Amalia Albanesi

Couverture du livre « Amalia Albanesi » de Sylvie Tanette aux éditions Mercure De France

4

1 note

  • Nombre de page : 135
  • Collection : Collection bleue
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Amalia racontait les ronces qui envahissaient les chemins, les oliviers qui partaient à l'assaut des collines et dont, quand elle était petite, elle avait tellement peur.
Elle racontait les brebis dans les granges et les murets de pierres sèches le long des champs. Le sentier qui menait à... Lire la suite

Amalia racontait les ronces qui envahissaient les chemins, les oliviers qui partaient à l'assaut des collines et dont, quand elle était petite, elle avait tellement peur.
Elle racontait les brebis dans les granges et les murets de pierres sèches le long des champs. Le sentier qui menait à la falaise et l'âne un jour qui a sauté. Dans ces moments-là, Amalia redevenait pour un instant la petite fille qu'elle avait été, rêvant du monde entier sans avoir jamais quitté ses collines. Et même, mais alors vraiment rarement, Amalia parlait du jour où Stepan Iscenderini était arrivé à Tornavalo, le jour où le village s'était arrêté de respirer.
Région des Pouilles, début du XXe siècle : Amalia a passé son enfance à déambuler dans des paysages écrasés de soleil en imaginant des mondes inconnus au-delà des mers. Le jour où elle croise un beau marin aux yeux verts arrivé de Turquie, et qui dit avoir traversé la mer Noire à la nage, la jeune fille comprend que l'homme sera à la hauteur de ses rêves. Bientôt, Amalia et Stepan quittent Tornavalo pour aller tenter leur chance à Alexandrie.
Début d'un incroyable périple... De Bari à Istanbul, de Malte au Liban, d'Alexandrie à Marseille, Amalia Albanesi est la saga d'une famille sur quatre générations. Une lignée de femmes exceptionnelles ballottées d'un bord à l'autre de la Méditerranée au gré d'histoires d'amour passionnelles et des désordres de l'Histoire, de la révolution bolchevique à la guerre d'Espagne.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Sylvie Tanette répond à nos questions ! (14/09/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Sylvie Tanette. Je suis née à Marseille et je n'y vis plus. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Difficile à dire. Une fille d'aujourd'hui essaie, pour son petit garçon, d'imaginer la vie qu'ont eue ses grands parents et ses arrière-grands-parents, tous originaires de différents lieux de Méditerranée. Alors est ce que le thème central c'est la transmission ? l'immigration ? la Méditerranée ? Peut-être un peu tout cela. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? "Le jour où ton arrière-grand-père, Stepan Iscenderini, est arrivé à Tornavalo, le village s'est arrêté de respirer". 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Probablement une musique de Nino Rota, peut-être celle du film Amarcord, de Fellini. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Un clin d'oeil complice

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.2

    Quel plaisir de retrouver ce petit bijou dans ma bibliothèque ! Un roman délicat, nostalgique, qui célèbre l'Italie et la Méditerranée, qui raconte l'héritage et la filiation, les souvenirs des femmes d'une famille, leurs "grandes" aventures amoureuses et cette terre rouge de Tornavalo qui les suit partout en grains de poussière tenaces.
    Je me suis régalée à naviguer d'Alexandrie à Bari, à faire une pause au bazar d'Istanbul ou dans les orangeraies du Liban, à lire l'histoire de la femme de Loth changée en statue de sel que se transmettent les femmes de la famille (c'est leur identité, leur force de "ne pas se retourner" quand on part vivre sa vie). J'ai aimé le caractère bien trempé d'Amalia l'arrière-grand-mère des Pouilles, son regard noir et sa réputation de folle, sa fierté et son talent de brodeuse, mais aussi Luna sa fille qui ancre la famille à Marseille, et la narratrice dont on ne connait pas le prénom qui raconte ce drôle de passé d'émigrants à son fils.
    Seul regret : que le roman soit court (même si le rythme que cela procure est un enchantement) et que l'auteur n'est rien publié depuis cette merveille de poésie : le style est fluide, ciselé, les mots justes et tendres.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Région des Pouilles, début du XXe siècle : Amalia a passé son enfance à déambuler dans des paysages écrasés de soleil en imaginant des mondes inconnus au-delà des mers. Le jour où elle croise un beau marin aux yeux verts et qui dit avoir traversé la mer Noire à la nage, la jeune fille comprend que l'homme sera à la hauteur de ses rêves. Bientôt, Amalia et Stepan quittent Tornavalo pour aller tenter leur chance ailleurs. Début d'un incroyable périple...
    La narratrice de ce roman, restitue auprès de son fils Téo âgé de huit ans, l'histoire de sa famille et surtout celle d'Amalia sa grand-mère - une sorte de Calamity Jane - qui trottait derrière un âne deux fois plus grand qu'elle, rêveuse pour les uns, sorcière pour les autres. Sylvie Tanette nous raconte avec des mots empreints de charme et de douceur la rencontre d'Amelia et de Stepan Iscenderini surgi un beau jour dans le village, venu de Turquie selon la rumeur populaire, mais allez savoir ! Auprès de ce merveilleux conteur, elle imagine les couchers de soleil sur Dubrovnik, Athènes et Istanbul, mais c'est pour Alexandrie que, désormais mariés - au mépris des coutumes de Tornovalo - ils quitteront l'Italie en laissant derrière eux leurs deux enfants. L'exaucement des rêves d'Amalia ? En quelque sorte, car chacun sait que le destin s'amuse à brouiller les cartes avec un malin plaisir... Un premier roman enchanteur.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Un devoir anodin que rapporte le petit Téo à la maison pour le week-end : construire l'arbre généalogique de la famille. Et pourtant, quel piège ! Cet exercice sera le prétexte pour rencontrer jusqu'aux arrières grands-parents de la mère de Téo. Une famille issue de la région des Pouilles, Tornavalo, petit village où la terre rouge omniprésente s'incruste partout. Une lignée de femmes qui rêvent de l'homme qui viendra les enlever et qui tombent dans les bras du premier voyageur, beau parleur, qui lui narre ses voyages et rencontres. Amalia jolie sorcière, rêveuse et brodeuse douée partira avec Stepan sorti de nulle part vers Alexandrie. Luna épousera Elias et ses utopies. Pourtant la narratrice aimerait refuser cette destinée de femmes cédant à leurs passions, mais en a-t-elle le choix ? Les remparts de Dubrovnik sont si attirants...

  • Lechoixdeslibraires.com

    Si l'instit de votre fils lui demandait l'arbre généalogique de sa famille, vous seriez obligé de l'aider ; et dans ce premier roman, Sylvie Tanette nous conte l'histoire d'Amalia, l'arrière grand-mère de ce fiston.

    Amalia vivait à Bari, rêvait, passait ses journées à travailler pour ses parents sans un sourire pour merci.
    Quand un beau jeune homme se présente, elle est envoûtée par ses yeux verts et va le suivre jusqu'à Alexandrie en laissant deux enfants.
    Au début du XXème siècle, son insoumission va faire parler.

    Une femme pas comme les autres qui se battra pour faire ce qu'elle veut de sa vie malgré le machisme des hommes de sa génération.

    Une femme peut toujours se réaliser.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Ils ont lu ce livre

Du même auteur

à nos aieux ; vingt écrivains parlent de leur grands-parents Sylvie Tanette LA MARTINIERE

Voir tous les livres de Sylvie Tanette

Autres éditions

Amalia Albanesi Sylvie Tanette MERCURE DE FRANCE

4

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine