Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Francois Roca

Francois Roca
François Roca est né à Lyon. Il poursuit des études à Paris à l'École nationale des arts appliqués Olivier-de-Serres, puis à Lyon, à l'école Émile- Cohl. Diplômé en 1993, il se consacre un temps à la peinture, puis exclusivement à l'illustration. Il illustre notamment les textes de son complic... Voir plus
François Roca est né à Lyon. Il poursuit des études à Paris à l'École nationale des arts appliqués Olivier-de-Serres, puis à Lyon, à l'école Émile- Cohl. Diplômé en 1993, il se consacre un temps à la peinture, puis exclusivement à l'illustration. Il illustre notamment les textes de son complice Fred Bernard, avec lequel il construit un univers imaginaire renouvelé à chaque album. François Roca réalise aussi des couvertures de romans et de magazines. Il vit aux Lilas.

Avis sur cet auteur (13)

  • add_box
    Couverture du livre « Djaïli Amadou Amal :

    Manika sur Djaïli Amadou Amal : "non aux mariages forces" de Maria Poblete - Francois Roca

    C'est l'histoire de Djaïli Amadou Amal qui nous est contée ici. Contrainte au mariage à l'age de 17 ans, elle n'a fait que se battre contre ces pratiques toute sa vie.

    Racontée comme un roman, j'ai découvert la vie de cette femme qui mène un vrai combat dont on a la chance d'échapper en...
    Voir plus

    C'est l'histoire de Djaïli Amadou Amal qui nous est contée ici. Contrainte au mariage à l'age de 17 ans, elle n'a fait que se battre contre ces pratiques toute sa vie.

    Racontée comme un roman, j'ai découvert la vie de cette femme qui mène un vrai combat dont on a la chance d'échapper en France. C'est bien écrit vivant, on en devine les horreurs sans qu'elles soient exprimées (ce livre est destiné à la jeunesse) mais permet d'ouvrir le dialogue.

    A la fin du livre, un état général des mariages forcés et les avancées juridiques sont exposées, ainsi que la chronologie de la vie de Djaïli et les autres références sont répertoriées.

    J'ai beaucoup aimé ce court roman, je pense qu'il mérite d'être mis en avant et de passer dans le maximum de mains.

  • add_box
    Couverture du livre « Djaïli Amadou Amal :

    des.livres.qui.senvolent sur Djaïli Amadou Amal : "non aux mariages forces" de Maria Poblete - Francois Roca

    Lecture et chronique à double voix avec ma fille pour lecteurs.com, que je remercie ainsi que Acte Sud Jeunesse pour l’envoi de ce livre.

    « Djaïli Amadou Amal : non aux mariages forcés » est écrit par Maria Poblete chez Actes Sud jeunesse, dans la bien nommée collection « Ceux qui ont dit...
    Voir plus

    Lecture et chronique à double voix avec ma fille pour lecteurs.com, que je remercie ainsi que Acte Sud Jeunesse pour l’envoi de ce livre.

    « Djaïli Amadou Amal : non aux mariages forcés » est écrit par Maria Poblete chez Actes Sud jeunesse, dans la bien nommée collection « Ceux qui ont dit NON » Ici, c’est un grand NON aux mariages forcés.

    Djaïli Amadou Amal est connue en France pour son livre « Les impatientes », lauréat du Prix Goncourt des Lycéens, un roman percutant qui dénonce le mariage forcé et le viol conjugal.

    Dans la première partie du livre, Maria Poblete nous raconte la vie de Djaïli Amadou Amal, qui a été mariée de force dès 17 ans à un homme qui en avait le double. Elle vivait pourtant dans une famille camerounaise érudite et rêvait de faire des études. Amal ne parvient pas à accepter les contraintes et les soumissions imposées par ce mariage, et elle réussit avec une grande force à quitter ce mari. Elle réalise alors son rêve: être écrivaine.
    Pour empêcher que d’autres filles subissent un mariage forcé et précoce, elle créé l’association « Femmes du Sahel ». On ne peut qu’admirer le courage d’Amal, qui parvient à s’arracher au poids des conventions et à la pression familiale, tout en continuant le combat pour l’émancipation des jeunes filles.

    Dans la deuxième partie du livre, l’autrice fait un point sur le mariage précoce et forcé, sur la polygamie et les mutilations faites aux filles dans le monde. On réalise avec effroi qu’une fille sur cinq est mariée de force avant 18 ans. Les conséquences sont multiples. Tout d’abord ces jeunes filles ne peuvent poursuivre leurs études et restent donc entièrement dépendantes des hommes. Mais en plus du viol subi dès la nuit de noces et ses graves conséquences psychologiques, les grossesses précoces sont la deuxième cause de mortalité des adolescentes dans le monde.

    Ce livre est plus qu’utile à lire entre femmes et filles, mais aussi par les garçons et les hommes. La notion de consentement qui est sous-jacente à ce livre est à comprendre par tous. Maria Poblete réussit à se mettre à la portée de jeunes adolescents, et la structure en deux parties permet une plus grande appropriation pour les jeunes qui ont toujours besoin de s’identifier. La partie romancée permet cela.

    Ma fille m’a posé de nombreuses questions après sa lecture, découvrant un monde sombre qu’elle n’imaginait pas. Cela permet d’élargir le débat sur la condition féminine en général et sur l’importance cruciale de l’éducation. Une question l’a perturbée: pourquoi ne parle t-on plus des filles d’Amal qui ont été kidnappées par son second mari ? Après quelques recherches sur internet, j’ai cru comprendre qu’elles ont été sauvées et qu’elles sont actuellement étudiantes à l’université.

    Ce roman est à mettre entre toutes les mains, c’est un témoignage utile et bouleversant pour comprendre et lutter contre les violences faites aux filles dans le monde. Je découvre cette collection « Ceux qui ont dit NON », et il me tarde de découvrir les autres livres. Car c’est dès le plus jeune âge qu’il faut apprendre à dire NON.

  • add_box
    Couverture du livre « Djaïli Amadou Amal :

    Laurelyn13 sur Djaïli Amadou Amal : "non aux mariages forces" de Maria Poblete - Francois Roca

    Vous connaissez certainement l'autrice, Amal Amadou avec le livre "les impatientes" .Ce livre écrit par Maria Poblete nous raconte son mariage forcé à un homme de 54 ans lorsqu'elle en avait que 17. Un combat de femme qui va laisser tomber son rêve de devenir journaliste, de parcourir les livres...
    Voir plus

    Vous connaissez certainement l'autrice, Amal Amadou avec le livre "les impatientes" .Ce livre écrit par Maria Poblete nous raconte son mariage forcé à un homme de 54 ans lorsqu'elle en avait que 17. Un combat de femme qui va laisser tomber son rêve de devenir journaliste, de parcourir les livres car le plus important c'est d'être mariée. "C'est à cet instant que chaque jour, elle prend conscience de son désespoir"
    Un livre fort sur le mariage forcé, subir, respecter les règles mais Elle , elle veut vivre, terminer ses études, devenir journaliste! Ecrire pour raconter ."Ce que je vis depuis 465 jours est un cauchemar"
    Ce petit livre nous livre ce que cette femme Amal va devoir subir très tôt dans sa vie, la soumission, l'obéissance à l'homme, les femmes réduites au silence. Un récit poignant que vous conseille, sa force lui donne la volonté de s'enfuir et d'écrire pour dire Non !
    Aujourd'hui Amal lutte pour obtenir l'abolition de ces pratiques barbares et l'émancipation des filles.
    Un récit court qui s'adresse aussi à un jeune public, publié chez Actes sud jeunesse.
    Un bel engagement. Un livre à partager entre toutes les femmes
    Je remercie lecteurs.com et Actes sud pour ce livre coup de poing que j'ai pu lire avec ma fille .
    Merci et bonne lecture

  • add_box
    Couverture du livre « Djaïli Amadou Amal :

    marinda sur Djaïli Amadou Amal : "non aux mariages forces" de Maria Poblete - Francois Roca

    bonjour je le lirai avec ma fille de 19ans on discutait sur le résumé du livre elle me dit ha oui ca existe encore malheureusement et c est pas fini avec les traditions et la culture surtout avec ce monde qui change mais pas dans le bien ! nous avons deja vu un reportage ou des femmes sont...
    Voir plus

    bonjour je le lirai avec ma fille de 19ans on discutait sur le résumé du livre elle me dit ha oui ca existe encore malheureusement et c est pas fini avec les traditions et la culture surtout avec ce monde qui change mais pas dans le bien ! nous avons deja vu un reportage ou des femmes sont parties de leur tribu pour échapper à la barbarerie de leur mari -pour ma fille ca lui glace le sang heureusement qu elle st née en europe et en france pays des doits de l 'homme comme elle m explique -elle est est triste pour ses femmes qui ne peuvent pas échapper à ce rituel barbare comme dit l autrice et meme si elle s'échappe ou vont elle ces femmes ? qui va les accueillir et qui va prendre le risque ??? voila les réflexions de ma fille de 19ans nous espèrons le lire ensemble pour nous donner des réponses