Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • GWEN L.S a dit :
    Merci Kryan je vous souhaite une belle journée


    Bonne fin de weekend à tous et à toutes et bon début de semaine je vous souhaite des belles lecture et à bientôt pour une nouvelle accroche.
  • kryan soler a dit :
    Bonne fin de weekend à tous et à toutes et bon début de semaine je vous souhaite des belles lecture et à bientôt pour une nouvelle accroche.


    Faire une nouvelle accroche. Faire une phrase avec ces 5 mots pris au hasard:

    Se crispa. Raison. Spéciale. Trouver. Fauteuil.

    Une petite difficulté supplémentaire :

    Rajouter où vous voulez dans votre texte deux titres de livres que vous avez aimé ou pas.

    Votre texte si vous le voulez ne devra pas faire plus de 15 lignes.

    Et il devra se terminer par le mot trouver.
  • kryan soler a dit :
    Faire une nouvelle accroche. Faire une phrase avec ces 5 mots pris au hasard:

    Se crispa. Raison. Spéciale. Trouver. Fauteuil.

    Une petite difficulté supplémentaire :

    Rajouter au vous voulez dans votre texte deux titres de livres que vous avez aimé ou pas.

    Votre texte si vous le voulez ne devra pas faire
    plus de 15 lignes.

    Et il devra se terminer par le mot trouver.


    Le "sac d'os" se crispa. Jérémy, fan de Stephen King se dit que là ça faisait beaucoup de choses à gérer pour lui. Depuis qu'il avait mis les pieds dans cette maison, sans raison spéciale, elle l'avait juste attiré, il se trouvait dans une espèce d'"apnée noire".Lorsqu'il avait poussé la porte d'entrée, juste en face de lui, dans le hall pourri, il y avait un fauteuil, sur lequel il y avait ce sac. Ce sac d'os. Qui maintenant se crispait. Et qui en plus venait d'éclater d'un rire démoniaque. Jérémy se demandait vraiment dans quelle galère il allait se trouver.
  • kryan soler a dit :
    Le "sac d'os" se crispa. Jérémy, fan de Stephen King se dit que là ça faisait beaucoup de choses à gérer pour lui. Depuis qu'il avait mis les pieds dans cette maison, sans raison spéciale, elle l'avait juste attiré, il se trouvait dans une espèce d'"apnée noire".Lorsqu'il avait poussé la porte d'entrée, juste en face de lui, dans le hall pourri, il y avait un fauteuil, sur lequel il y avait ce sac. Ce sac d'os. Qui maintenant se crispait. Et qui en plus venait d'éclater d'un rire démoniaque. Jérémy se demandait vraiment dans quelle galère
    il allait se trouver.


    J'ai mis les deux titres de livres en "".
  • MON TEXTE écrit sur l’accroche de KRYAN :
    En arrivant à l’aube, devant le vieux chalet, Mélanie vit de la lumière à l’étage. Elle SE CRISPA un instant sur son volant, et décida d’aller se garer, un peu plus loin, près du vieux four à pain du village. Pourtant, dans « Le testament d’Ariane » il était écrit qu’elle était la seule de la fratrie, à hériter du chalet de sa grand-mère. Pour prendre possession de ses biens, elle grimpa l’escalier de pierres et découvrit que la porte était entrebâillée. Elle poussa du pied le vieux battant de chêne, et entra dans le salon. Là, dans les premières lueurs du matin elle se trouva face à son ex-mari. Affalé dans le vieux FAUTEUIL d’Ariane, emmitouflé sous une couverture, Jonathan ouvrait mollement un œil. Mélanie venait d’interrompre brutalement son rêve, alors qu’il se croyait « Aux portes de l’éternité » ! « Mélanie », pensait-il, « était une femme vraiment très SPECIALE ; elle vivait la nuit et dormait le jour ! RAISON pour laquelle, il avait quitté le domicile conjugal depuis déjà quelques années. » Jonathan ouvrit l’autre œil, étouffa un bâillement, et s’écria : « à force de me chercher, tu as fini par me TROUVER ! »
  • Cymone a dit :
    MON TEXTE écrit sur l’accroche de KRYAN :
    En arrivant à l’aube, devant le vieux chalet, Mélanie vit de la lumière à l’étage. Elle SE CRISPA un instant sur son volant, et décida d’aller se garer, un peu plus loin, près du vieux four à pain du village. Pourtant, dans « Le testament d’Ariane » il était écrit qu’elle était la seule de la fratrie, à hériter du chalet de sa grand-mère. Pour prendre possession de ses biens, elle grimpa l’escalier de pierres et découvrit que la porte était entrebâillée. Elle poussa du pied le vieux battant de chêne, et entra dans le salon. Là, dans les premières lueurs du matin elle se trouva face à son ex-mari. Affalé dans le vieux FAUTEUIL d’Ariane, emmitouflé sous une couverture, Jonathan ouvrait mollement un œil. Mélanie venait d’interrompre brutalement son rêve, alors qu’il se croyait « Aux portes de l’éternité » ! « Mélanie », pensait-il, « était une femme vraiment très SPECIALE ; elle vivait la nuit et dormait le jour ! RAISON pour laquelle, il avait quitté le domicile conjugal depuis déjà quelques années. » Jonathan ouvrit l’autre œil, étouffa un bâillement, et s’écria : « à force de me chercher, tu as fini par me TROUVER ! »


    super Cymone!
  • "Marie-Claire" ! "Serge" l'appelait, Au son de cette voix spéciale, et autoritaire, sa main se crispa sur l'accoudoir du fauteuil. Elle devait se faire une raison, "La légèreté", n'était pas de ce monde, Elle chercha "un bruit de balançoire" dans sa "mémoire de soie", en vain. "Un jour ce sera vide" pensa-t-elle . "L'intimité" avec "Serge" , c'était comme se laisser envahir par les "fissures" , "traverser la nuit" et , tout au bout, ne rien trouver.

    (Vous pouvez retrouver mes chroniques des 9 romans cités dans mes avis)
  • Regine Zephirine a dit :
    "Marie-Claire" ! "Serge" l'appelait, Au son de cette voix spéciale, et autoritaire, sa main se crispa sur l'accoudoir du fauteuil. Elle devait se faire une raison, "La légèreté", n'était pas de ce monde, Elle chercha "un bruit de balançoire" dans sa "mémoire de soie", en vain. "Un jour ce sera vide" pensa-t-elle . "L'intimité" avec "Serge" , c'était comme se laisser envahir par les "fissures" , "traverser la nuit" et , tout au bout, ne rien trouver.



    (Vous pouvez retrouver mes chroniques des 9 romans cités dans mes avis)


    Merci beaucoup Régine c'est super aussi !
  • kryan soler a dit :
    Le "sac d'os" se crispa. Jérémy, fan de Stephen King se dit que là ça faisait beaucoup de choses à gérer pour lui. Depuis qu'il avait mis les pieds dans cette maison, sans raison spéciale, elle l'avait juste attiré, il se trouvait dans une espèce d'"apnée noire".Lorsqu'il avait poussé la porte d'entrée, juste en face de
    lui, dans le hall pourri, il y avait un fauteuil, sur lequel il y avait ce sac. Ce sac d'os. Qui maintenant se crispait. Et qui en plus venait d'éclater
    d'un rire démoniaque. Jérémy


    se
    demandait vraiment dans quelle galère il allait se trouver.

    Suspens! Maintenant j’aimerais bien savoir comment va s’en sortir Jérémy. Bravo!!!ma petite Kryan
  • kryan soler a dit :
    Faire une nouvelle accroche. Faire une phrase avec ces 5 mots pris au hasard:

    Se crispa. Raison. Spéciale. Trouver. Fauteuil.

    Une petite difficulté supplémentaire :


    Rajouter où vous voulez dans votre texte deux titres de livres que vous avez aimé ou pas.


    Votre texte si vous le voulez ne devra pas faire plus de 15 lignes.

    Et il devra se terminer par le mot trouver.

    Sa mâchoire SE CRISPA quand elle comprit qu’elles avaient encore RAISON. Elle sentait qu’elle allait se mettre dans cette condition SPÉCiALE qui faisait dire à sa famille qu’elle était capable de passer d’un ange à un démon en une fraction de seconde . Elle avait toujours trouvé difficile d’affronter ses « SŒURS » . Elle s’assit dans le FAUTEUIL , les regardant tour à tour . C’était plus fort qu’elle , elle allait encore jouer à «  LA COLONELLE » . Et quand elle se plaindrait , la famille rétorquerait que c’était sa faute , qu’elle ne savait que les TROUVER

Ma réponse