Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marcel Brion

Marcel Brion
Marcel Brion (1895-1984) a été élu à l'Académie française en 1964. Historien de l'art, romancier, notamment de romans fantastiques, il a écrit un grand nombre de monographies consacrées aux artistes de la Renaissance italienne. Il est aussi l'auteur de L'Allemagne romantique en quatre volumes (19... Voir plus
Marcel Brion (1895-1984) a été élu à l'Académie française en 1964. Historien de l'art, romancier, notamment de romans fantastiques, il a écrit un grand nombre de monographies consacrées aux artistes de la Renaissance italienne. Il est aussi l'auteur de L'Allemagne romantique en quatre volumes (1962-1978).

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Ivre d'un rêve héroïque et brutal » de Marcel Brion aux éditions Fallois

    Laurent Lebourg de CAJELICE sur Ivre d'un rêve héroïque et brutal de Marcel Brion

    Il est regrettable de voir combien de bons écrivains tombent hâtivement dans l'oubli quelques années après leur mort. Il suffit que leurs éditeurs renoncent à maintenir leur oeuvre dans une collection de poche, pour que leur image s'efface alors inexorablement. L'écrivain Marcel Brion...
    Voir plus

    Il est regrettable de voir combien de bons écrivains tombent hâtivement dans l'oubli quelques années après leur mort. Il suffit que leurs éditeurs renoncent à maintenir leur oeuvre dans une collection de poche, pour que leur image s'efface alors inexorablement. L'écrivain Marcel Brion échapperait-il à cette fatalité ? La fille de cet académicien éclectique mort en 1984 vient en effet de renouveler son passeport pour l'éternité. En fouillant dans ses vieux papiers, Agnès Brion a déniché un roman inédit de son père datant des années trente. Il retrace la vie d'un grand conquérant malchanceux : l'Espagnol Hernando de Soto. Le long titre énigmatique de ce livre fait référence au poème du Cubain Jose Maria de Heredia qui aimait à célébrer en vers ses ancêtres conquistadors.
    La première partie relate comment un jeune Hidalgo désargenté, issu d'une des régions les plus pauvres de l'Espagne, est rentré couvert d'or et de gloire après sa participation à la conquête du Pérou. Mais comme une vie de confort et de reconnaissance sociale ne suffisait pas à son désir d'aventure, il décida de conquérir sa part du Nouveau Monde en débarquant en Floride. Quoi que remarquablement planifiée, son expédition se solda par un terrible échec. Outre l'hostilité systématique des Indiens, décimant ses hommes au compte goutte, l'armée composée de plusieurs centaines de cavaliers suivit un parcours sinueux et incertain à travers des territoires inconnus. En dépit des avertissements de leurs infortunés prédécesseurs, cette immense troupe s'obstina à poursuivre deux objectifs bien précis. Il s'agissait de la cité d'or de Cibola et de la fontaine de jouvence. La richesse à foison et la jeunesse éternelle, tels étaient les deux graals pour lesquels ces hommes prenaient des risques insensés. Leur quête les conduisit des Appalaches au Mississipi, une odyssée exceptionnelle pour l'époque. Conquistador envouté par sa farouche conquête, Hernando de Soto se laissera vaincre et absorber par un territoire vierge trop grand pour lui. Il deviendra plus tard celui des États-Unis.
    Ce fier cavalier à l'armure rouillée mourut avant le terme de son voyage, ce qui lui évita de subir l'humiliation d'un retour sans gloire. Afin de préserver sa dépouille d'une profanation rituelle, les derniers fidèles du conquérant de chimères eurent l'idée très poétique de l'inhumer en l'immergeant dans le grand fleuve Mississipi. Une cérémonie fortement symbolique qui inspira quelques siècles plus tard le poète Jose Maria de Heredia et le romancier William Carlos William. Ils élevèrent ce rêveur cuirassé au panthéon des héros romantiques, avant que Marcel Brion n'en apporte la touche finale. L'expédition De Soto est rentrée sans trésors et n'a fondé aucune cité. Mais l'homme métamorphosé malgré lui en explorateur géographique, a laissé un nom dans la liste prestigieuse des arpenteurs du monde.

  • add_box
    Couverture du livre « L'ermite au masque de miroir » de Marcel Brion aux éditions Albin Michel

    Texane 18 sur L'ermite au masque de miroir de Marcel Brion

    Non terminé

    Non terminé