Jean Contrucci

Jean Contrucci

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (12)

  • Couverture du livre « L'affaire de la Soubeyranne » de Jean Contrucci aux éditions Lattes

    jml38 sur L'affaire de la Soubeyranne de Jean Contrucci

    Après un premier chapitre très corrida dans tous les sens du terme, ce douzième mystère de Marseille débute par la découverte de deux cadavres d'enfant dans une grotte qui est déjà une scène de crime fermée depuis la mort d'une fillette quelques années plus tôt.
    Comme souvent l'enquête prend...
    Voir plus

    Après un premier chapitre très corrida dans tous les sens du terme, ce douzième mystère de Marseille débute par la découverte de deux cadavres d'enfant dans une grotte qui est déjà une scène de crime fermée depuis la mort d'une fillette quelques années plus tôt.
    Comme souvent l'enquête prend son temps. Elle débouche cette fois sur une affaire plus sombre et plus sordide que dans les épisodes précédents avec de tristes personnages sans scrupules, le dénouement final s‘avérant relativement inattendu.
    Mais l'intérêt n'est pas que dans l'intrigue et on retrouve avec plaisir les personnages de Jean CONTRUCCI, le journaliste Raoul SIGNORET et toute sa petite famille et surtout Eugène BARUTEAU, oncle de Raoul et commissaire central de la police marseillaise, imposant personnage haut en couleur dont la perspicacité n'a d'égal que son féroce appétit.
    Comme dans les autres opus de la série l'auteur fait revivre pour notre plus grand plaisir le Marseille du début des année 1900 et ses environs, utilisant les noms de rues de l'époque, décrivant de façon imagée des commerces et des industries d'un autre temps pour chaque quartier où se déroule l'intrigue. Il émaille son récit de faits historiques ayant enrichi la vie marseillaise, utilise un langage parsemé d'expressions marseillaises où l'humour a toute sa place et nous enchante avec les magnifiques paysages servant notamment de cadre aux traditionnels repas de la famille BARUTEAU, avec du soleil et des senteurs pour le plaisir de nos sens.

  • Couverture du livre « La nuit des blouses grises » de Jean Contrucci aux éditions Lattes

    Miss Marple sur La nuit des blouses grises de Jean Contrucci

    Un policier gentillet, deux protagonistes de la même famille, l’oncle appartient à la police nationale et va bientôt partir à la retraite malgré sa grande implication dans son métier ; le neveu, journaliste de son état, fouillant partout où il ne faut pas, découvre avant les gens d’armes..tout...
    Voir plus

    Un policier gentillet, deux protagonistes de la même famille, l’oncle appartient à la police nationale et va bientôt partir à la retraite malgré sa grande implication dans son métier ; le neveu, journaliste de son état, fouillant partout où il ne faut pas, découvre avant les gens d’armes..tout un tas d’indices qui mèneront à la résolution de l’énigme !
    Quelle énigme ? Qui a dévalisé le train à deux minutes de la garde saint Charles à Marseille ? Qui a mis la main sur des centaines de lingots d’or qui passaient par là ?
    Et très vite, qui a assassiné Perroto ? puis l’indic du journalistre, puis..non je ne vous raconterai pas tout !!
    Une bande organisée dans les moindres détails, un milieu connu, des néophytes, des vieux de la vieille.
    Des meurtres prévus, d’autres improvisés, à l’arme blanche ou par balle, des taiseux, des bavards, des étrangers, oui des migrants !
    Et de belles descriptions de la vie du rail, les instruments de mesure, mais aussi une incursion dans le milieu de la boucherie et de ses blouses grises, dont le travail, dur et pénible , s’achève aux petites heures de la journée et permet d’autres « activités », plus rentables à condition de s’y connaitre !!
    Comme moi, vous apprendrez beaucoup en lisant ce policier, vous n’aurez pas de sueurs froides, ce n’est pas un thriller qui vous met dans des états impossibles, mais vous comprendrez petit à petit les méandres de la vie souterraine à Marseille, vous y retrouverez l’accent, les expressions, d’ailleurs traduites en notes de bas de page !! vous y reconnaitrez parfois des accents à la Pagnol, vous vous rendrez compte à quel point le quotidien, les malheurs et les petits bonheurs ont peu changé depuis ..
    Ah oui, j’oubliais, l’action se déroule en …1910 !

  • Couverture du livre « Le vol du gerfaut » de Jean Contrucci aux éditions Herve Chopin

    Philippe DUVAL sur Le vol du gerfaut de Jean Contrucci

    Un écrivain à succès est en panne d'inspiration depuis plusieurs années. Etant lui-même critique littéraire il est parfaitement conscient que son dernier manuscrit, presque achevé, n'est pas à la hauteur de ses précédents livres. Pour se tirer d'affaire vis-à-vis de son éditeur, il décide de se...
    Voir plus

    Un écrivain à succès est en panne d'inspiration depuis plusieurs années. Etant lui-même critique littéraire il est parfaitement conscient que son dernier manuscrit, presque achevé, n'est pas à la hauteur de ses précédents livres. Pour se tirer d'affaire vis-à-vis de son éditeur, il décide de se le faire voler. Evidemment son arnaque va se retourner contre lui... Jean Contrucci est l'auteur d'une série policière " Les mystères de Marseille ", journaliste il connaît bien la pègre marseillaise, mais il raconte ici une histoire plus personnelle et règle ses comptes avec le milieu de l'édition sans s'épargner lui-même. Il rédige à l'ancienne dans un style très soigné. Son roman est truffé d'anecdotes et l'assent du Midi les rend encore plus drôles . Son humour m'a donc séduit. L'intrigue, bien que convenue, est prenante. Toutefois j'ai largement préféré ses talents de conteur dans " La ville des tempêtes ", fiction historique décrivant la sécession de Marseille à l'époque de Henri IV.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !