Le cycle des robots

Le cycle des robots

Découvrez le complexe rapport de l’homme et de la machine à travers huit œuvres majeures de la science-fiction. L’écrivain américain Isaac Asimov redistribue les cartes du genre pour nous offrir Le Cycle des robots.

Simplement fantastique ou visionnaire ? Encore aujourd’hui, personne ne sait vraiment répondre à cette question. Et si les robots, voués à nous servir, développaient une conscience et finissaient par devenir nos égaux, voire plus ?

À travers son œuvre et son écriture simple, Isaac Asimov crée un univers complexe où les rapports Homme-robot évoluent.

Le Cycle des Robots se divise en huit recueils de nouvelles et romans, parus entre 1950 et 1986.

Dans les recueils de nouvelles on retrouve :

  • Les Robots (1950) ;
  • Un défilé de robots (1964) ;
  • Nous, les robots (1982) ;
  • Le Robot qui rêvait (1986).

Les romans, quant à eux, s’intitulent :

  • Les Cavernes d’acier (1953) ;
  • Face aux feux du soleil (1956) ;
  • Les Robots de l’Aube (1983) ;
  • Les Robots et l’empire (1985).

 

Pour Asimov, depuis leur arrivée dans les foyers pour s’occuper de diverses tâches, les robots sont de plus en plus perfectionnés et intelligents. Ils sont toutefois régis par trois lois fondamentales :

  • « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, en restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. »
  • « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. »
  • « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

 

Trois lois rendant les robots inoffensifs… ou presque. Car il arrive que certaines machines, parfois aidées par l’Homme, réinterprètent ces lois et les contournent. Entre les souvenirs de Susan Calvin, robopsychologue à la retraite, l’éveil d’une conscience chez les robots, et le regard de plus en plus méfiant de l’Homme envers ce qu’il a créé : embarquez dans une histoire captivante étalée sur plusieurs millénaires.

Et vous, avez-vous peur que les robots atteignent un jour ce niveau de conscience ?