Aux anges

Couverture du livre « Aux anges » de Francis Dannemark aux éditions Pocket

4.333333333

3 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266255134
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 160
  • Collection : Best
  • Genre : Littérature Romans Poche
Résumé:

Trente ans que Pierre et Florian n'ont pas repris contact : les rêves d'adolescents sont loin mais l'amitié intacte. À l'occasion d'un déplacement professionnel en Normandie, Florian se joint à Pierre avec plaisir. Au volant d'un vieux break, Sinatra à la radio, les deux copains se... Lire la suite

Trente ans que Pierre et Florian n'ont pas repris contact : les rêves d'adolescents sont loin mais l'amitié intacte. À l'occasion d'un déplacement professionnel en Normandie, Florian se joint à Pierre avec plaisir. Au volant d'un vieux break, Sinatra à la radio, les deux copains se confient, se racontent, quand, au détour d'un fossé, apparaît le van accidenté d'une drôle de fée Carabosse.
En quelques jours imprévus, la comtesse Emiliana di Castelcampo, extravagante reine des oiseaux, les détournera des sentiers battus. Pour que souffle, à nouveau, le vent de la vie et de l'amour.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Une petite lecture commune avec Julie Désir et le groupe des "Lecteurs belges compulsifs".

    Que de fraîcheur, un petit bonheur lu d'une traite et j'en suis sortie "Aux Anges".

    Un roman qui vous remplit d'optimisme. En le lisant j'ai eu envie de le nommer Conte des temps modernes mais attention même si cela semble léger en apparence il en ressort tant de choses à méditer.

    Pierre et Florian se retrouvent après trente ans. Ils étaient amis de jeunesse. Ils s'étaient perdus de vue. Pierre lui propose de l'accompagner dans un voyage professionnel. Et cela commence fort, un petit accident et les voilà obligés de prendre la voiture de Florian qui n'est pas de première jeunesse.

    Chemin faisant ils rencontrent la Comtesse Emiliana di Castelcampo, 77 ans (un personnage haut en couleurs absolument charmant). Il faut dire qu'elle s'est retrouvée avec son véhicule dans le fossé en évitant un écureuil... Elle leur propose vu l'heure tardive de passer la nuit chez elle au château.

    Oui oui un château, mais pas n'importe lequel, en partie rénové, il est transformé en arche de Noé.

    Cette rencontre sera providentielle car elle les amènera à avoir une autre vision de vie. Les deux amis se raconteront leur vie, leurs réussites, leurs amours mais aussi les regrets, ils feront le bilan et partiront à la recherche du bonheur.

    Une plume que j'ai adoré, remplie de tendresse, de joie et de bonne humeur. En lisant ce récit j'étais transportée dans cette histoire truffée d'humour, de candeur mais aussi de réalisme. Un récit drôle, très visuel, un peu l'impression de regarder une gentille comédie. Une belle parenthèse qui permet de lâcher prise, de tout oublier l'espace d'un roman,


    Ma note : 8.5/10


    Et voici l'avis de "copinautes" : les petites lectures de Scarlett
    Les jolies phrases

    Tu connais la phrase de Mohamed Ali ? "Celui qui voit le monde à cinquante ans comme il le voyait à vingt ans a perdu trente ans de sa vie."

    En étant soi-même le plus possible, le mieux possible, sans peur, sans se mentir sur ce qu'on veut vraiment. Puis en laissant venir ce qui vient.

    La vie, c'est le mouvement, si j'en crois l'ostéopathe qui remet de l'ordre dans ma nuque, elle ne connaît pas le statu quo, quand le mouvement s'arrête, c'est qu'on est mort.

    Les gens qu'on rencontre pour la première fois, parfois on les connaît déjà.

    ...que le sel de la vie, ce sont les rencontres. Les vraies rencontres, totalement inattendues qui vous bouleversent l'âme et le coeur et le corps. Et qui changent votre vie. Du jour au lendemain, le monde n'est plus pareil. La lumière du jour n'est plus la même. Les nuits ne sont plus les mêmes nuits.

    Dieu a inventé le vent pour qu'il fasse tomber les feuilles mortes, sinon les arbres auraient l'air de quoi quand revient le printemps ?

    Les moments difficiles, si on les vit à deux ont infiniment plus de valeur que des moments tranquilles que l'on vivrait tout seul.

    Personne ne sait jamais d'avance ce qu'est exactement l'amour, personne n'est même sûr qu'il existe. Mais quand il entre dans notre vie, que l'on ait vingt ans ou quatre-vingt, on le reconnaît tout de suite.

    L'amour, ça vient sans prévenir, ça ne vous demande pas votre avis, c'est un cadeau de la vie.

    Le fait d'avoir été malheureux n'autorise personne à devenir injuste ou méchant. Sinon plus rien de bien ne pourrait jamais arriver. L'amour disparaîtrait, et nous tous avec lui.

    Il y a juste que chaque vie est un chemin qui ne ressemble à aucun autre. Il a sa forme propre, complexe pour les uns, un peu plus simple pour les autres - mais jamais, jamais ce n'est une ligne droite, il y a toujours des boucles, et des diagonales, des zigzags parfois incroyables.

    Mais les animaux en général sont plus sages que nous, vous l'avez remarqué ? Ils vont vers ce qu'est le meilleur pour eux.

    Le refus du changement c'est la mort.

    Je crois qu'il y a trois pièges dans la vie, nos préjugés, nos idées toutes faites, qui nous empêchent de voir vraiment et de penser correctement, nos biens, qui si souvent nous emprisonnent, et surtout nos peurs, qui nous empêchent d'entendre ce que dit notre petite voix.
    http://nathavh49.blogspot.be/2014/12/aux-anges-francis-dannemark.html

  • 0.25

    La balade commence comme un road movie mélancolico-nostalgique, les deux cinquantenaires se redécouvrant, osant petit à petit se livrer l'un à l'autre. Chacun raconte sa vie, entre succès ou ratages professionnels, amours qui durent ou éphémères : Pierre est marié depuis longtemps à Béatrice, médecin et il sent bien qu'ils s'éloignent, Florian est marié-divorcé trois fois, père d'une fille qu'il ne voit pas et en compagnonnage avec une femme qu'il n'aime pas vraiment. La reprise de contact est timide, empruntée, mais on sent qu'il en faudrait peu à ces deux hommes pour se livrer un peu plus. Le déclic viendra d'Emiliana di Castelcampo, arrêtée au bord de la route, son véhicule dans le fossé ; Florian et Pierre la raccompagnent chez elle et découvrent le château, Léo le mari, Benny l'ancien rappeur reconverti et homme à tout faire et toute une galerie de personnages heureux, souriants, et un nombre d'animaux assez impressionnant, Noé même doit s'en mordre ce qu'il reste de ses doigts de jalousie ! C'est donc Emiliana qui va dynamiter le récit qui aurait pu s'enliser dans la routine. Le château est un lieu dans lequel ses habitants se livrent, se racontent. Un peu comme Alice dans Histoire d'Alice qui ne pensait à rien (et de tous ses maris plus un), la vieille dame parle de sa vie, de ses amours parfois heureuses, parfois moins, mais jamais tristes. Puis chacun y va de sa confession, Florian et Pierre itou, qui la cinquantaine à peine entamée se posent pas mal de questions sur la vie, les amours, le sens de la vie, de la réussite -est-elle professionnelle, privée ?-, l'amitié, ... toutes ces questions qui commencent à fleurir dans les cerveaux des gens approchant cet âge.
    Comme à son habitude, dans ses derniers romans au moins -les autres, je ne les connais point-, Francis Dannemark, se régale à écrire un roman optimiste. Pas mièvre, drôle, enlevé et optimiste et pas si léger qu'il pourrait paraître de prime abord. Dans ces moments pas toujours faciles, c'est un bonheur total de pouvoir s'échapper quelques heures en compagnie de ses personnages qui, sans avoir une vie facile, la prennent du bon côté. Ce n'est pas toujours aisé, le malheur fait plus vendre que le bonheur. On rêve tous, là, peut-être m'avancé-je en parlent pour tous, alors disons, je rêve, de trouver une Emiliana en son château en ruine, dans lequel, lorsque le moral baisse -ben, oui, ça peut arriver, même si je suis d'une nature plutôt optimiste-, je pourrais aller passer quelques jours. Sauriez-vous résister à un humour tel que le rapporte Lucie, ex-pharmacienne qui vit depuis cette anecdote au château : "Le lendemain, j'ai revu une femme que je n'avais plus revue depuis longtemps. Elle m'a demandé si je n'avais pas, par hasard, un sirop qu'elle pouvait donner à un perroquet qui ne cessait d'éternuer. Je l'ai regardée, elle a précisé avec beaucoup de sérieux qu'il n'était pas impossible que le perroquet fasse semblant d'éternuer mais que dans le doute..." (p.90) ?
    Francis Dannemark aime les personnages qu'il crée, et ça se sent, il est bon avec eux, et on n'a pas envie qu'il leur arrive des tas d'événements malheureux. Ils passent par des moments pas faciles, se posent mille questions. F. Dannemark parle bien de la seconde ou de la troisième ou de l'énième chance en amour, la manière dont on peut, en couple évoluer ensemble dans un sens similaire, conforter année après année l'attachement à l'autre, ou au contraire comment deux êtres s'éloignent sans l'avoir voulu, au gré des rencontres, des souhaits, des virages de la vie. Pourquoi alors céder à une vie moyennement confortable lorsqu’une vie plus épanouie s'ouvre ? Alors, certes, chez Francis Dannemark, tout se fait en douceur, il y a un petit côté utopique, rêveur qui paraît difficilement atteignable dans notre monde rapide, moderne, fuyant. Et finalement, s'il avait raison et s'il fallait prendre du temps ? Changer si ce n'est de vie, de vitesse en adoptant une allure pied sur frein, pour profiter de tous les paysages aux différents âges ? Pour finir sur une note personnelle, j'ai changé de rythme de vie, la quarantaine tout juste entamée, et depuis sept ans maintenant je m'en félicite tous les jours, sans regret ou amertume de ne l'avoir pas fait plus tôt, juste avec l'espoir de profiter encore longtemps.
    A noter que les personnages de ce très agréable roman, que dis-je, de cette douceur et joie de lecture se rencontrent avec ceux d'un autre roman, celui de Véronique Biefnot, Là où la lumière se pose, et que l'idée est tellement plaisante, qu'il ne me reste plus qu'à lire le livre de V. Biefnot.

  • 0.2

    Pierre et Florian ont partagé leur adolescence, meilleurs amis du monde, jusqu'à ce que la vie les sépare. Trente ans plus tard, ils ont grandi, vieilli, et les revoilà, sur les routes pour un voyage de retrouvailles. Chacun se raconte, évoquant amours, famille, travail, échecs et réussites, doutes et espoirs. Pierre est censé honorer des rendez-vous professionnels mais les deux hommes font une rencontre qui va les détourner de leurs projets initiaux. Au détour d'un chemin, ils tombent sur la comtesse Emiliana di Castelcampo, vieille dame aussi sympathique que fantasque qui les emmène dans son château en ruines, arche de Noé pour animaux et humains en détresse, propice à la bonne humeur et aux confidences les plus intimes.

    Aux anges, le dernier-né du délicieux Francis DANNEMARK, est un melting-pot de sentiments positifs qui prône l'amitié indéfectible, l'amour partagé, l'optimiste à toute épreuve. C'est un bonbon doux et acidulé que l'on déguste comme un cadeau qui fait du bien au moral, qui redonne foi en la nature humaine. Si le propre des romans et de nous faire découvrir des histoires et des personnages, ceux de l'auteur belge ont ceci en plus que l'on a envie de s'y inviter, d'entrer dans l'histoire, de se mêler aux personnages, de profiter de leurs conseils, de se nourrir de leur amitié et, surtout, de ne jamais les quitter. Pourtant, il faut se résoudre à tourner la dernière page, à laisser Pierre, Florian, Emiliana et tous les autres à leur vie et à leur bonheur. Mais on le fait, avec un nouvel optimiste, de nouvelles raisons d'espérer que tout est possible et qu'il existe quelque part un de ses endroits enchanteurs où la vie est douce et facile.

    Un grand merci à Francis Dannemark pour sa confiance et sa gentillesse.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le grand jardin Francis Dannemark ROBERT LAFFONT

4

Voir tous les livres de Francis Dannemark

Autres éditions

Aux anges Francis Dannemark POCKET

4.333333333

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com