Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Françoise Sagan

Françoise Sagan
Issue d'une famille de la grande bourgeoisie, Françoise Quoirez, dite Sagan, passe une enfance épargnée par les pénuries de la Seconde Guerre mondiale. Les années défilent et le triomphe se profile grâce à son roman 'Bonjour tristesse', écrit à l'âge de dix-huit ans. Bien que le public et la crit... Voir plus
Issue d'une famille de la grande bourgeoisie, Françoise Quoirez, dite Sagan, passe une enfance épargnée par les pénuries de la Seconde Guerre mondiale. Les années défilent et le triomphe se profile grâce à son roman 'Bonjour tristesse', écrit à l'âge de dix-huit ans. Bien que le public et la critique soient séduits, cette oeuvre suscite la polémique. Traitant du désir sexuel d'un point de vue féminin, les remarques le concernant sont quelque peu acerbes. Françoise Sagan adopte par la suite un style de vie des plus décalés, tant sur le plan de l'avoir que de l'être. Ses oeuvres s'en inspirent et mettent en exergue l'ennui et la fuite dans l'alcool. Elle incarne une insolence et une fraîcheur qui ne peuvent que choquer les étouffantes années 1950. Tentée par la scène, elle s'essaye à quelques pièces de théâtre : 'Château en Suède', 'la Robe mauve de Valentine', 'L' Excès contraire'... Malgré le succès de ses oeuvres, elle ne reçoit que peu de prix littéraires, mais se voit tout de même décerné en 1985 le prix Monaco, qui vient saluer l'ensemble de son oeuvre. Si l'on peut toujours discuter de sa véritable place dans le panthéon littéraire, Françoise Sagan était avant tout un être vrai et libre. Elle restera dans l'histoire comme un personnage, sans doute plus important que ses livres, un mythe dont la notoriété dépasse les frontières de l'Hexagone, le totem d'une époque faite de liberté et d'insouciance.

Articles en lien avec Françoise Sagan (3)

Avis sur cet auteur (47)

  • add_box
    Couverture du livre « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan et Frederic Rebena aux éditions Rue De Sevres

    Lechner virginie sur Bonjour tristesse de Françoise Sagan - Frederic Rebena

    Une BD qui retranscrit au plus près le roman de Françoise Sagan. J avais adoré le livre, la BD ne m'a pas déçu.

    Une BD qui retranscrit au plus près le roman de Françoise Sagan. J avais adoré le livre, la BD ne m'a pas déçu.

  • add_box
    Couverture du livre « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan aux éditions Pocket

    RG90 sur Bonjour tristesse de Françoise Sagan

    Evidemment le style est impeccable mais le sujet a vieilli. L'histoire dépeint toutefois bien l'ambiance de la fin des années 50 où les mœurs n'étaient pas encore libérées.

    Evidemment le style est impeccable mais le sujet a vieilli. L'histoire dépeint toutefois bien l'ambiance de la fin des années 50 où les mœurs n'étaient pas encore libérées.

  • add_box
    Couverture du livre « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan aux éditions Pocket

    Leslivresdenounett sur Bonjour tristesse de Françoise Sagan

    Chronique : https://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2020/05/chronique-litteraire-bonjour-tristesse.html

    J’avais ce classique dans ma bibliothèque et c’est vrai que depuis le collège et lycée, j’ai un peu de mal avec ce qu’on appelle les "classiques", je les boude sans honte , mais je veux...
    Voir plus

    Chronique : https://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2020/05/chronique-litteraire-bonjour-tristesse.html

    J’avais ce classique dans ma bibliothèque et c’est vrai que depuis le collège et lycée, j’ai un peu de mal avec ce qu’on appelle les "classiques", je les boude sans honte , mais je veux quand même commencer doucement à les lire...
    Après, honnêtement, je ne sais pas si ce livre est considéré comme un classique au sens strict du terme. Mais c’est un classique de cette autrice.

    Le récit a un style bien d’époque, on sent que l’écriture n’est pas celle des auteurs contemporains, mais cela fait du bien de retrouver un style, à travers une utilisation du passé simple par exemple.
    D’ailleurs, l’histoire se passe dans les années 50, On suit Cécile, 17 ans, qui vient de passer son bac et part dans le sud avec son père et la copine de ce dernier pour les vacances d’été. Mais une amie de son père débarque et là tout bascule.
    L’histoire est assez courte, elle tient sur un peu plus de 150 pages mais elle est assez intense. La narratrice est Cécile et on perçoit son point de vue, ses désirs et envies d’adolescente, dans les années 50.

    Certaines choses nous paraissent totalement désuètes tant cela est différent, en décalage avec les mœurs qu’on peut rencontrer aujourd’hui. Dans ce récit, on y perçoit les ombres d’un féminisme grandissant, les conditions des femmes, etc.
    Il n’y a pas beaucoup d’action mais le récit est assez tranchant, percutant, incisif. Tout se passe très vite et on est quasiment dans un récit en huis clos.
    On ne sait quelle partie prendre entre ce qui se passe et le ressenti de Cécile notamment. SUITE SUR LE BLOG

  • add_box
    Couverture du livre « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan aux éditions Pocket

    dubonheurdelire sur Bonjour tristesse de Françoise Sagan

    A l’heure où sort le dernier roman de Françoise Sagan, lors d’une publication posthume qui remet sur le devant de la scène cette auteure, moi, je me replonge dans le roman qui a fait de Françoise Sagan une figure de la littérature française, Bonjour Tristesse.
    Voici la présentation des...
    Voir plus

    A l’heure où sort le dernier roman de Françoise Sagan, lors d’une publication posthume qui remet sur le devant de la scène cette auteure, moi, je me replonge dans le roman qui a fait de Françoise Sagan une figure de la littérature française, Bonjour Tristesse.
    Voici la présentation des éditions Pocket :
    La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n'ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d'une femme de coeur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare.
    Je me suis posée la question de proposer ce roman à mes élèves de première en complément de l’étude de La Princesse de Clèves. Le regard que Françoise Sagan portait sur le monde petit bourgeois avait bouleversé le monde littéraire lors de la publication de Bonjour Tristesse. Mais aujourd’hui ce roman aurait-il le même impact ? la même force sur les lecteurs adolescents que j’ai chaque jour en face de moi ?
    Je ne pense pas… Qui pourrait se reconnaître dans l’histoire de Cécile, dans l’ambiguïté de la relation qu’elle entretient avec son père ? Mais je peux comprendre que ce roman ait pu avoir un parfum de scandale lors de sa sortie. Une jeune auteure, du flirt, un stratagème pour briser un mariage, une relation entre amour et haine, la découverte des plaisirs du corps, autant d’éléments qui ont pu il y a quelques années bouleverser le paysage littéraire. Mais aujourd’hui, on regarde ce roman avec distance et on se laisse bercer par une sorte de nostalgie littéraire…
    En résumé : un roman qui fut scandaleux et qui est devenu patrimonial.