Louise

Couverture du livre « Louise » de Julie Gouaze aux éditions Leo Scheer

4

3 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Leo Scheer
  • EAN : 9782756104515
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

En juin 1995, à Lyon, Louise s'apprête à passer le bac et bientôt à quitter le foyer familial. Ses parents lui apprennent que sa grande soeur Alice revient vivre chez eux pour soigner son alcoolisme, avec son petit garçon Jean. Partagée entre le désir de vivre sa vie et celui d'aider sa famille,... Lire la suite

En juin 1995, à Lyon, Louise s'apprête à passer le bac et bientôt à quitter le foyer familial. Ses parents lui apprennent que sa grande soeur Alice revient vivre chez eux pour soigner son alcoolisme, avec son petit garçon Jean. Partagée entre le désir de vivre sa vie et celui d'aider sa famille, elle choisit finalement de rester, tout en gardant son projet d'émancipation. Premier roman.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Julie Gouazé répond à nos questions ! (06/11/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! Mon nom est Julie Gouazé. Mon premier roman «Louise» vient d'être publié aux Editions Léo Scheer. Je suis lectrice pour différentes maisons d'édition après avoir travaillé quelques années en tant que journaliste. J'ai deux petits garçons de 4 et 6 ans. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Il me semble que le thème central est la résilience. Comment conserver l'étincelle d'envie de vie lorsque tout s'écroule. C'est un apprentissage ou peut-être même une nécessité. C'est aussi un chant d ‘amour : comment continuer à aimer quelqu'un lorsque tout pousse à la colère et à la déception. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Alice, c'est quoi la honte ? La honte, c'est d'avoir honte de quelqu'un qu'on adore, de vouloir le cacher. La honte, c'est de baisser les yeux de rage et de colère rentrées. Louise a honte d'Alice. Louise aime Alice. Elle attend qu'elle revienne. Alice, c'est loin l'ailleurs ?» p.61 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Le fil d'Alain Souchon «Sur la Terre, tout est gâché, Empêché, presque arraché, Alors faut s'amouracher, S'aimer, vivre attaché. Politiciens éméchés, Sachez qu'on peut se fâcher, Qu'il faut pas ce fil toucher, L'arracher ni l'effilocher.» 5) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? J'écris lorsque les mots font la queue pour sortir. Pas tous les jours et n'importe où. Je me promène avec un carnet que je n'utilise jamais. Je commence à écrire dans ma tête, souvent le soir avant de m'endormir. Au matin j'ai tout oublié alors j'essaie de reconstituer. Et puis mes doigts prennent le relai. Ils courent tout seuls. C'est comme un moment d'inconscience. Je reprends pied dans la réalité et je vais me faire un café. 6) Comment vous vient l'inspiration ? Il faut que j'oublie. Que je me laisse aller. Je vagabonde. J'imagine des mots et des situations. Je deviens un homme, une enfant ou une personne âgée. Je regarde à travers la vitre et j'apprends à devenir quelqu'un d'autre. 7) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ? Les mots ont toujours été là. J'ai commencé dans un atelier d'écriture à la fac et puis j'ai écris les textes des catalogues d'expositions de peinture de mon père. J'ai toujours écrit des textes très courts. Le vrai défi pour moi était de tenir sur la longueur. Je ne me suis jamais dit qu'un jour j'écrirai des livres, je n'osais pas en rêver. Aujourd'hui, je suis sur un petit nuage et je vais essayer d'y rester le plus longtemps possible. 8) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ? A 13 ans, j'ai lu l'intégralité des «Rois Maudits» de Maurice Druon dans le camping-car de mes parents pendant un voyage en Écosse. J'aurais voulu que ça ne se termine jamais. Et puis j'ai découvert Agatha Christie. J'ai appris par coeur «Ce siècle avait deux ans» de Victor Hugo. Je le récitais au moment où je me séchais les cheveux. Je considérais qu'ils étaient secs lorsque arrivaient les derniers vers «Fidèle enfin au sang qu'ont versé dans mes veines - Mon père vieux soldat, ma mère vendéenne». 9) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! A écrire. Après on peut plonger. Ils permettent de battre des records en apnée. La remontée est souvent douloureuse. Terminer un livre est toujours triste. Heureusement, les écrivains sont nombreux et on peut replonger très vite ! 10) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ? J'ai toujours aimé les librairies. Mon père m'emmenait dans une librairie à Lyon qui sentait le vieux papier. C'était la Librairie des Nouveautés. Il me semble qu'il y avait une chouette sur le sol. Je touchais les livres et je les trouvais doux. Cette librairie a disparu en 2007. Souvent après l'école, mes deux garçons de 4 et 6 ans veulent passer par la librairie. J'adore ça. Ils ouvrent les livres et fourrent leurs nez dedans. Une librairie c'est la vie. Ca passe par les sens. J'y retourne inlassablement.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.2

    Louise a 18ans elle vit avec ses parents, Roger et Marie. Elle a une grande soeur, Alice, plus âgée qu'elle de quatorze ans. Louise se prépare a passer le bac de philo. Louise a toujours idolâtré sa grande soeur, qui n'a pas été une petite mère pour elle mais plutôt une confidente, un modèle. Et là, juste avant le bac Alice rentre à la maison, Alice ne va pas bien, Alice est alcoolique.


    "L'épreuve de philo, c'est demain. Et sa mère donne la becquée à sa grande soeur. Alice boit. Alice est alcoolique. La philo c'est demain. Le sujet :"Une passion sans illusion est-elle possible?" Louise n'a pas croisé le regard d'Alice ce soir-là. La philo c'est demain. Et Louise pleure. Qui est cette femme aux yeux creusés, aux cernes noirs et au pauvre sourire? Où est Alice? Rendez-lui Alice!"


    Toute la vie de la famille est suspendu à la santé d'Alice entre amélioration et rechute surtout qu'Alice a un enfant, le petit Jean. Louise va devoir se construire dans cette atmosphère pesante. Elle fera ces expériences entre jalousie envers d'une soeur qui attire toute l'attention et culpabilité, elle essaiera de garder la tête hors de l'eau, pour elle mais aussi pour sa soeur, pour sa famille.


    "Louise va bien. C'est un principe de base. Une loi fondamentale. Alice est enfermée, Jean est perdu, Marie et Roger ont pris quinze ans dans la figure. Ne vous inquiétez pas , il en faut plus pour entamer Louise! Elle est forte. C'est un soleil et le soleil ne s'éteint pas . Même la fée Clochette se remet à briller quand on recommence à croire en elle."


    Louise ne va pas bien elle non plus mais personne ne le voit, tout le monde se focalise sur la maladie de sa soeur. Avec ce premier roman prometteur, Julie Gouazé nous présente le personnage d'une jeune fille qui va se débattre seule avec la vie dans l'ombre de la maladie de sa soeur, qui va devoir gérer seule ses propres problèmes pour ne pas gêner la guérison de sa soeur. Un roman poignant servi par un plume aiguisée, des phrases brèves, des phrases coup de poing, un rythme soutenu. Louise est un personnage très attachant. Un roman très prometteur.


    "Un jour, Louise a su. Son bébé dans les bras, elle a compris qu'elle avait déjà accouché une fois. Pour laisser la place à Merlin, elle a dû éjecter cette part d'enfance qui l'empêchait d'enfanter. Elle a dû expulser la petite Louise qui l'empêchait de grandir. Elle était trop grosse, si bien accrochée. L'accouchement a duré plusieurs mois. Il a été long et douloureux. Mais maintenant c'est fait. Ce bébé ne peut plus revenir. Il a grandi d'un coup dès qu'il est sorti de son ventre. Ou il est retourné là où il était avant . Dans la mémoire et le passé."

  • 0.25

    rendez-vous de la page 83
    Ce livre est pour moi une révélation, il est poignant et me touche vraiment, on ne pense jamais à ceux qui accompagnent les malades de l'alcoolisme et pourtant ils doivent endurer beaucoup de choses sans rien dire . Les phrases sont courtes ainsi que les chapitres et je pense finir rapidement ce livre qui pour moi est déjà un coup de cœur.

    • amelie lorthios le 27/08/2014 à 15h31

      Bonjour,que dire de ce livre qui pour moi fut un coup de cœur?

      Tout d'abord l'histoire, nous suivons Louise qui idolâtre sa sœur Alice mais malheureusement celle-ci est malade : elle est alcoolique. Ce livre suit le parcours de la famille pendant des années ,de la jeunesse facile et heureuse à la maladie et ses conséquences sur les proches.

      Car l'originalité de ce roman tient au fait qu'il nous raconte la difficulté d'accompagner une personne vulnérable, les conséquences sur la vie de famille, les douleurs qu'il faut taire pour aider l'autre et ne pas rajouter au calvaire déjà vécu, la honte devant les personnes extérieures ...

      Bref, un roman poignant qui a su me toucher et réveiller au plus profond de moi des émotions. Je me suis surprise plusieurs fois à relire des phrases tellement je les trouve belles. le ton est concis, les phrases et chapitres courts. Le rythme est rapide, saccadé. C'est un livre vous marque et je pense m'en souvenir longtemps.

      En résumé un immense coup de cœur pour moi,une révélation. Il est rare qu'un premier roman soit aussi aboutit et puissant. J'attends avec impatience le prochain roman de cette auteure.

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • 0

    Le rendez-vous de la page 83
    Noir c'est noir et vraiment rien pour sortir Louise, la jeune héroïne lyonnaise, de son quotidien plombé et glauque depuis le retour de sa soeur Alice, devenue alcoolique. Un roman de la souffrance sans note aucune d'espoir quelque soit la direction que prend Louise. Une écriture directe, une description comme à distance des situations et des sentiments et pourtant on ne parle que d'amour. A ce moment du livre quelques lignes qui me raccrochent à un espoir, un changement peut-être, j'espère ne pas être déchue et sortir du noir et de cette atmosphère lourde et pesante.

  • 0.15

    "Le rendez-vous de la page 83" :

    Des chapitres très courts, des phrases du même acabit, et nous voici partageant la vie de Louise, malheureuse jeune femme qui s'interdit d'aller bien à cause d'une sœur alcoolique. Fragments de vie, tristesse, angoisse, douleur d'une famille impuissante… on assiste à tout par petites touches. La pauvre Louise me fait de la peine ; à la page 83, elle a enfin dit ses quatre vérités à sa sœur… celle-ci saura-t-elle en tenir compte pour rebondir et sortir enfin la famille de cet enfer ?

    • Andrée Lapapivore le 02/09/2014 à 14h02

      Louise est une malheureuse jeune femme qui s'interdit d'aller bien, consciemment ou non, à cause d'une sœur alcoolique. Une sœur idéalisée, de 14 ans son aînée, que Louise retrouve jeune mère alors qu'elle-même s'apprête à passer le bac. Une sœur brisée, en proie à une maladie perçue comme honteuse, à laquelle la famille tente de faire face, unie. Fragments de vie, tristesse, angoisse, douleur d'une famille impuissante… on assiste à cette descente aux enfers ainsi qu'aux conséquences - sociales ou médicales - de cet alcoolisme qui touchera par ricochet tous les membres de la famille.
      Les chapitres sont courts, tout comme les phrases ; le texte va à l'essentiel, par petites touches. J'ai été extrêmement touchée par Louise qui entre douloureusement dans l'âge adulte, seule car laissée de côté par ses parents qui concentrent toute leur énergie à tenter de sauver sa sœur aînée. Si j'ai adoré la première moitié du récit, je suis plus dubitative concernant la fin, un peu trop simple et rapide à mon goût.
      Louise est le premier roman de Julie Gouazé, et c'est un début très prometteur. Une jeune auteur à suivre...

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

  • Louise de Julie Gouazé

    Née en 1977 à Lyon, Julie Gouazé vit à Paris. Après un DEA d’histoire contemporaine et un DESS en communication politique, elle a travaillé dans la communication puis est devenue journaliste.... Lire la suite

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Les corps de Lola Julie Gouaze BELFOND

4

Voir tous les livres de Julie Gouaze

Autres éditions

Louise Julie Gouaze LEO SCHEER

4

Voir toutes les éditions