Les quatre saisons de l'été

Couverture du livre « Les quatre saisons de l'été » de Gregoire Delacourt aux éditions Lattes

4.130434782

23 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Lattes
  • EAN : 9782709649339
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 270
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Été 99, dont certains prétendent qu'il est le dernier avant la fin du monde.
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d'amour qui éclosent. Enivrent. Et... Lire la suite

Été 99, dont certains prétendent qu'il est le dernier avant la fin du monde.
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d'amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. Quatre couples, à l'âge des quatre saisons d'une vie, se rencontrent, se croisent et s'influencent sans le savoir.
Ils ont 15, 35, 55 et 75 ans. Ils sont toutes nos histoires d'amour.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Du grand Grégoire Delacourt ! Comme d'habitude, la fluidité des mots donne un véritable dynamisme au récit, les émotions sont palpables et les personnages attachants. Un très bel entremêlement d'histoires et de vies !

  • 0.15

    C'est le premier roman de Grégoire Delacourt que je referme en me disant que c'était pas mal.
    Espérons que ce sera aussi le cas pour le suivant, peut-être que cela me fera raccrocher avec cet auteur, qui jusqu'à présent ne m'a pas passionné comme d'autres savent le faire.

  • 0.2

    L'auteur nous propose une belle histoire à quatre temps. Ou plutôt quatre histoires qui se répondent.
    Le style de l'auteur est toujours envoûtant et on peine à s'arrêter quand on a entamé le livre !

  • 0.25

    Cher Grégoire ! Chacun de vos livres un moment de bonheur !

  • 0.25

    Été 99, un été parmi tant d’autres. Parmi les personnes ayant foulé le sable de la plage du Touquet, deux hommes et deux femmes dont les destins vont être bouleversés. Ces quatre personnes, rien ne les unit, si ce n’est le point commun de s’être trouvé à un instant T au même endroit, d’avoir croisé les mêmes personnes, cet été-là, et d’avoir découvert, vécu, ou bien mis un point final à l’amour… L’amour, ce sentiment universel, qui nous atteint à tout âge de la vie, que chacun ressent pourtant à sa façon, de manière intime, intrinsèque. Et le titre prend alors bien plus de sens lorsque l’on comprend l’enjeu de cette histoire…

    Que vous dire à propos de ce livre ? Ce fut un véritable coup de cœur, auquel je ne m’attendais vraiment pas. A travers ses personnages, Grégoire Delacourt nous emmène dans une sphère intime dans laquelle le lecteur ne se sentira absolument pas de trop. Au contraire, le lecteur rentre dans une position de confident, bien plus qu’un simple spectateur. Et tel un(e) ami(e), nous compatissons, nous partageons leurs sentiments, vibrons avec eux… Nous avons envie de les réconforter, de les soutenir, comme si nous aussi, nous appartenions à l’histoire par le simple fait d’en prendre connaissance via les mots de l’auteur.

    Beaucoup de fluidité dans l’écriture de cette histoire, beaucoup de tendresse, de passion. Un vrai sentiment de plénitude à l’arrivée. Ce livre m’a fait du bien, beaucoup de bien. C’est avec des livres comme celui-ci qu’on se rend compte que nous ne sommes pas seuls, qu’à tout âge, malgré les déceptions et les épreuves de la vie, chacun d’entre nous a, ou aura le droit à sa part d’amour. Les dernières pages approchant, j’ai eu de la peine à refermer le livre, je ne voulais pas quitter les personnages, comme nous ne voulons pas quitter des personnes dont nous nous sentons proches…

    Moi qui avait découvert Grégoire Delacourt avec La liste de mes envies, et qui avait relativement bien apprécié ce livre, je reste cependant agréablement surprise à la découverte de Les quatre saisons de l’été. Je l’ai trouvé assez différent de celui que je viens de mentionner. J’y ai perçu beaucoup plus de choses, j’ai été bien plus réceptive à celui-ci.

    C’est tellement subjectif, le ressenti que l’on peut avoir d’un livre… On aime, on adore, on ne sait pas trop pourquoi… Pourtant, le coup de coeur est bien là. Ça fait longtemps que je n’avais pas autant vibré à la lecture d’un livre, alors juste un dernier mot, que j’adresse à l’auteur : merci!

  • 0.1

    J’étais couchée, je venais de lire la dernière page de « Vernon Subutex » et le suivant sur la pile était justement « les quatre saisons de l’été ». Je n’avais pas sommeil, j’ai ouvert le livre et j’en ai lu les deux tiers ce soir là…
    Après la violence de la vie des protagonistes de Vernon Subutex, je suis entrée dans la douce violence de l’amour de Louis, Isabelle, Monique et Rose.
    Je ne veux pas comparer l’incomparable, mais je crois que la douceur du texte de Grégoire Delacourt a raisonné en moi comme une sorte de poésie, certes agréable, apaisante mais un peu naïve. Je me suis malgré tout laissé porter par ces quatre saisons de vie à l’été 1999, au Touquet, ses vastes plages, ses beaux hôtels, l’histoire de vie de ces quatre personnes dans laquelle insouciance, joie, nostalgie et tristesse s’expriment.
    J’ai lu un beau roman d’été, mais je ne pense pas qu’il reste dans ma mémoire comme « la liste de mes envies »

  • 0.25

    http://tribulationsdunevie.weebly.com/je-bouquine-et-je-donne-mon-avis/les-quatre-saisons-de-lete-gregoire-delacourt

    Quelle joie de retrouver Grégoire Delacourt pour cette été 2015. Adepte des sujets qui interpellent et des histoires incongrues, cette année l'auteur a choisi d'évoquer un sujet des plus délicats: l'amour. Quoi de plus difficile d'écrire une vraie histoire d'amour. Celle qui n'arrive que rarement, chanceux sont ceux qui a la chance de le rencontrer.
    Dilemme ultime pour l'auteur que de déterminer quelle histoire d'amour nous dépeindre. Alors, pourquoi choisir !!

    Super choix que celui de nous offrir quatre histoires, où certaines des multiples nuances de l'amour nous sont exposées.

    Le lieu est commun à ces histoires, qu'elles ne durent que le temps d'une nuit ou toute une vie, Le Touquet et ses célébrations du 14 juillet. Le bal sur la plage, la mer qui se retire, le feu d'artifice qui vient troubler de ses éclats les baisers échangés dans l'obscurité, ...

    Une vie d'amours s'expose sous les yeux du lecteur: l'amour naïf mais admiratif de l'enfance, la passion de l'adolescence, les joies d'un amour durable, la violence d'un amour perdu et la réalité d'un amour d'une vie.
    A travers ces quatre exemples de vie, l'auteur nous peint avec une émotion palpable, l'amour dans tous ces états.
    J'ai été pris aux jeux des sentiments éprouvés par ces personnages. Leurs histoires étaient miennes le temps d'une lecture, j'ai vécu à leur rythme, respirant avec eux.

    Une malice de l'auteur que j'ai particulièrement apprécié: une subtile liaison entre chaque histoire. Les personnages habitent le même village, se sont croisés sur la plage, ont échangé quelques mots dans un bar, résident au même hôtel, .... Tout ça pour dire que nous sommes tous les mêmes face à l'amour, qu'il frappe sans prévenir et peut disparaître encore plus facilement.

    Les quatre saisons de l'été est un recueil qui m'a beaucoup ému. La plume de l'auteure s'est faîte fine et efficace pour que le lecteur vivent sa lecture qui déborde de sentiments. J'ai apprécié qu'il parle d'amour sans tomber dans les clichés, dans la mièvrerie, dans l'excès. Une simplicité réaliste et parfois douloureuse mais surtout heureuse. Ce roman respire la joie de vivre et qu'est ce que ça fait du bien !!

  • 0.25

    Je garde un beau souvenir de "La liste de mes envies". , "On ne voyait que le bonheur" est toujours dans ma PAL mais je n'ai pas pu résister à ce nouveau récit et quel bonheur de le découvrir.

    "Les quatre saisons de l'été" c'est quatre périodes de vie, quatre chemins de vie qui se croisent sans le savoir. Tout cela en passant par les quatre tranches de la vie : de l'adolescence à l'adulescence (15/20), la maturité (35 ans), le bilan de sa vie (55 ans) et au seuil de sa vie (75 ans). L'amour est une chose qui compte pour tous, on le recherche, on veut le vivre avec un grand A à tout prix.

    Utilisant le langage des fleurs pour nous le conter, tout en délicatesse et avec un grand réalisme - j'ai adoré et été troublée par Jacinthe - Grégoire Delacourt nous fait vivre le dernier 14 juillet du siècle (celui avant la fin du monde annoncé) avec beaucoup de légèreté ou gravité c'est selon , tout cela bercé par la chanson de Cabrel "Hors saison".

    Les phrases sont mélodieuses et poétiques. C'est romantique sans être trop fleur bleue. Il nous décrit les relations hommes/femmes avec justesse et finesse.

    J'ai adoré, une lecture rafraîchissante idéale pour l'été.

    Un coup de ♥


    Les jolies phrases

    Quand on s'aime d'amour, on peut se perdre, et je ne veux jamais te perdre.

    Les larmes, ça nettoie, ça noie la douleur.

    Mais je me suis vite rendu compte que les écrivains n'aiment que ce qu'ils écrivent, et non seulement les femmes de leurs livres, même si à la fin, au nom de leur petite tragédie orgueilleuse, ils s'en débarrassent toujours.

    Un jour, il m'a dit que son père était comme les étoiles filantes : on les voyait, et puis soudain on ne les voyait plus ; ça ne voulait pas dire qu'elles s'étaient effacées, non, elles existaient, quelque part. Dans un monde sans nous.

    On ne doit pas redonner vie à nos amours d'enfance. On doit les laisser là où elles sont : dans l'obscurité confortable de nos souvenirs. Là où les promesses ébauchées, les caresses imaginées, oubliées, la nostalgie des peaux, des odeurs, là où les rêves enfouis se bonifient et écrivent la plus belle des histoires.

    Ces corps de rêve qui ne cessent de me rappeler, comme autant de gifles, de quoi, la cinquantaine passée, nous sommes privées ; de quoi, la vie, les enfantements, les années, le temps méchant et les douleurs secrètes nous ont dépouillées.


    Les pages 131 à 133 sont magnifiques, elles m'ont particulièrement émue.

    Les vacances, c'est ce moment d'enfance qu'on rattrape, où nous étions immortels, où nous allions ne jamais nous quitter.

    La ville, comme le magasin, avait été bombardée et la reconstruction était lente et douloureuse, mais les fleurs et les rêves des hommes repoussent toujours.

    Plus on se rapproche des choses, plus le mystère s'en éloigne.

    http://nathavh49.blogspot.be/2015/08/les-quatre-saisons-de-lete-gregoire.html

  • 0.25

    J'ai adoré! C'est frais, c'est touchant, de belles histoires qui nous parlent tellement. Merci M. Delacourt!!!!

  • 0.25

    Pour une fois, je vais vous parler d'un livre qui n'est pas un thriller, un polar !
    Un livre, qui je pense, me laissera une trace indélébile dans mon petit coeur tout sensible qu'il est...
    Un livre où nous nous identifions obligatoirement à un des personnages, voir 2, voir 3...
    Un livre parfait... Oui, parfait !
    Ce livre, c'est le dernier Grégoire Delacourt: Les quatre saisons de l'été.

    Les quatre saisons de l'été,
    c'est, Une chanson de Cabrel, Hors saison ;
    c'est Un jour, le 14 juillet 1999 ;
    c'est Une plage du Touquet ;
    c'est Quatre histoires, Quatre personnes, chacune d'une tranche d'âge différente, face à l'amour et leurs visions et rapports à celui-ci.
    C'est surtout un livre bouleversant de tendresse et d'Amour !!!
    Un livre tout à fait idéal pour la saison :-)

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

L'écrivain de la famille Gregoire Delacourt LGF

3.851851851

Voir tous les livres de Gregoire Delacourt

Autres éditions

Les quatre saisons de l'été Gregoire Delacourt LATTES

4.130434782

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com