Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marie-Helene Poitras

Marie-Helene Poitras
Née en 1975 à Ottawa, Marie Hélène Poitras est journaliste spécialisée en musique et éditrice d'un blog sur la littérature contemporaine du site nationale Radio-Canada. Elle publie son premier roman Soudain le Minotaure en 2002 qui lui vaut le prestigieux prix Anne-Hébert.

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Griffintown » de Marie-Helene Poitras aux éditions Alto Voce

    Maximilien Vergnaud sur Griffintown de Marie-Helene Poitras

    C'est bien la première fois que je lis une histoire dont des cochers sont les héros ! Je recommencerai avec plaisir.
    Pari réussi pour l'auteure. Elle nous embarque dans son "Far Ouest" du Vieux-Montréal. J'ai mis un peu de temps à comprendre que le récit se déroulait de nos jours, jusqu'à la...
    Voir plus

    C'est bien la première fois que je lis une histoire dont des cochers sont les héros ! Je recommencerai avec plaisir.
    Pari réussi pour l'auteure. Elle nous embarque dans son "Far Ouest" du Vieux-Montréal. J'ai mis un peu de temps à comprendre que le récit se déroulait de nos jours, jusqu'à la mention de Kanye West et des cellulaires (à prononcer avec l'accent québécois). C'est sans doute une preuve que l'auteure parvient à recréer une ambiance de western.
    Comme je le disais, les héros sont les cochers, des cochers pour touristes chargés de faire visiter, avec monture et carriole, les jolis coins de Griffintown. Ces cochers sont tous plus ou moins abîmés par la vie. Ils se raccrochent tous à leurs chevaux, j'ai bien aimé la façon dont ils sont décrits par l'auteure, on croirait presque que ce sont des humains.
    Tout au long de la lecture, on sent que quelque chose va arriver, quelque chose de tragique. C'est le cas.
    Je salue le talent de l'auteure pour arriver à recréer cette atmosphère si étrange qui nous est contemporaine et qui nous renvoie à la fois 150 ans en arrière...