Jean-David Morvan

Jean-David Morvan
Né en 1969 en Champagne, Jean-David Morvan découvre la BD très jeune. Après son bac, il commence ses études à l'Ecole Saint Luc de Bruxelles. D'abord intéressé par le dessin, il se tourne rapidement vers le scénario et quitte l'école en 1993 pour travailler au scénario de deux albums chez Zenda, ... Voir plus
Né en 1969 en Champagne, Jean-David Morvan découvre la BD très jeune. Après son bac, il commence ses études à l'Ecole Saint Luc de Bruxelles. D'abord intéressé par le dessin, il se tourne rapidement vers le scénario et quitte l'école en 1993 pour travailler au scénario de deux albums chez Zenda, « Reflets Perdus » avec Savoia et « Horde » avec Whamo. La même année, il commence deux grandes aventures chez Glénat : « Nomad » avec Savoia et « H.K. » avec Trantkat. Il a ensuite signé plusieurs séries chez Delcourt dont le best-seller « Sillage » avec Buchet, « Troll » avec Sfar et Boiscommun, « Le Cycle de Tschaï » avec Li-An, parmi d'autres. Il vient récemment de signer « Trop de bonheur », « Lord Clancharlie » chez Delcourt, « Je suis morte » pour la collection Loge Noire de Glénat, «Reality Show »,« Al'Togo », «Fleau.world » chez Dargaud. Pour « Jolin », Jean-David Morvan a découvert Rubén, un jeune dessinateur espagnol bourré de talents qui signe ici son premier album. Il a notamment travaillé pour Soleil en dessinant plusieurs histoires pour « Lanfeust Mag ».

Avis (8)

  • Couverture du livre « Sauvage » de Jean-David Morvan et Aurelie Beviere et Gaelle Hersent aux éditions Delcourt

    P'tite Baf sur Sauvage de Jean-David Morvan - Aurelie Beviere - Gaelle Hersent

    Une couverture choc qui fait hésiter…et un récit basé sur une histoire vraie, celle de Marie-Angélique Le Blanc.

    La peur est au cœur du récit : peur de perdre la vie, de perdre sa liberté, peur de l’autre qui trop souvent agresse.
    Tout est vrai ou presque dans ce récit, l’histoire de cette...
    Voir plus

    Une couverture choc qui fait hésiter…et un récit basé sur une histoire vraie, celle de Marie-Angélique Le Blanc.

    La peur est au cœur du récit : peur de perdre la vie, de perdre sa liberté, peur de l’autre qui trop souvent agresse.
    Tout est vrai ou presque dans ce récit, l’histoire de cette enfant qui semble vivre plusieurs existences différentes, successives et qui se trouve au centre de querelles idéologiques à certains moments de son existence.

    Le récit n’est pas linéaire, chronologique, on assiste à des allers-retours dans la vie de Marie-Angélique en fonction des faits qui la heurtent et ressuscitent d’autres aspects de son existence dans sa mémoire défaillante.

    Le graphisme est varié, s’attachant à rendre l’atmosphère, de chacun des lieux de chacune des époques de la vie de Marie-Angélique, Gaëlle Hersent excelle à créer ainsi diverses ambiances.


    Le récit, le graphisme font preuve d’un grand respect pour ce destin, exceptionnel et rende hommage à cette enfant sauvage et à la femme qu’elle est devenue.

    La fin lyrique et poétique constitue un message d’espoir pour le lecteur.

  • Couverture du livre « Sillage t.15 ; chasse gardée » de Jean-David Morvan et Philippe Buchet aux éditions Delcourt

    Thierry Godelaine sur Sillage t.15 ; chasse gardée de Jean-David Morvan - Philippe Buchet

    Une heroine qui à travers ces aventures sur des planètes à des années lumière; nous fait vivre de bons moments de science fiction, monstres, robots de toutes sortes, végétations hostiles, tous les ingrédients sont là avec beaucoup de fraîcheur. Détente et bonne humeur assurée.

    Une heroine qui à travers ces aventures sur des planètes à des années lumière; nous fait vivre de bons moments de science fiction, monstres, robots de toutes sortes, végétations hostiles, tous les ingrédients sont là avec beaucoup de fraîcheur. Détente et bonne humeur assurée.

  • Couverture du livre « Zorn et Dirna t.1 ; les laminoirs » de Jean-David Morvan et Vincent Trannoy et Color Twins et Bruno Bessadi aux éditions Soleil

    André Utrago sur Zorn et Dirna t.1 ; les laminoirs de Jean-David Morvan - Vincent Trannoy - Color Twins - Bruno Bessadi

    Un des meilleurs concepts pour une série d'héroïc fantasy à mon avis : un roi a enfermé la mort dans un miroir ! Les gens ne meurent plus, ils pourissent ... Très drôle !

    Un des meilleurs concepts pour une série d'héroïc fantasy à mon avis : un roi a enfermé la mort dans un miroir ! Les gens ne meurent plus, ils pourissent ... Très drôle !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !