Jean Hegland

Jean Hegland
JEAN HEGLAND est née en 1956 dans l'État de Washington. Après avoir accumulé les petits boulots, elle devient professeur en Caroline du Nord. À vingt-cinq ans, elle se plonge dans l'écriture, influencée par ses auteurs favoris, William Shakespeare, Alice Munro et Marilynne Robinson. Son premie... Voir plus
JEAN HEGLAND est née en 1956 dans l'État de Washington. Après avoir accumulé les petits boulots, elle devient professeur en Caroline du Nord. À vingt-cinq ans, elle se plonge dans l'écriture, influencée par ses auteurs favoris, William Shakespeare, Alice Munro et Marilynne Robinson. Son premier roman Dans la forêt paraît en 1996 et rencontre un succès éblouissant. Elle vit aujourd'hui au coeur des forêts de Caroline du Nord et partage son temps entre l'apiculture et l'écriture.

Avis (40)

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la forêt » de Jean Hegland aux éditions Gallmeister

    Carrie sur Dans la forêt de Jean Hegland

    Ce roman m'intriguait depuis un bon bout de temps grâce notamment à sa belle couverture dans la collection Totem des éditions Gallmeister.

    Nell et Eva, deux soeurs, sont désormais seules au monde, dans tous les sens du terme. L'auteure nous plonge dans un futur très très proche où une...
    Voir plus

    Ce roman m'intriguait depuis un bon bout de temps grâce notamment à sa belle couverture dans la collection Totem des éditions Gallmeister.

    Nell et Eva, deux soeurs, sont désormais seules au monde, dans tous les sens du terme. L'auteure nous plonge dans un futur très très proche où une catastrophe vient de se produire, les humains meurent les uns après les autres, des maladies disparues font leur réapparition, il n'y a plus d'électricité ni d'eau courante. Et nous allons suivre ces deux soeurs dans leur lutte pour survivre, coûte que coûte, au coeur d'une forêt hostile qui pourrait néanmoins les sauver.

    Jean Hegland nous décrit avec brio l'univers restreint de ces deux soeurs, alternant le présent avec des incursions dans le passé. Nous ne saurons pas grand chose de la "catastrophe", ce n'est pas là le plus important, nous en apprendrons par contre suffisamment sur la vie de Nell et Eva, avant et maintenant, comme une mise en garde dans nos propres vies car ce roman, écrit en 1996, se rapproche dangereusement de ce que notre planète est en train de vivre. Ou de mourir.

    L'écriture de l'auteure est fluide et agréable. J'ai aimé me laisser aller à suivre ses descriptions de la nature.

    Je sais qu'il y a une scène "dérangeante" dans ce roman et je comprends qu'elle ait pu choquer certains lecteurs. Pour ma part, même si elle aurait pu être évitée, je ne l'ai pas trouvé si dénuée de sens pour autant. À chacun de se faire sa propre opinion.

    A la lecture de ce roman, j'ai très vite pensé au premier sujet de philosophie donné par mon prof en terminale. La nature nous fait-elle violence ? Nous avions conclu que non, qu'elle ne faisait que reprendre ses droits. Et c'est bien ce qu'elle est en train de faire après que l'homme a détruit ce qu'il pouvait détruire.

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la forêt » de Jean Hegland aux éditions Gallmeister

    Pascal Gillet sur Dans la forêt de Jean Hegland

    1996-2017, que la traversée de l'Atlantique est longue parfois à dos de pages de livre à traduire. Perdu dans les arcanes d'une édition touffue et prolifique, ce roman, une dystopie qui ne dit pas son nom, a enfin atteint les rives de la vieille Europe.
    Nell et Eva ont été accueillies comme il...
    Voir plus

    1996-2017, que la traversée de l'Atlantique est longue parfois à dos de pages de livre à traduire. Perdu dans les arcanes d'une édition touffue et prolifique, ce roman, une dystopie qui ne dit pas son nom, a enfin atteint les rives de la vieille Europe.
    Nell et Eva ont été accueillies comme il se doit avec les honneurs du jardinier mental qui me fait office de cerveau disponible! Bienvenue à vous!
    Votre vie au plus près des arbres de la forêt qui entoure votre maison isolée, alors que tout a sombré alentour, mérite d'être lue et écoutée.
    Jean Hegland a déjà tout compris si tôt ! La nature se passera de nous quand nous aurons tout gâché et vilipendé. Nous, survivants, auront à nous plier à Ses lois;

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la forêt » de Jean Hegland aux éditions Gallmeister

    La Bibliothèque de Juju sur Dans la forêt de Jean Hegland

    Dans la forêt, lointaine, on entend le coucou.

    Mais pas seulement… En tendant l’oreille, on distingue des voix. Celles de deux jeunes femmes. Elles sont sœurs et ont un tout petit moins d’une année d’écart. Elles sont sœurs et vivent seules dans cette forêt. Elles se prénomment Nell et Eva et...
    Voir plus

    Dans la forêt, lointaine, on entend le coucou.

    Mais pas seulement… En tendant l’oreille, on distingue des voix. Celles de deux jeunes femmes. Elles sont sœurs et ont un tout petit moins d’une année d’écart. Elles sont sœurs et vivent seules dans cette forêt. Elles se prénomment Nell et Eva et ce sont des héroïnes, des vraies.

    Leur mère est morte. Leur père a suivi. Le monde a changé. La civilisation a sombré, peu à peu. La forêt elle, est restée la même.

    Comme une vieille amie, elle semble veiller sur les deux sœurs. Pendant que Nell lit l’encyclopédie pour ne pas sombrer, Eva danse des heures entières et sans musique, faute d’électricité. Chacun e se raccroche à l’espoir qu’un jour, tout rentrera dans l’ordre.

    Nell raconte dans un cahier, par bribes, la fin du monde et la fin de son monde. Mais on ne sait pas tout. Il reste des zones d’ombre. On palpite avec ces sœurs et leur immense amour. Qui les aide à survivre. A dépasser le malheur. A affronter l’adversité. A vivre, un jour après l’autre. Une douleur après l’autre. Un petit bonheur la chance.

    DANS LA FORÊT est un roman magistral sur les liens qui unissent ceux qui s’aiment. Un roman sur notre monde et une réflexion sur cette civilisation pendue à un fil. Un roman sur la solitude humaine. Sur cette nature qui nous survivra.

    Je vous remercie la famille de m’avoir poussé à lire ce roman captivant et émouvant à la fois! Une valeur sûre ! Et toujours une sublime couverture. J’avoue l’avoir souvent dévorée des yeux durant ma lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la forêt » de Jean Hegland aux éditions Gallmeister

    Chantal Lafon sur Dans la forêt de Jean Hegland

    L’écoute de ce livre a été comme une grande claque.
    Ce livre a été écrit en 1996 et découvert en France en 2017, vingt années de perdues, mais là le temps peut se rattraper car c’est un livre qui sera culte, un livre en relecture assurément.
    Nelle et Eva dix-sept et dix-huit doivent faire face...
    Voir plus

    L’écoute de ce livre a été comme une grande claque.
    Ce livre a été écrit en 1996 et découvert en France en 2017, vingt années de perdues, mais là le temps peut se rattraper car c’est un livre qui sera culte, un livre en relecture assurément.
    Nelle et Eva dix-sept et dix-huit doivent faire face à une situation dramatique, elles sont seules au monde.
    C’est Nell, la plus jeune qui nous raconte leur vie.
    Dans une Amérique ayant subi une sorte d’apocalypse dont on ne connait pas l’origine mais juste les effets désastreux.
    Peu à peu tout s’est arrêté, d’abord l’électricité donc plus de moyens de communication, plus d’approvisionnement ou de transport…
    Les gens meurent ou désertent les lieux pour un ailleurs incertain.
    « Je n’ai jamais vraiment su comment nous consommions. C’est comme si nous ne sommes tous qu’un ventre affamé, comme si l’être humain n’est qu’un paquet de besoins qui épuisent le monde. Pas étonnant qu’il y ait des guerres, que la terre et l’eau soient polluées. Pas étonnant que l’économie se soit effondrée. »
    Nell et Eva ont un atout, cela déjà plusieurs années qu’elles sont habituées à vivre hors du monde. Leurs parents voulaient vivre différemment c’est pourquoi ils s’étaient installés au cœur de cette forêt.
    Leur mère va mourir de maladie et le père quelques temps plus tard d’un terrible accident.
    Seules au monde elles vont devoir faire des choix.
    Nell et Eva vont souvent se disputer comme deux personnes devant faire face et vivant une proximité qui finit par être éprouvante. Pourtant elles resteront solidaires.
    Nell avancera avec courage, elle étudie tous les livres de la maison, la botanique n’aura plus de secrets pour elle, elle va s’étonner de pouvoir, se nourrir, se soigner, se chauffer, se protéger…grâce à dame nature.
    « Petit à petit, la forêt que je parcours devient mienne, non parce que je la possède, mais parce que je finis par la connaître. Je la vois différemment maintenant. Je commence à saisir sa diversité – dans la forme des feuilles, l’organisation des pétales, le million de nuances de vert. Je commence à comprendre sa logique et à percevoir son mystère. »
    Ce sera comme si cette forêt dans laquelle elles vivent était le ventre maternel. A la différence qu’elles vont devoir inventer le « liquide amniotique »qui va les maintenir en vie.
    Seule méfiance l’homme, car ce n’est pas de la nature que vient le mal mais de l’homme et de lui seul.
    Leur mère leur disait « Ta vie t’appartient. »
    Chacune des filles vont illustrer cette parole.
    La force de ce roman, réside dans le fait qu’il ne se présente pas comme une leçon de morale, mais plutôt comme un guide de survie.
    Jean Hegland fait preuve d’une belle inventivité dans les situations décrites, les imprévus se multiplient pour toujours déboucher sur d’autres situations qui mettent en exergue que chacun de nous à des forces insoupçonnées.
    Un livre qui va faire changer bien des regards et des attitudes, modifier des habitudes pour reconnaître que la nature est notre refuge et notre allié, donc à préserver.
    Merci de sa confiance à Audiolib.
    ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 8 août 2019.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !