Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nathalie Somers

Nathalie Somers
Après un début de carrière dans l'ingénierie, Nathalie Somers a été professeure des écoles avant de se consacrer pleinement à l'écriture.

Avis sur cet auteur (19)

  • add_box
    Couverture du livre « Les cousins Holmes Tome 3 : l'affaire du médaillon » de Nathalie Somers aux éditions Didier Jeunesse

    Marie-Hélène Fasquel sur Les cousins Holmes Tome 3 : l'affaire du médaillon de Nathalie Somers

    Ce roman jeunesse est une véritable pépite, tout comme les précédents ouvrages de l'auteure. Il réussit à combiner plusieurs éléments captivants tels que le suspense, la poésie, l'humour pince-sans-rire, la métaphore filée, les références littéraires et la culture britannique. De plus, il...
    Voir plus

    Ce roman jeunesse est une véritable pépite, tout comme les précédents ouvrages de l'auteure. Il réussit à combiner plusieurs éléments captivants tels que le suspense, la poésie, l'humour pince-sans-rire, la métaphore filée, les références littéraires et la culture britannique. De plus, il revisite une nouvelle de Sherlock Holmes. L'intrigue est riche en rebondissements.
    L'auteure dresse un portrait truculent d'un jeune Sherlock, âgé de seulement 6 ans (approchant de l'âge de raison…, même si Honorius, son grand cousin, ne serait pas d’accord avec cette formule). Les rapports entre les deux personnages sont à la fois amusants et intelligemment développés.
    Le style est superbe, avec une plume qui rappelle les aventures classiques de Sherlock Holmes. L'auteure parvient à capturer l'essence de cet univers tout en le rendant accessible aux jeunes lecteurs.
    Une lecture à ne pas manquer !

  • add_box
    Couverture du livre « Le voyage de l'herboriste » de Nathalie Somers et Juliette Laude aux éditions Didier Jeunesse

    Marie-Hélène Fasquel sur Le voyage de l'herboriste de Nathalie Somers - Juliette Laude

    Une très belle histoire, comme les précédentes de l'auteure. Les jeunes lecteurs adoreront le petit héros, Ywen, l'adorable Violette, les créatures aux noms étranges, cette aventure, qui n'est pas sans rappeler l'importance de prendre soin de notre planète et de la nature qui, comme dans ce...
    Voir plus

    Une très belle histoire, comme les précédentes de l'auteure. Les jeunes lecteurs adoreront le petit héros, Ywen, l'adorable Violette, les créatures aux noms étranges, cette aventure, qui n'est pas sans rappeler l'importance de prendre soin de notre planète et de la nature qui, comme dans ce conte moderne, nous offre tant ! Une intrigue parfaite pour le public visé, de superbes illustrations, qui font rêver, et une quête écologique. On pense à Jack et le haricot magique : les graines peuvent avoir de grands pouvoirs ! Ne serait-ce qu'en se reproduisant pour nous nourrir, nous soigner. Et nos deux personnages attachants, qui ne reculent devant rien, sont eux-mêmes reliés à la terre par leurs prénoms : Violette la fleur, si courageuse, et Ywen qui ressemble à Ewen, l'if indestructible. Tous les ingrédients sont réunis pour plaire aux jeunes lecteurs. Un roman qui permet de s’évader, de voyager, d'apprendre et de se détendre ! À offrir sans hésiter !

  • add_box
    Couverture du livre « 36 heures dans la brume » de Nathalie Somers aux éditions Bayard Jeunesse

    Kateginger63 sur 36 heures dans la brume de Nathalie Somers

    Course-poursuite et identité: cocktail explosif pour les jeunes
    *
    J'ai choisi ce court roman destiné à la jeunesse notamment pour le faire lire à mon ado de 15 ans. N'ayant pas encore eu le temps (devoirs scolaires oblige), je me suis "dévouée" à cette lecture qui fût agréable mais pas non...
    Voir plus

    Course-poursuite et identité: cocktail explosif pour les jeunes
    *
    J'ai choisi ce court roman destiné à la jeunesse notamment pour le faire lire à mon ado de 15 ans. N'ayant pas encore eu le temps (devoirs scolaires oblige), je me suis "dévouée" à cette lecture qui fût agréable mais pas non plus inoubliable.
    Je m'explique : le scénario est très classique pour un roman classé "aventures jeunesse". Les héros sont esquissés mais pas si fouillés (le format court ne s'y prête pas forcément non plus). Le style est simple.
    Mais j'ai passé un bon moment de détente un soir de pluie. ET rien que pour cela , je peux le conseiller à nos ados, ceux pour qui la lecture est un passage obligé dans leur cours de français :)
    Peut-être aussi pour relancer une panne de lecture?
    Action, vitesse, quête d'identité, le souffle est là.

  • add_box
    Couverture du livre « 36 heures dans la brume » de Nathalie Somers aux éditions Bayard Jeunesse

    Dominique Sudre sur 36 heures dans la brume de Nathalie Somers

    Quand San Francisco s'embrume nous chantait Maxime le Forestier dans les années 70.
    Nathalie Somers nous fait quant à elle retrouver la ville dans les années 30. En 1937 exactement, alors que le Golden Gate Bridge qui enjambe majestueusement la baie de sa belle couleur orange vient tout juste...
    Voir plus

    Quand San Francisco s'embrume nous chantait Maxime le Forestier dans les années 70.
    Nathalie Somers nous fait quant à elle retrouver la ville dans les années 30. En 1937 exactement, alors que le Golden Gate Bridge qui enjambe majestueusement la baie de sa belle couleur orange vient tout juste d'être construit.

    Un adolescent est miraculeusement sauvé par des pêcheurs alors qu'il flottait accroché à un vieux pneu malencontreusement jeté dans la baie (prétexte à évoquer les dégâts de la polution, déjà à cette époque). Mais Matt, puisque s'est son prénom, souffre d'une amnésie passagère et ne sait pas ce qu'il fait là.

    Peu à peu, la mémoire lui revient. Malgré ses blessures, intrépide et décidé, il sait qu'il doit absolument sauver une jeune fille en détresse.
    Sa quête va le ramener dans le quartier du port, à la rencontre d'une jeune chinoise qui va l'aider à retrouver celle qui n'est autre que sa soeur jumelle, Mary.
    C'est donc avec l'aide de Jiao qu'il va affronter les hommes d'al Capone, alors incarcéré à Alcatraz, la célèbre prison dont on ne s'évade jamais, mais également les bandes rivales, gangs de petits blancs oisifs et belliqueux ou tongs des jeunes chinois qui tiennent eux aussi en coupe réglée le quartier de chinatown.
    Toute l'intrigue est prétexte à évoquer les différents quartiers de San Francisco, les conflits entre communautés, la spécificité de chinatown ou encore une allusion à la pègre avec l'arrestation du grand Al Capone, une courte plongée dans la ville des années 20.

    Bien sûr, je ne correspond pas au public auquel est destiné ce roman, 12 ans et plus, et donc j'ai parfois trouvé que quelques explications n'étaient pas assez poussées ou détaillées. Mais l'impression générale est bien rendue. Les principaux protagonistes vont rapidement se rapprocher pour réussir leur folle entreprise de sauvetage. le rythme est soutenu, pas ou peu de temps mort, une lecture agréable qui devrait séduire les amateurs de thriller en herbe.