J’y vois le très bon « Du bruit sous le...
    Voir plus

    C’est la lecture de L’équipe magazine ce matin (oui j’ai de saines lectures) qui m’en a donné l’idée. En effet un article de l’excellente Chrystelle Bonnet y traite de la présence du sport dans le polar en général et le polar français en particulier. J’y vois le très bon « Du bruit sous le silence » de Pascal Dessaint, le Vincent Radureau que je veux lire « Le dernier match de River Williams »…. Et rien ou presque sur Philip Kerr, juste nommé qui plus est avec une faute dans son prénom.

    Ni une, ni deux je prends ma plume pour vous parler de cette trilogie Scott Manson, un entraîneur enquêteur… le rêve pour un footeux fan de polar comme moi (oui j’ai des défauts).

    Avec Philip Kerr, point de risque de se tromper. On sent le plaisir qu’il a eu à écrire cette série, c’est drôle mais sérieux, toujours très bien documenté, et dés les premières pages j’ai su que j’allais dévorer la trilogie.. Scott Manson est un personnage particulier qu’il faut découvrir. Alors oui il vaut mieux aimer le sport, connaître un peu le monde du foot…. Encore que. Essayez et vous me direz !

  • add_box
    Couverture du livre « Metropolis » de Philip Kerr aux éditions Sixtrid

    L'atelier de Litote sur Metropolis de Philip Kerr

    Phillip Kerr situe son roman sur une période bien particulière, nous assistons aux derniers feux de la république de Weimar à Berlin en 1928. Une époque où tous les excès, la corruption et les perversions semblent tolérés, comme pour faire un pied de nez à l’humiliation et à l’hécatombe de la...
    Voir plus

    Phillip Kerr situe son roman sur une période bien particulière, nous assistons aux derniers feux de la république de Weimar à Berlin en 1928. Une époque où tous les excès, la corruption et les perversions semblent tolérés, comme pour faire un pied de nez à l’humiliation et à l’hécatombe de la première guerre mondiale. Bernie, jeune détective, vient à peine de rejoindre la Kripo que son chef lui confie l’enquête des meurtres de quatre prostituées que l’on a sauvagement scalpées. Personne en haut lieu ne manifeste d’intérêt à élucider ces crimes, d’ailleurs certains pensent même que cela débarrasse les rues de cette infamie. Pourtant lorsque la fille d’un mafieux est tuée, celui-ci tient à ce que l’enquête aboutisse, quitte à mettre son réseau sur le coup. C’est alors qu’une seconde vague de crimes prend pour victimes les anciens combattants infirmes devenus mendiants des rues. Le grand nettoyage commence alors que se fait sentir de plus en plus clairement le souffle du nazisme.
    Un livre qui nous plonge dans l’ambiance dès les premières lignes on peut évoquer Sodome et Gomorrhe ou encore Babylone. En lisant, des scènes du film de Bob Fosse « Cabaret » me sautait au visage et je n’ai eu aucune difficulté à me plonger dans cette superbe intrigue. L’auteur est un brillant conteur qui relie des personnages ayant existés dans un thriller historique et la vision d’une Allemagne allant tout droit vers les horreurs commises par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette irrémédiable montée du national socialisme, du populisme, des nazis jusqu’en 1933 est complètement présente dans ce tome comme une ombre néfaste, alors que nous lecteur savons déjà quelles en seront les terribles conséquences à venir. Ce livre permet un recul et nous donne une perspective historique sans égal, en cela il va bien au-delà d’un simple roman policier. Savoir que c’est la dernière aventure de Bernie Gunther est très frustrant, il ne me reste plus qu’à remonter le temps et piocher dans les nombreux ouvrages qui l’on précédé. Un coup de cœur pour ce roman. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/01/03/38656189.html