Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Brigid Kemmerer

Brigid Kemmerer

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Un sort si noir et éternel » de Brigid Kemmerer aux éditions Rageot

    Perle P sur Un sort si noir et éternel de Brigid Kemmerer

    Harper a 17 ans, elle a une vie très difficile et doit survivre de manières peu recommandées pour faire vivre sa famille. Son père est parti, sa mère est malade, son frère se fourre dans des affaires louches et dangereuses. Et un jour elle se fait enlever alors qu'elle vient en aide a une jeune...
    Voir plus

    Harper a 17 ans, elle a une vie très difficile et doit survivre de manières peu recommandées pour faire vivre sa famille. Son père est parti, sa mère est malade, son frère se fourre dans des affaires louches et dangereuses. Et un jour elle se fait enlever alors qu'elle vient en aide a une jeune femme qui se faisait agresser dans les rues de Washington, États-Unis. Elle se retrouve à sa place, à être kidnappée envoyée dans un autre pays, lointain, inconnu et très étrange.
    Je ne sais pas si c'est moi ou le livre mais j'ai trouvé ça si lent, long, répétitif, l'histoire n'avançait pas pendant une énorme partie du roman. C'était comme si je pédalais dans la semoule.
    Malgré que l'ont devine des histoires et de lourds passés pour nos personnages je n'ai pas réussi a m'attacher à eux. C'est étrange car pourtant cela devrait arriver. Mais leurs intéractions et réactions ne m'ont pas parues crédibles. Je n'ai pas réussi à me faire emporter par la lecture. Ça manquait de fond, peut être mal retranscrit dans la forme. Les relations étaient étranges. Pas naturelles. Le manque et de décalage de culture entre les personnages dans cet autre... Location (univers) mais aussi je ne comprenais pas comment la personnage principale semblait accepter tout ça si facilement et pendant autant de temps.
    "La princesse de Les États Unis" m'a beaucoup fait rire.
    Ce n'est pas le style de livre que je lis habituellement. Est-ce qu'il entre dans les réécritures de contes ? Même si ma lecture de ACOTAR m'avait un peu surprise et interpelée en positif et en neutre disons, j'ai préféré celui-ci. Car cela m'y a fait pensé fortement. Je ne sais pas s'ils sont comparables. J'ai cette impression en tant que novice dans ce genre qu'ils sont dans la même catégorie.
    Et d'un coup aux trois quarts du livre il y a eu un changement qui a amené un peu d'action, Harper embrasse son nouveau rôle et prend de sacrées initiatives et ça j'ai été surprise et j'ai apprécié. On s'est enfin senti dans une lecture de fantasy. De l'action, du combat, des enjeux, enfin ! Le début était si lent et si répétitif. Parfois incohérent. Assez cliché. Ici on a un conteste complet ; les choses sont devenues pleine d'action et les enjeux ont complètement changé mais un peu tardivement dans le roman (75%) le rythme, les dynamiques des personnages, l'histoire, tout changé et ça devient très intéressant. Et a la toute fin retombe dans une confusion. Je me demande si cela sera éclairci dans la suite ou à la fin de ce tome. J'ai eu du mal à écrire cet avis car le niveau est comme très différent entre le début et la fin, comme une répartition des évènements et du rythme, et d'un niveau inégal. Qui a porté à confusion cette lecture. Parfois c'était assez brouillon et confus, je ne suis pas sûre de comprendre avec les ellipse qu'il y a eues. Ce qu'il s'est passé après ce passage énorme de changement complet totalement différent. Un rythme rapide et plein d'action tout s'emballe puis c'est flou. L'irrégularité de tout ça m'a donné du fil à retordre pour résumer mon avis général. C'était intéressant et sortir des sentiers battus pour moi. Était-ce une réécriture inspirée de la belle et la bête ?
    En tout cas si la suite part plutôt dans l'ambiance du dernier quart du roman j'ai hâte d'écouter le tome 2 car tout a changé et l'évolution de notre Harper était la plus impressionnante. J'ai hâte de voir où cela mènera.

  • add_box
    Couverture du livre « Un sort si noir et éternel » de Brigid Kemmerer aux éditions Rageot

    emilie77400 sur Un sort si noir et éternel de Brigid Kemmerer

    Imaginez un monde parallèle, un monde dans lequel la magie existe et dans lequel le prince, victime d'un maléfice se retrouve à revivre sans cesse la même saison. Si je vous dit que ce fameux prince vit isolé de tous (à l'exception de son fidèle commandant) car ce même maléfice le transforme...
    Voir plus

    Imaginez un monde parallèle, un monde dans lequel la magie existe et dans lequel le prince, victime d'un maléfice se retrouve à revivre sans cesse la même saison. Si je vous dit que ce fameux prince vit isolé de tous (à l'exception de son fidèle commandant) car ce même maléfice le transforme certaines nuits en monstre sanguinaire qui terrorise son peuple... Imaginez maintenant que pour rompre ce maléfice, notre jeune prince devra se faire aimer sincèrement de quelqu'un.
    Vous l'avez?
    Allez, un petit effort.... Oui! Il s'agit bien d'une réinterprétation du conte de "La belle et la bête"!
    Bien évidemment, l'auteure s'est permis quelques petites adaptations... Par exemple, Harper, notre héroïne souffre de paralysie cérébrale, et j'avoue avoir apprécié ce choix de mettre en avant une jeune femme forte malgré le handicap avec lequel elle vit au quotidien.

    C'est une lecture qui fut agréable mais qui ne m'a pas emportée. Je ne lis pas beaucoup de livres dans ce genre, certes, mais il m'est arrivé d'en apprécier certains, or, si cette histoire est somme toute assez sympathique, elle ne m'a cependant pas séduite au point de vouloir lire la suite...

  • add_box
    Couverture du livre « P.S. t.2 ; P.S. : je ne t'ai jamais dit » de Brigid Kemmerer aux éditions Hachette Romans

    Maureen sur P.S. t.2 ; P.S. : je ne t'ai jamais dit de Brigid Kemmerer

    Encore des jeunes que la vie n'épargne pas...


    Ici nous suivons Emma et Rev, celui-ci s'avère être le meilleur ami de Declan notre héros
    du premier tome. Emma, dont le travail de son père attire de plus en plus, s'enferme dans le
    jeu vidéo qu'elle a créée elle-même. Elle y rencontre...
    Voir plus

    Encore des jeunes que la vie n'épargne pas...


    Ici nous suivons Emma et Rev, celui-ci s'avère être le meilleur ami de Declan notre héros
    du premier tome. Emma, dont le travail de son père attire de plus en plus, s'enferme dans le
    jeu vidéo qu'elle a créée elle-même. Elle y rencontre Ethan, un jeune gamer, qu'elle
    considère comme son ami. Quand un gamer s'en prends à elle de façon violente et très obscène,
    Emma ne sais pas trop comment gérer la chose et décide de l'ignorer.
    Malheureusement elle ne peux pas se confier à ses parents, ceux-ci traversent une période
    assez difficile.
    En parallèle Rev, un garçon qui a été adopté par sa famille d'accueil, reçoit une lettre de
    son père. Celle-ci provoque en lui une angoisse et une peur persistantes, car elle lui
    rappelle de très mauvais souvenirs. Quand Emma et Rev vont se rencontrer, ils ne savent pas
    qui est qui et cela leur va très bien. Leurs discussions vont les rapprocher, mais leurs
    secrets persistent et vont peut-être tout gâcher...


    J'ai adoré ce second tome, celui-ci est pour moi plus profond et plus abouti que le premier.
    Mais surtout il est beaucoup plus poignant avec les sujets dont le récit traite.
    Ici il est question de harcèlement en ligne, harcèlement sexuel, maltraitance, violence
    envers les enfants mais aussi le divorce, la place qu'ont les enfants au sein du foyer,
    de l'isolement, de la place de la femme dans un monde d'homme. Que de sujets quotidiens dont
    on entends trop parlé.
    Ici l'auteure nous plonge complètement dans le récit avec sa plume accessible, ainsi que la
    fluidité du texte. Tout est juste et sans fausses notes.
    Les personnages sont tous travaillés à la perfection, aussi bien moralement que mentalement.
    Je me suis attachée à tout les personnages sans exception. Rev est un adolescent qui ne fais
    pas de vague, il préfère l'ombre à la lumière, et pourtant son histoire à de quoi faire mal.
    Je me suis attachée à lui, et j'ai ressenti ses appréhensions ainsi que sa tristesse.
    J'ai eu mal pour lui, au vu de son enfance. Ses parents adoptifs sont tout bonnement géniaux,
    et il faut plus de personnes comme eux dans mon monde, car ils ne jugent rien ni personne et
    se battent pour Rev.
    Emma quant à elle m'a tantôt agacée tantôt émue. Par moment et surtout en présence de ses
    parents, elle ne mesure pas la portée de ses paroles. A contrario, quand on suis son histoire
    avec son jeu, on ne peux que s'attacher à elle et surtout on prends peur pour elle avec ce
    mystérieux gamer qui la harcèle.
    Nos deux protagonistes réunis nous offrent une belle leçon de vie et surtout nous permettent
    d'espérer de pouvoir s'en sortir malgré les épreuves.
    Au vu de ce tome, j'aimerai vraiment beaucoup un troisième tome avec Matthew, celui-ci à
    aussi son histoire à raconter et elle est tout aussi triste et émouvante.


    En bref, un second tome plus poignant mais tout aussi prenant et émouvant que le premier.

  • add_box
    Couverture du livre « P.S. t.1 ; P.S. : tu me manques » de Brigid Kemmerer aux éditions Hachette Romans

    Anaiis_l sur P.S. t.1 ; P.S. : tu me manques de Brigid Kemmerer

    J'avoue avoir été un peu déçue, je m'attendais à ce que ce livre soit un épistolaire "pur". Cependant ce livre est vraiment très poétique, il amène des sujets durs de façon douce. Même si je trouve certains passage un peu "bateau" ce fut une lecture très plaisante sur le pardon à s'accorder à...
    Voir plus

    J'avoue avoir été un peu déçue, je m'attendais à ce que ce livre soit un épistolaire "pur". Cependant ce livre est vraiment très poétique, il amène des sujets durs de façon douce. Même si je trouve certains passage un peu "bateau" ce fut une lecture très plaisante sur le pardon à s'accorder à soi et aux autres.