Aral

Couverture du livre « Aral » de Cecile Ladjali aux éditions Actes Sud

3

1 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330017767
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 272
  • Collection : Babel
  • Genre : Littérature Romans Poche
Résumé:

Aux franges du désert kazakh qui s'étend dans le lit de la mer d'Aral asséchée, un jeune violoncelliste sombre dans la surdité à mesure que son pays devient de sable, et tente de construire malgré tout sa vie familiale, amoureuse et artistique.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • Lechoixdeslibraires.com

    Cécile Ladjali nous emporte pour un douloureux voyage vers le Kazakhstan à la rencontre d'Alexeï et Zena. Alexeï se souvient de leurs enfances, ils sont nés au bord de la mer d'Aral qui continue de s'assécher alors que le jeune garçon devient sourd. La catastrophe écologique est accrue par une usine d'armes dont les rejets ont de lourdes conséquences sur la santé des enfants notamment. La mer disparaît, se tait et Alexeï malgré son handicap se noie dans l'apprentissage du violoncelle, seul instrument qui lui permet de sentir et ressentir la musique, puis dans la création musicale. Zena, jeune femme belle et indépendante, étudie l'écologie, et partira chercher son bonheur en Europe. Seul, isolé, Alexeï, dans son pays austère et malmené, se questionne sur ses origines alors qu'il voit ses trois amours, sa femme, la mer et la musique s'éloigner douloureusement. Portrait âpre d'un homme terriblement isolé, coupé d'un monde malade et hostile que seule la composition et la quête de la huitième note sauvent.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Cécile Ladjali nous emporte pour un douloureux voyage vers le Kazakhstan à la rencontre d'Alexeï et Zena. Alexeï se souvient de leurs enfances, ils sont nés au bord de la mer d'Aral qui continue de s'assécher alors que le jeune garçon devient sourd. La catastrophe écologique est accrue par une usine d'armes dont les rejets ont de lourdes conséquences sur la santé des enfants notamment. La mer disparaît, se tait et Alexeï malgré son handicap se noie dans l'apprentissage du violoncelle, seul instrument qui lui permet de sentir et ressentir la musique, puis dans la création musicale. Zena, jeune femme belle et indépendante, étudie l'écologie, et partira chercher son bonheur en Europe. Seul, isolé, Alexeï, dans son pays austère et malmené, se questionne sur ses origines alors qu'il voit ses trois amours, sa femme, la mer et la musique s'éloigner douloureusement. Portrait âpre d'un homme terriblement isolé, coupé d'un monde malade et hostile que seule la composition et la quête de la huitième note sauvent.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Cécile Ladjali nous emporte pour un douloureux voyage vers le Kazakhstan à la rencontre d'Alexeï et Zena. Alexeï se souvient de leurs enfances, ils sont nés au bord de la mer d'Aral qui continue de s'assécher alors que le jeune garçon devient sourd. La catastrophe écologique est accrue par une usine d'armes dont les rejets ont de lourdes conséquences sur la santé des enfants notamment. La mer disparaît, se tait et Alexeï malgré son handicap se noie dans l'apprentissage du violoncelle, seul instrument qui lui permet de sentir et ressentir la musique, puis dans la création musicale. Zena, jeune femme belle et indépendante, étudie l'écologie, et partira chercher son bonheur en Europe. Seul, isolé, Alexeï, dans son pays austère et malmené, se questionne sur ses origines alors qu'il voit ses trois amours, sa femme, la mer et la musique s'éloigner douloureusement. Portrait âpre d'un homme terriblement isolé, coupé d'un monde malade et hostile que seule la composition et la quête de la huitième note sauvent.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Cécile Ladjali nous emporte pour un douloureux voyage vers le Kazakhstan à la rencontre d'Alexeï et Zena. Alexeï se souvient de leurs enfances, ils sont nés au bord de la mer d'Aral qui continue de s'assécher alors que le jeune garçon devient sourd. La catastrophe écologique est accrue par une usine d'armes dont les rejets ont de lourdes conséquences sur la santé des enfants notamment. La mer disparaît, se tait et Alexeï malgré son handicap se noie dans l'apprentissage du violoncelle, seul instrument qui lui permet de sentir et ressentir la musique, puis dans la création musicale. Zena, jeune femme belle et indépendante, étudie l'écologie, et partira chercher son bonheur en Europe. Seul, isolé, Alexeï, dans son pays austère et malmené, se questionne sur ses origines alors qu'il voit ses trois amours, sa femme, la mer et la musique s'éloigner douloureusement. Portrait âpre d'un homme terriblement isolé, coupé d'un monde malade et hostile que seule la composition et la quête de la huitième note sauvent.

  • Lechoixdeslibraires.com

    En 1960 au Kazakhstan, la mer d'Aral commence à disparaître et laisse place au désert qui confronte la population à une catastrophe écologique sans précédent. Au loin, les usines russes polluent l'eau restante, engendrant malformations et épidémies. Néanmoins, à Nadezhda, dans ce décor délétère, Alexei et Zena vivent leur amour entre effroi et passion grâce à la musique de ce jeune prodige atteint de surdité. Un jour pourtant, Zena le quitte. Mais, grâce à ses perceptions singulières, l'austère réalité est transcendée : l'écriture de Cécile Ladjali, toute en musicalité, accompagne l'absence et donne vie aux fantômes. Ce nouveau paysage lunaire devient alors propice à la rêverie, aux remises en question et à la création artistique. Sa survie s'organise alors autour de Nulufar sa fille malade et de la découverte de la huitième note ; deux utopies qui feront peut-être revenir la mer d'Aral... Mêlant souvenirs et présent, Cécile Ladjali, teinte son récit d'une grâce juvénile inédite et force les silences à parler. Car plus encore que l'horreur réelle, que l'amour impossible, Aral décrit magnifiquement la Musique. Bouleversant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    En 1960 au Kazakhstan, la mer d'Aral commence à disparaître et laisse place au désert qui confronte la population à une catastrophe écologique sans précédent. Au loin, les usines russes polluent l'eau restante, engendrant malformations et épidémies. Néanmoins, à Nadezhda, dans ce décor délétère, Alexei et Zena vivent leur amour entre effroi et passion grâce à la musique de ce jeune prodige atteint de surdité. Un jour pourtant, Zena le quitte. Mais, grâce à ses perceptions singulières, l'austère réalité est transcendée : l'écriture de Cécile Ladjali, toute en musicalité, accompagne l'absence et donne vie aux fantômes. Ce nouveau paysage lunaire devient alors propice à la rêverie, aux remises en question et à la création artistique. Sa survie s'organise alors autour de Nulufar sa fille malade et de la découverte de la huitième note ; deux utopies qui feront peut-être revenir la mer d'Aral... Mêlant souvenirs et présent, Cécile Ladjali, teinte son récit d'une grâce juvénile inédite et force les silences à parler. Car plus encore que l'horreur réelle, que l'amour impossible, Aral décrit magnifiquement la Musique. Bouleversant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    En 1960 au Kazakhstan, la mer d'Aral commence à disparaître et laisse place au désert qui confronte la population à une catastrophe écologique sans précédent. Au loin, les usines russes polluent l'eau restante, engendrant malformations et épidémies. Néanmoins, à Nadezhda, dans ce décor délétère, Alexei et Zena vivent leur amour entre effroi et passion grâce à la musique de ce jeune prodige atteint de surdité. Un jour pourtant, Zena le quitte. Mais, grâce à ses perceptions singulières, l'austère réalité est transcendée : l'écriture de Cécile Ladjali, toute en musicalité, accompagne l'absence et donne vie aux fantômes. Ce nouveau paysage lunaire devient alors propice à la rêverie, aux remises en question et à la création artistique. Sa survie s'organise alors autour de Nulufar sa fille malade et de la découverte de la huitième note ; deux utopies qui feront peut-être revenir la mer d'Aral... Mêlant souvenirs et présent, Cécile Ladjali, teinte son récit d'une grâce juvénile inédite et force les silences à parler. Car plus encore que l'horreur réelle, que l'amour impossible, Aral décrit magnifiquement la Musique. Bouleversant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    En 1960 au Kazakhstan, la mer d'Aral commence à disparaître et laisse place au désert qui confronte la population à une catastrophe écologique sans précédent. Au loin, les usines russes polluent l'eau restante, engendrant malformations et épidémies. Néanmoins, à Nadezhda, dans ce décor délétère, Alexei et Zena vivent leur amour entre effroi et passion grâce à la musique de ce jeune prodige atteint de surdité. Un jour pourtant, Zena le quitte. Mais, grâce à ses perceptions singulières, l'austère réalité est transcendée : l'écriture de Cécile Ladjali, toute en musicalité, accompagne l'absence et donne vie aux fantômes. Ce nouveau paysage lunaire devient alors propice à la rêverie, aux remises en question et à la création artistique. Sa survie s'organise alors autour de Nulufar sa fille malade et de la découverte de la huitième note ; deux utopies qui feront peut-être revenir la mer d'Aral... Mêlant souvenirs et présent, Cécile Ladjali, teinte son récit d'une grâce juvénile inédite et force les silences à parler. Car plus encore que l'horreur réelle, que l'amour impossible, Aral décrit magnifiquement la Musique. Bouleversant.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Autres éditions

Aral Cecile Ladjali ACTES SUD

3

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com