Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Francois Parot

Jean-Francois Parot
Jean-François Parot est ambassadeur en Guinée-Bissau et historien de formation. Pour écrire les aventures de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet dans la France de Louis XV et de Louis XVI, il s'est appuyé sur sa solide connaissance du Paris du XVIIIe siècle. Le Sang des farines, couronné pa... Voir plus
Jean-François Parot est ambassadeur en Guinée-Bissau et historien de formation. Pour écrire les aventures de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet dans la France de Louis XV et de Louis XVI, il s'est appuyé sur sa solide connaissance du Paris du XVIIIe siècle. Le Sang des farines, couronné par le prix de l'Académie de Bretagne, est le sixième volume de cette série au succès sans cesse grandissant.

Avis sur cet auteur (25)

  • add_box
    Couverture du livre « Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.12 ; la pyramide de glace » de Jean-Francois Parot aux éditions 10/18

    flo04 sur Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.12 ; la pyramide de glace de Jean-Francois Parot

    Un univers passionnant créé par Jean-Francois Parot.
    Le soucis des détails :
    on a l'impression d'arpenter avec les héros les rues de la capitale, ou d'être à table avec eux et de déguster les mets préparés par Catherine...

    Un univers passionnant créé par Jean-Francois Parot.
    Le soucis des détails :
    on a l'impression d'arpenter avec les héros les rues de la capitale, ou d'être à table avec eux et de déguster les mets préparés par Catherine...

  • add_box
    Couverture du livre « Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.13 ; l'inconnu du pont Notre-Dame » de Jean-Francois Parot aux éditions 10/18

    martine daigre sur Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.13 ; l'inconnu du pont Notre-Dame de Jean-Francois Parot

    De la difficulté en début de lecture. Il faut s'habituer au langage qui diffère de nos habitudes de lecteurs, ensuite, passé les quarante premières pages, le rythme suit, les mots ne sont plus des inconnus et l'histoire nous prend avec des bribes apprises dans l'enfance comme le collier de la...
    Voir plus

    De la difficulté en début de lecture. Il faut s'habituer au langage qui diffère de nos habitudes de lecteurs, ensuite, passé les quarante premières pages, le rythme suit, les mots ne sont plus des inconnus et l'histoire nous prend avec des bribes apprises dans l'enfance comme le collier de la reine ; nous sommes en 1783 , le royaume de France va mal et les complots sont pléthores.

  • add_box
    Couverture du livre « Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.1 ; l'énigme des Blancs-Manteaux » de Jean-Francois Parot aux éditions 10/18

    NADIA D'ANTONIO sur Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.1 ; l'énigme des Blancs-Manteaux de Jean-Francois Parot

    Et encore une critique qui attendait sa publication !
    Bien sagement rangé, ce livre de Jean-François Parot, « L'énigme des Bancs-Manteaux », le premier tome d'une série où le héros est Nicolas le Floch.

    D'abord l'auteur : Jean-François Parot est né à Paris en 1946 et décédé en 2018, à...
    Voir plus

    Et encore une critique qui attendait sa publication !
    Bien sagement rangé, ce livre de Jean-François Parot, « L'énigme des Bancs-Manteaux », le premier tome d'une série où le héros est Nicolas le Floch.

    D'abord l'auteur : Jean-François Parot est né à Paris en 1946 et décédé en 2018, à Massillac. Il a oeuvré aussi bien en tant que diplomate qu'écrivain. Il a ainsi été ambassadeur France en Guinée-Bissau et a également été l'auteur des Enquêtes de Nicolas le Floch, toute une série de romans policiers, au XVIIIe siècle, ayant lieu à Paris.

    A présent, cette histoire :
    Nous sommes en 1761. Nicolas le Floch part de sa Bretagne natale pour servir M. de Sartine (qui dirige les affaires secrètes de Louis XV (j'ai presque envie de dire « les renseignements généraux » mais restons à cette époque…).
    Le Breton Nicolas va devenir commissaire au Châtelet et le lecteur suit le début de sa carrière : « Je dois vous prévenir d'une autre disparition. le commissaire Lardin n'a pas été revu depuis vendredi soir. (…)
    La réponse de Secmagus fut simple et surprenante.
    Cela devait arriver.
    La plume de Bourdeau se mit à crisser de plus belle.
    - Que voulez-vous dire ?
    - Que Lardin, à force de mépriser le genre humain, devait s'attirer des ennuis. »

    Ainsi, l'enquête sur cette disparition de Lardin est confiée à notre jeune Nicolas le Floch et cela ne va pas être de tout repos car on voit de la cruauté – des crimes – de la débauche – des vols – de la corruption, etc … tout ce qui fait un bon roman policier.
    Mais on trouve également un côté historique. Notre héros va rapidement « prendre du galon » dans cette affaire qui touche de près le roi Louis XV ainsi que Mme de Pompadour.
    L'auteur nous fait revivre l'atmosphère de ce Paris du XVIIIe siècle avec ses rues et les passants. En toile de fond, c'est un Paris surprenant de réalisme où le milieu policier est truffé de « mouches » (ceux que l'on nomme à présent, « des indics »).
    L'auteur ne manque pas de nous donner des détails et restitue la magie du contexte.

    Ainsi, pour son premier roman, Jean-François Parot arrive à mêler habilement le passé avec le présent de Nicolas le Floch et c'est une belle réussite.
    Celle-ci a engendré des suites, que j'ai lues également, avec un plaisir toujours égal et je ne manquerai d'en publier des critiques (à présent je garde cela à l'esprit).

  • add_box
    Couverture du livre « Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.6 ; le sang des farines » de Jean-Francois Parot aux éditions 10/18

    Géland Charline sur Les enquêtes de Nicolas Le Floch T.6 ; le sang des farines de Jean-Francois Parot

    J'ai eue du mal à entrer dans l'histoire (d'habitude je dévore les enquêtes de Nicolas Le Floch). La France d'avant la révolution y est très bien décrite, les personnages ont de l'épaisseur, par contre l'intrigue est complexe et la révolte du peuple n'est pas assez exploitée.

    J'ai eue du mal à entrer dans l'histoire (d'habitude je dévore les enquêtes de Nicolas Le Floch). La France d'avant la révolution y est très bien décrite, les personnages ont de l'épaisseur, par contre l'intrigue est complexe et la révolte du peuple n'est pas assez exploitée.