E. L. James

E. L. James
EL James, ancienne productrice de télévision, mariée et mère de deux enfants, vit à Londres. Depuis sa plus tendre enfance, elle rêvait d'écrire des récits dont les lecteurs tomberaient amoureux, mais avait mis ces rêves entre parenthèses pour se consacrer à sa famille et à sa carrière.

Avis (119)

  • add_box
    Couverture du livre « Monsieur » de E. L. James aux éditions Lattes

    Vinie DUPUIS sur Monsieur de E. L. James

    Dès les premières pages, l'auteure nous prend dans la spirale de son roman.

    Maxim est un riche aristocrate qui vient de perdre son frère aîné Kit, lui laissant pour héritage son rôle de comte et toutes les responsabilités qui vont avec.
    Alessia vient d'Albanie et elle a échappé à des...
    Voir plus

    Dès les premières pages, l'auteure nous prend dans la spirale de son roman.

    Maxim est un riche aristocrate qui vient de perdre son frère aîné Kit, lui laissant pour héritage son rôle de comte et toutes les responsabilités qui vont avec.
    Alessia vient d'Albanie et elle a échappé à des trafiquants sexuels. Elle est la femme de ménage de Maxim.

    Bientôt les 2 jeunes gens vont tomber amoureux l'un de l'autre mais tout les opposent et le passé d'Alessia va bientôt refaire surface, compliquant leur situation.

    J'ai beaucoup aimé ce roman ! Alors certes il n'a rien d'un thriller mais on retrouve la plume de E.L. James et je n'ai pas été déçue un seul instant.

  • add_box
    Couverture du livre « Cinquante nuances T.2 ; cinquante nuances plus sombres » de E. L. James aux éditions Lgf

    veronique gaudin sur Cinquante nuances T.2 ; cinquante nuances plus sombres de E. L. James

    c'est mon préféré car enfin il y a une histoire qui bouge

    c'est mon préféré car enfin il y a une histoire qui bouge

  • add_box
    Couverture du livre « Cinquante nuances T.3 ; cinquante nuances plus claires » de E. L. James aux éditions Lgf

    veronique gaudin sur Cinquante nuances T.3 ; cinquante nuances plus claires de E. L. James

    'j'ai mieux apprécié celui ci car on découvre un peu plus l'histoire de leur vie

    'j'ai mieux apprécié celui ci car on découvre un peu plus l'histoire de leur vie

  • add_box
    Couverture du livre « Monsieur » de E. L. James aux éditions Lattes

    Lectrice - Lambda sur Monsieur de E. L. James

    « Monsieur » est LE livre que beaucoup de lecteurs attendent depuis l’énorme succès de la série « 50 nuances ». Comment revenir avec un nouveau livre après avoir cartonné avec sa précédente trilogie ? Plus qu’un défi pour un auteur, je pense que c’est une source de stress et d’angoisse de...
    Voir plus

    « Monsieur » est LE livre que beaucoup de lecteurs attendent depuis l’énorme succès de la série « 50 nuances ». Comment revenir avec un nouveau livre après avoir cartonné avec sa précédente trilogie ? Plus qu’un défi pour un auteur, je pense que c’est une source de stress et d’angoisse de décevoir ses fans.

    Le livre commence avec un chapitre plus que mystérieux, annonçant un univers sombre avec une intrigue un peu plus recherchée qu’une simple romance.
    Nous allons suivre à travers les chapitres Maxim, un riche aristocrate qui a toujours vécu dans le luxe et sans soucis… Jusqu’au jour où son frère aîné décède et qu’il hérite de tout : biens, fortune et responsabilités. Oui, il doit aujourd’hui gérer tout l’empire de leur famille et Maxim n’a jamais été préparé à cela.
    Au même moment, il va faire la connaissance de sa nouvelle femme de ménage : Alessia. Elle est secrète, discrète, incroyablement belle. Cette mystérieuse femme est une énigme pour lui, elle qui joue merveilleusement bien du piano, que fait-elle chez lui à faire ce métier ?

    Pour être honnête, je ressors vraiment mitigée de ma lecture.
    J’avais beaucoup aimé sa série « 50 nuances » et malgré tout, je m’attendais à retrouver des similitudes avec sa trilogie dans « Monsieur ». Oui, il y a des points communs, mais il y a aussi beaucoup de différences.

    Le personnage principal, Maxim, est assez ressemblant à Christian Grey. Il est fortuné, il est beau, tout lui réussit. Il enchaîne les rencontres d’un soir, ne veut pas se lancer dans une relation sérieuse. Mais il a quand même des traits de caractère qui diffèrent. On peut dire qu’il est moins sérieux, à moins le sens des responsabilités, en tout cas au début du livre. Il a toujours vécu dans le luxe, sans se soucier de comment il allait pouvoir payer ses factures. Il est plus léger, plus volage, moins sombre et cruel comme pouvait l’être Christian.
    Si je peux dire que j’ai été plutôt séduite par ce personnage masculin, il m’a été beaucoup plus difficile d’aimer Alessia.
    Elle est très secrète, elle n’aime pas être le centre de l’attention. On n’a pas beaucoup d’indices sur son passé, ni sur son quotidien au moment où se passe le livre. On sait qu’elle n’est pas anglaise, qu’elle n’est pas en situation de légalité, qu’elle a fuit quelque chose qu'elle redoute plus que tout. Elle parle également souvent une langue étrangère à consonance slave. Ce que je n’ai pas aimé en elle, c’est son côté trop fragile, trop naïf, trop enfantin parfois. J’ai eu énormément de mal à comprendre ses réactions, ses émotions, beaucoup de mal à m’attacher à ce personnage qui n’a pas réussi à susciter en moi la peine et l’attachement qu’elle aurait mérité.

    Je n’ai également pas succombé à la romance entre ces deux personnages car pour moi, tout allait trop vite. Comment un aristocrate qui vit de luxe et de luxure peut, du jour au lendemain, tomber raide dingue de sa femme de ménage, aussi belle et mystérieuse soit elle ? J’ai trouvé que c’était vraiment improbable de son côté, moins du côté d’Alessia.
    Malheureusement, ce coup de foudre emmène trop rapidement les sentiments et j’ai encore eu plus de mal à croire en ce couple. J’ai de plus en plus de mal à aimer les amours qui commencent dès le premier regard, et ici c’est le cas. Ceci n’est qu’une question de goût et je peux comprendre que les coups de foudre plaisent, mais ce n’est pas ce que je préfère actuellement.

    Ce point m’a d’ailleurs tellement dérangé que je ne me suis pas sentie concernée par l’intrigue. Pourtant, « Monsieur » est vendu comme étant un thriller érotique. Alors oui, il y a une vraie menace qui se tapie dans l’ombre et qui vont venir mettre à mal les personnages. Ce côté plus sombre est d’ailleurs très surprenant car je ne m’y attendais pas. Cependant, je n’ai pas été happée par cette intrigue, je n’en ai pas ressenti de frissons ni de tension.

    Parlons donc du style de E.L. JAMES, un point qui a été vivement critiqué avec sa série « 50 nuances ». Ici, on voit clairement l’évolution de sa plume par rapport à ses derniers livres.
    Par contre, le point qui diffère beaucoup avec ses autres histoires et la façon dont elle a choisi de les raconter. Lorsque l’on suit l’histoire du point de vue de Maxim, elle est narrée à la première personne. Quand on est par contre du point de vue de Alessia, elle est à la troisième personne. Je peux comprendre pourquoi l’auteur a choisi de faire ce choix puisque cela rajoute encore plus de mystère autour de son personnage féminin. Malheureusement, j’ai eu énormément de mal à me faire à ce changement de personne. Plutôt que de choisir de changer à chaque chapitre, nous avons plusieurs changements dans un même chapitre. C’est rapide, surprenant et ça n’aide pas le lecteur à s’habituer à ses changements.


    En conclusion, « Monsieur » ne m’a pas convaincue. E.L. JAMES offre à ses lecteurs une histoire plus mature, plus sombre, avec une héroïne torturée par son passé. Même si les paysages m’ont beaucoup plu, je n’ai pas été émue par la romance entre Maxim et Alessia, ni même par les nombreuses épreuves qui vont les mettre à mal, tant au niveau de leur couple que dans leur individualité.
    Pour moi, ce n’est pas un loupé, c’est juste que ce livre n’a pas réussi à me convaincre, mais ce n’est qu’une question de goût.


    ( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/07/monsieur-el-james.html )

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !