Anthracite

Couverture du livre « Anthracite » de Cedric Gras aux éditions Stock

3.666666666

3 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234079786
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 334
  • Collection : Bleue stock
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

« À l'hiver 2014, dans une Ukraine survoltée, la foule furieuse se mit à dézinguer toutes les idoles communistes. Elle détruisait les plâtres, les granits, les bronzes, la fonte, les effigies, elle abattait les grands Lénine, les petits, les statues où il montrait la voie (sans... Lire la suite

« À l'hiver 2014, dans une Ukraine survoltée, la foule furieuse se mit à dézinguer toutes les idoles communistes. Elle détruisait les plâtres, les granits, les bronzes, la fonte, les effigies, elle abattait les grands Lénine, les petits, les statues où il montrait la voie (sans issue). Elle cognait le spectre d'une URSS qui la hantait. Elle défoulait sa haine contre les fantômes soviétiques, taillant tout cela en pièces et veillant jusqu'à l'aube, comme si les sculptures avaient eu le pouvoir de se redresser à la faveur de la nuit. Et d'une certaine manière c'est ce qui arriva : l'empire fut ravivé. »Entre guerre civile et mines d'anthracite, deux amis d'enfance traversent leur Donbass natal dans un road-trip tragi-comique. Une grande épopée contemporaine 

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    1. Explorateur de la rentrée littéraire - « Le rendez-vous de la page 100 »

    Ce début est plaisant à lire et cette plongée dans le Donbass ukrainien et la guerre civile qui s'y déroule en compagnie de Vladlen et de son ami Emile est captivante.
    L'écriture est très agréable, le récit bien construit et je n'ai pas vu le temps passer. L'humour est fin, travaillé et vient alléger un récit traitant pourtant de situations difficiles. Une belle découverte pour le moment !

    2. Mon avis

    Vladlen est chef d'orchestre en Ukraine. Un jour, alors qu'il se produit avec son orchestre aux commémorations de libération du Donbass, il décide de faire jouer l'hymne du pays. Ce choix n'étant absolument pas du goût des séparatistes présents, ces derniers le prennent en chasse afin de lui faire payer cet affront. Vladlen, alors forcé de fuir, décide d'aller rejoindre Emile, son ami d'enfance. Commence alors un périple qui va nous mener aux quatre coins du Donbass où l'on va découvrir les dessous de la guerre civile qui fait rage. Les deux hommes, deux amis qui se connaissent depuis toujours, fuient pour atteindre un même objectif, retrouver celles qu'ils aiment mais, au final, leur amitié va être mise à mal car ils n'ont pas les mêmes convictions concernant le présent et l'avenir de l'Ukraine. On découvre l'importance du passé et la manière dont il influence le présent de chacun avec d'un côté ceux qui regrettent le temps où l'Ukraine appartenait à l'URSS et d'un autre, les défenseurs de la nation ukrainienne.

    Ce livre offre une plongée très intéressante dans le conflit ukrainien que j'avais un peu suivi sans, il faut le dire, avoir approfondi le sujet. Les personnages sont attachants et j'ai pris grand plaisir à suivre leurs aventures. Vladlen est très touchant car bien qu'il semble parfois un peu naïf, il ne manque pas d'humour vis-à-vis des autres et de lui-même et ce, même dans les situations les plus extrêmes. Les paysages sont décris avec beaucoup de poésie et de détails qui donnent l'impression d'être sur place avec les deux protagonistes.

    L'écriture est fluide, harmonieuse, tantôt sérieuse et grave, tantôt plus légère et amusante. Chaque mot a été choisi avec soin par l'auteur afin de nous offrir une composition sans fausse note.

    J'ai eu un gros coup de cœur pour la plume de Cédric Gras qui est vraiment de grande qualité et très agréable à lire. Ce livre avait retenu mon attention et ne m'a absolument pas déçu.

  • 0.15

    Les explorateurs de la rentrée 2016. Point d’étape de la page…107

    Vladlen, chef d’orchestre, doit quitter Kiev, recherché qu’il est par les séparatistes pour avoir fait jouer l’hymne national ukrainien…Il décide alors de partir pour le Donbass (bassin houiller à l’est de l’Ukraine) retrouver son ami d’enfance Emile, mineur dans cette région. L'écriture est belle et l'érudition de l'auteur impressionnante !

    CHRONIQUE FINALE

    "Anthracite", le titre du roman de Cédric GRAS m’est apparu bien énigmatique au premier abord. Etait-ce une étude de cette magnifique couleur d’un gris aux frontières du noir avec des reflets irisés ? Ou bien l’histoire de ces morceaux de charbon semblables à de l’ébène brillant dont mon père remplissait le poêle l’hiver ?
    J’ai vite découvert que le charbon (mais la couleur aussi, celle de l’avenir du pays) aurait une place prépondérante dans le récit, un charbon extrait des mines du Donbass, région natale du narrateur située à l’est de l’Ukraine. Nous faisons la connaissance de ce dernier, Vladlen, habitant à Kiev, l’hiver 2014. Pour des raisons politico-militaires, il doit quitter cette ville et décide de partir vers cette fameuse région du Donbass retrouver Emile, son ami d’enfance. Sans dévoiler la suite de ce récit je peux ajouter que les deux complices s’embarquent alors pour un road-trip à travers le pays, balade qui ne peut laisser indifférent.
    Cet ouvrage ne me fut pas d’un abord facile et j‘avouerai même avoir dû me replonger à maintes reprises dans l’histoire, la géographie et même les problèmes politiques liés à cette contrée afin de mieux en comprendre le sel. Mais au fur et à mesure des pages, je me suis totalement immergée dans ce récit à deux voix, deux voix amicales et pourtant discordantes. J’ai pris fait et cause pour Vladlen et Emile à la fois identiques et dissemblables, amis mais différents, à l’éducation opposée. J’ai beaucoup aimé l’érudition dont fait preuve l’auteur, la manière qu’il a de nous raconter un conflit qui fit les choux gras des médias avec des mots choisis, des explications simples, une empathie certaine pour ses personnages. L’écriture élégante et précise, les propos mélangeant le sérieux à la cocasserie servent merveilleusement un sujet aussi grave que la guerre et ses retombées. De l’amour, du suspens, complètent parfaitement le tableau.
    "Anthracite" est un très beau roman mêlant le plaisir de la lecture à l’intérêt pour la culture de cette Europe de l’Est pour le moins fascinante.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine