Regard persan

jeudi 17 janvier 2013

Une bibliothèque idéale

Regard persan

Perse ou Iran, le pays est riche d’une histoire pleine de rebondissements. Convoité, envahi, moderne ou régressif, le destin de ce pays ne cesse de se construire et demeure une manne d’inspiration pour ses écrivains, artistes et historiens. Légers ou tragiques, cocasses ou graves, ces auteurs d’hier et d’aujourd’hui demeurent les témoins d’un pays tiraillé mais ô combien estimé. 

 

Par Hassina Mimoune

    • Couverture du livre « Debout sur la terre » de Tajadod-N aux éditions Lattes

      Debout sur la terre de Tajadod-N

      Autour d’un incroyable trio va se dérouler avec fougue, brio, fantaisie, générosité et sous une plume aussi inspirée que drôle, l’histoire mouvementée du peuple iranien du début du XXe siècle jusqu’à quelques mois après la révolution de Khomeini.

    • Couverture du livre « La vallée des aigles ; autobiographie d'une fuite » de Sorour Kasmai aux éditions Actes Sud

      La vallée des aigles ; autobiographie d'une fuite de Sorour Kasmai

      Il y a vingt ans, deux jeunes Iraniennes de Téhéran, francophiles et francophones, deux sœurs, deux jeunes militantes, fuyaient la terreur des mollahs et la révolution qui dévorait ses propres enfants.

    • Couverture du livre « La Maison De Shemiran » de Goli Taraghi aux éditions Actes Sud

      La Maison De Shemiran de Goli Taraghi

      Vert paradis de l'enfance d'une jeune Iranienne, le gigantesque jardin de la maison de Shemiran, avec son bassin, sa sirène, sa fontaine, finit un beau jour par être traversé par l'autoroute impériale.

    • Couverture du livre « Je Viens D'Ailleurs » de Chahdortt Djavann aux éditions Gallimard

      Je Viens D'Ailleurs de Chahdortt Djavann

      "Je viens d'ailleurs" raconte par fragments vingt ans de la vie d'une jeune iranienne révoltée par la violence du régime islamique. Entre fiction et témoignage, ce roman donne à voir, à entendre , à comprendre l'Iran quotidien.

    • Couverture du livre « Sur les pas de rûmi » de Nahal Tajadod et Federica Matta aux éditions Albin Michel

      Sur les pas de rûmi de Nahal Tajadod - Federica Matta

      On oublie souvent que les grands poètes mystiques iraniens des XIIe et XIIIe siècles, qui ont tressé une couronne lyrique et métaphysique unique dans l'histoire des peuples, ont composé, écrit et chanté leurs œuvres sous la menace terrifiante des invasions mongoles qui avançaient rapidement et détruisaient tout.

    • Couverture du livre « Passeport à l'iranienne » de Nahal Tajadod aux éditions Lattes

      Passeport à l'iranienne de Nahal Tajadod

      Pour faire renouveler le passeport d'une femme, tout un peuple se mobilise. Et la vraie vie de Téhéran nous est soudain révélée, sous le regard aigu du rire : deux photographes spécialistes de portraits islamiques, un médecin légiste qui troque des organes, une maquerelle qui veut envoyer des filles à Dubaï, une grand-mère qui offre une poule vivante à un militaire implacable.

    • Couverture du livre « Un Jardin A Teheran » de Shusha Guppy aux éditions Phebus

      Un Jardin A Teheran de Shusha Guppy

      Comme le cheval aux yeux qui tourne en rond autour du piquet de la noria, les souvenirs font la ronde, dessinant un écheveau de cercles sans fin – que l'écriture a pour mission secrète de trancher, de libérer. Ainsi procède Shusha Guppy en évoquant son enfance en Iran (ou plutôt en Perse : elle préfère ce mot un peu désuet, ayant longtemps servi de miroir à une culture multi-millénaire).

    • Couverture du livre « Persepolis » de Marjane Satrapi aux éditions L'association

      Persepolis de Marjane Satrapi

      Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d'histoire de son pays, l'Iran. C'est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant. Mais toujours passionnant. C'est aussi un petit événement : il s'agit de la toute première bande dessinée iranienne de l'Histoire…

    • Couverture du livre « Les Mille et une nuits - Tome premier » de Anonymous aux éditions

      Les Mille et une nuits - Tome premier de Anonymous

      Tout est dit dans cet extrait: «Bon Dieu ! ma soeur, dit alors Dinarzade, que votre conte est merveilleux ! - La suite en est encore plus surprenante, répondit Scheherazade, et vous en tomberiez d'accord, si le sultan voulait me laisser vivre encore aujourd'hui, et me donner la permission de vous la raconter la nuit prochaine.» Schahriar, qui avait écouté Scheherazade avec plaisir, dit en lui-même: «J'attendrai jusqu'à demain, je la ferai toujours bien mourir quand j'aurai entendu la fin de son conte.»

    • Couverture du livre « Ghazels - Poèmes persans » de Anonymous aux éditions

      Ghazels - Poèmes persans de Anonymous

      De beaux poèmes persans traduits par Marguerite Ferté

    • Couverture du livre « La cage dorée » de Ebadi-C aux éditions Archipel

      La cage dorée de Ebadi-C

      Amies, Shirin et Pari voient leurs vies bouleversées par l'avènement de la République islamique, en 1979. Shirin évoque ici le destin de Pari et de ses trois frères, qui ont choisi des engagements opposés.
      Abas, général de l'armée du Shah, a été contraint de fuir aux États-Unis à la chute du régime ; Javad est un activiste communiste ; Ali, héros de la guerre contre l'Irak, est, pour sa part, un admirateur de l'ayatollah Khomeiny.
      Ce récit, où le drame et le quotidien s'entremêlent, est une parabole de la société iranienne contemporaine. Une cage dorée dont le lustre est terni par la violence, la corruption et l'intolérance.

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !